Atmos Jour de Naissance par Jaeger-LeCoultre


L’Atmos Jour de Naissance de chez Jaeger-LeCoultre se décline en rose ou bleu pastel afin de célébrer un heureux évènement : son socle gravé s’orne du nom du nouveau-né qu’elle accompagnera fidèlement à travers toutes les étapes de sa vie.


Atmos Jour de Naissance par Jaeger-LeCoultre
Avec son cabinet de verre tout en transparence, l’Atmos Jour de Naissance éclaire de sa présence silencieuse la destinée de l’enfant dont elle égrène fidèlement les heures, les jours et les années.

Outre la mention gravée de son prénom, de son nom et de sa date de naissance sur le socle de la pendule, il est possible de faire apparaître, sur le disque des mois, le jour exact du jour de naissance.

Incrustés de nacre rose ou bleue, les douze secteurs du tour d’heures reproduisent à l’infini le mot Atmos dans un motif à chaque fois interrompu par la succession des chiffres romains, alors que l’indication de la phase de lune est portée sur un disque dont la partie supérieure apparaît à 6 heures, au-dessus des inscriptions Atmos et Jaeger-LeCoultre.

L’Atmos Jour de Naissance existe également en deux versions joaillières, serties de dix diamants sur le disque de lune et de neuf diamants sur le cadran, avec un tour d’heures et un socle incrustés de nacre.

Ces créations, qui ne seront éditées qu’en deux séries limitées de huit exemplaires –huit bleus et huit roses-, incarnent assurément la plus belle illustration de l’adage selon lequel la valeur n’attend pas le nombre des années.

Il faut remonter à 1928 pour retrouver les origines de la pendule Atmos, qui fut inventée par l’ingénieur neuchâtelois Jean-Léon Reutter, fasciné depuis sa prime jeunesse par le mythe du mouvement perpétuel.

Son fabuleux mécanisme, qui repose sur un système toujours avant-gardiste de nos jours, fut ensuite développé par Jacques-David LeCoultre. Il recourut aux ressources de sa manufacture d’horlogerie pour développer ultérieurement le projet et l’amener au stade de la fabrication en séries. Splendide représentante du segment des pendules de luxe, l’Atmos a soutenu de sa précise et silencieuse présence les réflexions de personnalités illustres, à l’instar de Sir Winston Churchill, du président J.F. Kennedy, du Général de Gaulle ou de S.M. le roi Juan Carlos Ier.

Quatre-vingts ans après son invention, le principe de fonctionnement de l’Atmos reste unique au monde. L’horloge puise en effet l’énergie nécessaire à son fonctionnement dans les plus infimes variations de température qui provoquent la contraction ou la dilation d’un gaz contenu dans un soufflet étanche qui s’étend et se rétracte à son tour. La répétition incessante de ce phénomène l’apparente à une « respiration » dont les va-et-vient remontent un barillet qui maintient en fonctionnement un mécanisme à l’exemplaire parcimonie. Une variation d’un seul degré suffit en effet à assurer son fonctionnement pendant 48 heures.

Un tel prodige de précision ne saurait cependant battre au rythme trépidant de nos existences agitées et le balancier annulaire de la pendule, parfaitement visible à travers le cabinet de verre, ne décrit que deux majestueuses alternances par minute. Ainsi, en vertu d’une économie érigée en commandement suprême, une Atmos consomme 250 fois moins d’énergie qu’une montre-bracelet mécanique simple. Ou, pour donner un autre exemple éloquent, non moins de 60 millions d’Atmos seraient nécessaires pour éclairer une seule ampoule de 15 watts. Un sens de l’économie qui fait de la pendule Atmos le mécanisme le moins consommateur d’énergie jamais inventé par l’Homme.

Le privilège de la lenteur réside enfin dans l’absence presque totale d’usure, donc de vieillissement, pour ce mécanisme qui semble vivre littéralement de l’air du temps et personnifie encore, quatre-vingt ans après sa naissance, l’approche la plus aboutie du mouvement perpétuel.

Spécificités techniques de l’Atmos Jour de Naissance Jaeger-LeCoultre

Mouvement : mécanique quasi perpétuel, Calibre Jaeger-LeCoultre 564, manufacturé, assemblé et décoré à la main

Fonctions : heure, minute, mois, phases de lune

Cadran : avec incrustation de nacre pour les séries limitées à 8 exemplaires

Aiguilles : dauphines

Cabinet : transparent

Références :
Q5145205 (version rose)
Q5145206 (version bleue)
En exclusivité pour les Boutiques Jaeger-LeCoultre, séries limitées à 8 exemplaires
Q5145203 (version rose)
Q5145204 (version bleue)

Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Septembre 2009 | Lu 3551 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques