Alpina Manufacture Régulateur : un calibre maison pour les 125 ans de la marque


La marque horlogère genevoise Alpina vient de dévoiler en avant-première du salon Baselworld, l’Alpina Manufacture Régulateur… Un tout nouveau modèle qui renferme le tout premier calibre élaboré intégralement dans les ateliers de la manufacture : le AL 950, un mouvement automatique avec date. Une belle façon de célébrer les 125 ans d’Alpina, mais surtout, de continuer à placer le régulateur* au cœur de la stratégie produit de la marque.


Alpina Manufacture Régulateur
Depuis presque deux ans, la marque Alpina connaît un formidable succès grâce à son Avalanche Extrême Régulateur… A tel point qu’il est parfois difficile d’en trouver une chez un détaillant… En effet, qu'il s'agisse de la Full Black ou du modèle plaqué or rose, les ventes ont littéralement explosé.

Une taille extra large (48mm de diamètre), un design futuriste, un bon mécanisme (base Unitas 6498 visible à travers le fond en saphir : ponts décorés, vis bleuies et roues traitées PVD noir) et l'emploi du « régulateur » (voir définition dans l'encadré ci-dessous) sont les points forts de ce succès !

Pour continuer sur cette lancée, la marque rachetée en 2002 par Frédérique Constant, propose cette année un tout nouveau modèle. Durant deux ans, une équipe de spécialistes, rompus aux développements de mouvements, a travaillé à la réalisation de ce nouveau calibre : le AL 950. Entièrement développé dans les ateliers de la manufacture de Plans-Les-Ouates, ce mouvement automatique se distingue notamment par l’affichage singulier de la date à 6 heures (auparavant la place des secondes).

Animé par le rotor emblématique de la marque, en hommage aux concepteurs (Straub & Co) du premier calibre automatique Alpina de 1945 (le 582), il arbore une finition soignée dans les moindres détails. Les ponts décorés avec perlage et « Côtes de Genève » restent visibles à travers le fond saphir du boîtier.

Alpina Manufacture Régulateur : un calibre maison pour les 125 ans de la marque

Fidèle au style distinctif de la marque, l’Alpina Manufacture Régulateur garantit une solidité à toute épreuve : le boîtier en acier chirurgical de 46 mm de diamètre, la fiabilité du mouvement (absorbeur de chocs Incabloc) étanche à 200 mètres, le verre saphir et la couronne vissée sont autant d’éléments renforçant la robustesse de cette nouvelle montre Alpina.

Rehaussé d’un bracelet de caoutchouc noir, le cadran, singularisé en son centre par le logo de la marque, se veut esthétique et fonctionnel. Tout en dimension, il offre une efficacité optimale en réservant aux fonctions heures, minutes et date des compteurs différents. Mais pas seulement ! Pour une meilleure visibilité, les aiguilles et index se recouvrent de substance luminescente.

Arborant un look plus sage que les derniers modèles Avalanche Extrême (diamètre du boîtier moins large 46 vs 48mm), l’Alpina Manufacture Régulateur affiche toujours un design au caractère appuyé par une technologie poussée.

A noter : une série limitée à 125 exemplaires de cette montre sera éditée, équipée d’une lunette en or rose 18 carats.

Fondée en 1883 par la « Corporation des Horlogers Suisse », Alpina se distingue, dès ses débuts, par la solidité de ses modèles. En 1938, elle propose des garde-temps étanches, en acier inoxydable, équipés à la fois du système Incabloc Anti-chocs et de l’un des plus robustes calibres de sa génération, le mouvement manufacture Alpina 592 à remontage manuel qui continuera d’être utilisé pendant de nombreuses années.

En 1971, l’inondation des montres électroniques sur le marché fait tomber la marque en désuétude. Rachetée en 2002 par Aletta et Peter Stas, co-fondateurs de la marque Frédérique Constant, Alpina revient sur le devant de la scène en proposant des montres sportives de haute qualité et résistantes aux chocs. Cette nouvelle collection porte ses fruits et permet à la marque de créer en 2006 sa propre manufacture à Plan-Les Ouates. Aujourd’hui, et après 125 ans d’existence, Alpina est distribuée dans plus de 200 points de vente à travers le monde.

*Le régulateur

Ce concept est apparu au milieu du 18ème siècle. Il s'agissait à l'époque d'une horloge de précision sur laquelle les trois unités de mesure traditionnelles, l'heure, la minute et la seconde, occupaient des emplacements distincts. Les chronomètres de marine, animés par un ressort-moteur, présentaient eux aussi la même disposition. Si les indications étaient excentrées, il y avait à cela une raison d'une simplicité évidente : l'aiguille « lente » des heures ne devait pas nuire trop longtemps à la bonne lisibilité de l'aiguille des secondes (petite, certes, mais néanmoins essentielle) lorsqu'elle était positionnée dans la partie inférieure du cadran. C'est pourquoi un cadran intérieur spécifique lui fut attribué, où elle ne risquait pas de concurrencer les autres aiguilles. Cette particularité explique également la rotation isolée de l'aiguille des minutes au milieu du cadran.

A part Alpina, on trouve également des modèles « régulateur » chez Oris, IWC, Sinn, Maurice Lacroix ou encore Breguet.

Spécificités techniques de l’Alpina Manufacture Régulateur

Alpina Manufacture Régulateur : un calibre maison pour les 125 ans de la marque
- Boîtier :
. Acier chirurgical,
. 46 mm de diamètre
. 3 parties fixées par 6 vis en acier de forme triangulaire
. Verre saphir,
. fond du boîtier transparent
. Numéro individuel
. Couronne ABS vissée avec motif triangle Alpina rouge
. Étanche à 200 m (20 ATM)

- Cadran :
. Noir et anthracite, triangle Alpina au centre
. Index applique, aiguilles luminescentes blanches

- Fonctions :
. Heures (régulateur à 10 H), minutes,
. date à 6 heures

- Bracelet :
. En caoutchouc
. Boucle déployante

- Mouvement :
. Automatique, calibre AL-950
. Absorbeur de chocs Incabloc
. Balancier Glucydur
. Spiral Nivarox N°1
.Autonomie 48 heures
. Ponts décorés « Côtes de Genève » avec perlage
. Finition anglage
. 25 rubis
. 28 800 alternances/heure
. rotor noir décoré « Côtes de Genève »

Prix de vente public conseillé : 2 500 euros

Pour aller plus loin, lire aussi :
Alpina Avalanche Extrême Régulateur : un an d'existence pour une montre devenue incontournable
Alpina, histoire d'une marque de montres centenaire relativement confidentielle

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Février 2008 | Lu 15590 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques