Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau : IWC rend hommage à Cousteau pour le 100e anniversaire de sa naissance


A l’occasion du 100ème anniversaire de la naissance de Jacques-Yves Cousteau, qui a eu lieu le 11 juin dernier, la manufacture horlogère suisse, IWC Schaffhaussen (groupe Richemont) vient de présenter un tout nouveau modèle de montre de plongée (forcément !) : l’Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau. Une pièce de 44 mm en acier, sobre, étanche à 120 mètres et agrémentée d’un portrait du célèbre commandant au bonnet rouge gravé sur le fond du boitier.


Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau : IWC rend hommage à Cousteau pour le 100e anniversaire de sa naissance
Jacques-Yves Cousteau... Aucun autre explorateur n’a, au cours du 20e siècle, fait avancer la recherche sous-marine de manière aussi déterminante et ne l’a autant marquée de par sa personnalité légendaire.

IWC, partenaire de la Cousteau Society, dédie au « Commandant » une cinquième édition spéciale à l’occasion de cet anniversaire : la montre Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau.

L’homme était immédiatement reconnaissable à son bonnet de laine rouge et ses expéditions ont permis au public de pénétrer pour la première fois, par caméra interposée, dans le « monde du silence » (Palme d‘or en 1956 ; il portait à cette époque une Blancpain Fifty Fathoms). Plusieurs générations se sont enthousiasmées non seulement pour ses reportages télévisés, mais aussi pour la plongée et ont ainsi été incitées à avoir davantage de respect pour la nature.

Décédé en 1997, Jacques-Yves Cousteau, appelé « Le Commandant », fut non seulement un pionnier de la recherche sous-marine, mais aussi un précurseur en matière de protection des océans. IWC Schaffhausen qui, dès 1967, prit en considération ce sport populaire qu’allait devenir la plongée sous-marine en concevant l’Aquatimer, montre professionnelle de plongée, a établi depuis 2003 un partenariat avec la Cousteau Society. L’organisation à but non lucratif créée par Jacques-Yves Cousteau qui vise à favoriser la protection des océans.

Dans le cadre de cette coopération, IWC a tout d’abord apporté, il y a six ans, son soutien à une mission de recherche dans les récifs coralliens de la mer Rouge, puis a promu la restauration de la légendaire « Calypso » et a enfin rendu hommage au pionnier des océans que fut Cousteau par le biais de quatre montres en édition spéciale limitée.

En guise de cinquième hommage au célèbre explorateur des mers et réalisateur de documentaires, IWC lance cette année la montre Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau. L’imposant boîtier en acier fin de 44 millimètres de diamètre à cadran ardoise, étanche jusqu’à 12 bar, comporte la signature de Cousteau, des aiguilles blanches et des compteurs bleus : « c’est une montre sportive qui ne passera pas inaperçue au poignet de son détenteur ! » souligne la marque dans son communiqué.

La lunette tournante unidirectionnelle (qui ne peut être déplacée que dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) peut être manipulée même avec des gants. La face interne de l’anneau en verre saphir d’une largeur de 4 millimètres est dotée d’une sextuple couche fluorescente de superluminova.

Les conditions de lisibilité et la fluorescence sont ainsi optimales, même lors de plongées nocturnes. Le fond du boîtier est agrémenté d’un portrait du populaire « Commandant » autour duquel figurent les mots « A tribute to J.Y. Cousteau 1910–2010 ». La montre Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau est dotée d’un bracelet en caoutchouc noir.

IWC et la Cousteau Society

Tant IWC que la Cousteau Society développent des innovations techniques pour l’aventure sous-marine et s’engagent pour la protection des océans et du climat. En tant qu’entreprise CO2-neutre, IWC soutient le travail de la Cousteau Society depuis 2003.

Grâce à une contribution substantielle de la manufacture horlogère suisse, l’organisation à but non lucratif a entrepris une mission de recherche de plusieurs semaines en Mer Rouge afin de documenter l’état actuel des récifs coralliens. C’est le matériel d’archive de Cousteau – qui comporte des centaines de photographies, de nombreux films et une vaste banque de données – qui a servi de base à ce travail.

Une nouvelle expédition dans le sillage de Cousteau

Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau : IWC rend hommage à Cousteau pour le 100e anniversaire de sa naissance
La manufacture horlogère soutient aussi une mission effectuée par le National Geographic, qui se lance sur les traces de Jacques-Yves Cousteau à bord de son second navire de recherche, l’Alcyone.

L’objectif de l’expédition est de comparer les évaluations effectuées autrefois par Cousteau avec l’état du monde sous-marin par le biais de nouvelles données. L’équipage larguera les amarres à Marseille pour se rendre dans la réserve naturelle maritime corse de Scandola, qui borde le nord du Golfe de Porto. Le bateau mettra ensuite le cap sur les Îles Medes, au large de la station balnéaire de L’Estartit, sur la Costa Brava.

Les eaux entourant cet archipel sont une réserve naturelle sous-marine strictement protégée depuis 1990. C’est l’Île Cabrera, qui fait partie des Baléares, qui constituera la dernière destination de l’expédition ; une partie des rivages et les eaux qui entourent cette île ont été déclarées réserve naturelle en raison de leur immense valeur paysagère et écologique.

Outre des chercheurs, des cameramen et des photographes, l’Alcyone prendra aussi à son bord le Capitaine Patrice Quesnel. Il fut l’un des compagnons de route de Cousteau et c’est lui qui, au début des années 1980, établit les plans et fit construire ce navire à turbo-voile à propulsion hybride –à la voile et au moteur.

L’Alcyone effectua son voyage inaugural en 1985. Ces dix dernières années, Patrice Quesnel a été à la tête de l’équipage de ce navire unique au monde et il est aussi le chef de projet responsable de la restauration de la célèbre Calypso. L’expédition National Geographic battra son plein à l’été 2010, conférant ainsi aux légendaires projets sous-marins du « Commandant » une nouvelle actualité.

Spécificités techniques de la montre IWC Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau

Aquatimer Chronographe Edition Jacques-Yves Cousteau : IWC rend hommage à Cousteau pour le 100e anniversaire de sa naissance
Mouvement
Calibre 79320
Alternances 28 800/h
Rubis 25
Remontage automatique

Réserve de marche 44 h

Boîtier
Matériaux montre en acier fin avec cadran ardoise et bracelet en caoutchouc
Verre saphir bombé, antireflet sur les deux faces
Couronne vissée
Etanchéité 12 bar
Diamètre 44mm
Hauteur 15mm

Ref. IW376706

*Le système de bracelet interchangeable Aquatimer a été développé par IWC sous licence
d’un brevet Cartier.

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Juin 2010 | Lu 6013 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques