Blancpain nouvelle Villeret : belle élégante


La manufacture horlogère suisse vient de présenter, en avant-première de Baselworld 2014, une toute nouvelle Villeret. Un garde-temps totalement dans la lignée de cette collection classique et élégante, doté d’un boitier en or rose de 42mm accueillant un calibre mécanique automatique à l’impressionnante réserve de marche de huit jours ! Quant au cadran, il est réalisé en émail grand feu. La classe en toute discrétion.


Blancpain Villeret
La collection Villeret de chez Blancpain fait référence au nom du village natal de la manufacture (désormais installée au Brassus). Cette filiation explique l’aspect authentique et tradition de ces montres toute en sobriété…
 
Cette année, la manufacture revient avec un nouveau modèle ; il s’agit d’une montre trois aiguilles date, automatique, avec cadran émail grand feu qui s’illustre par sa sobriété. L’utilisation de l’émail grand feu réaffirme l’attachement de Blancpain aux savoir-faire historiques de l’horlogerie. Ce matériau inaltérable qui conserve son éclat indéfiniment est particulièrement adapté à l’habillage d’une pièce à l'esthétique classique.
 
Rappelons ce procédé, toujours délicat à mettre en œuvre, nécessite une succession de plusieurs couches d’émail soumises à des températures supérieures à 1000°C. Les chiffres, peints en émail, subissent aussi l’épreuve –risquée- du four. Après chaque opération, le cadran est soigneusement visité et retouché manuellement car le procédé est rendu ici encore plus complexe par la forme bombée du cadran. « Sa terminaison exige un savoir-faire particulier que Blancpain est aujourd’hui en mesure de proposer » assure la marque dans son communiqué.
 
Clin d’oeil à la tradition, le cadran en émail grand feu révèle selon les reflets de la lumière le logo « JB » gravé ton sur ton entre les chiffres 4 et 5, 7 et 8. C’est par cette signature secrète que les émailleurs d’autrefois paraphaient leurs oeuvres. C’est également un excellent moyen de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une contrefaçon…
 
Ce nouveau modèle est doté d’un boîtier double pomme en or rouge, et des aiguilles feuilles de sauge évidées. Le cadran est animé par un quantième à 3h, ainsi qu’une seconde centrale. Le fond saphir permet d’admirer le jeu des décors, Côtes de Genève pour le mouvement, Nid d’abeille réalisé sur la masse.
 
Côté moteur, ce modèle mécanique à remontage automatique est instrumenté par le Calibre Maison 1335 disposant d’une remarquable réserve de marche de 8 jours. D’un diamètre de 42mm, livré avec un bracelet chocolat en alligator, ce nouveau modèle s’annonce comme « un maillon fort de l’emblématique collection Villeret ».
 
Réf: 6630-3631-55B
 

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Février 2014 | Lu 1001 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques