Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Bremont : à la découverte de ces montres militaires britanniques


Alors que la marque horlogère britannique Bremont vient d’annoncer son lancement exclusif en France avec le groupe Royal Quartz, revenons sur l’histoire relativement méconnue de cet horloger militaire (créé par deux frères Nick et Giles English) qui propose des montres chronomètres certifiées COSC inspirées de l’univers de l’aviation.


Les frères English, fondateurs de la marque Bremont
La marque Bremont est encore toute jeune dans le monde de l’horlogerie de luxe. Née en 2002, elle restait jusqu’à présent introuvable en France (et en Europe aussi d'ailleurs à part à Londres). Son positionnement ? Des montres mécaniques d'aviateur dont les prix s’échelonnent d'environ 3.000 à 5.000 euros.  
 
Bremont a lancé sa première collection de montres grand public inspirées de l’aviation en 2007, au terme de cinq années de travail… Elle propose désormais une gamme complète de chronomètres automatiques certifiés COSC. Fondée par deux frères britanniques, Nick et Giles English (ça ne s’invente pas pour une marque anglaise), cette entreprise horlogère est née de la passion que cette fratrie partage pour l’ingénierie et l’aviation.
 
Plus concrètement, l’histoire de Bremont a débuté en 1995 suite au tragique accident d’avion de Nick et de son père, Euan English, alors qu’ils s’entraînaient en vue d’un spectacle aérien au Royaume-Uni à bord de leur avion, un Harvard de la Seconde Guerre mondiale. Leur père Euan est mort. Nick, lui, s’en est sorti mais avec plus de trente os fracturés. Incontestablement, ce terrible accident a changé le cours de la vie des deux frères et les a incités à créer un atelier d’horlogerie.
 
L’année suivant l’accident, Nick et Giles ont fait leur retour dans les airs, survolant la France dans un biplan des années 1930. Le temps a viré à l’orage, les contraignant à un atterrissage d’urgence dans un champ de pois en Champagne. Le destin a voulu que le domaine soit la propriété d’un vieil agriculteur, lui aussi un ancien pilote de la Seconde Guerre mondiale, tout aussi passionné d’avion que Nick et Giles, qui leur rappelait beaucoup leur père. Sa ferme, où les frères logèrent quelques nuits, abritait également une belle collection d’horloges murales restaurées. En outre, l’homme portait une montre-bracelet très spéciale, qu’il tenait de son père. Le nom d’Antoine Bremont, dont les passions reflètent si bien celles des frères et de leur défunt père, a naturellement été choisi pour honorer cette gamme de montres britanniques.
 
A l’origine, les deux frères souhaitaient créer une montre qui dure plus d’une vie... Rêve de nombreuses marques horlogères d’ailleurs. C’est de ce postulat de départ qu’est ainsi née la devise de cette marque : « Tested Beyond Endurance (Testées au-delà de l’endurance) ». De fait, tous les garde-temps de chez Bremont sont soumis à des tests allant bien au-delà des exigences applicables aux montres-bracelets classiques.
 
Ainsi, la boîte en acier inoxydable de chaque montre Bremont atteint une solidité de 2 000 Hv sur l’échelle de dureté Vickers, soit sept fois la solidité moyenne de l’acier inoxydable utilisé dans la fabrication des boîtes de montre. Le verre saphir de forme convexe est tout aussi solide : neuf couches de revêtement antireflet sont appliquées des deux côtés du verre pour une lisibilité optimale. De plus, pendant les quinze jours de tests du mouvement de chronomètre en vue de l’obtention de la certification COSC, chaque montre doit présenter un écart diurne maximum de -4/+6 secondes. En plus des tests de laboratoire, chaque modèle est testé et évalué sur le terrain par des aventuriers et explorateurs professionnels. Bremont équipe également plusieurs escadrons aériens militaires à travers le monde.
 
A noter que le rotor est gravé et monté à la main. Il est visible à travers le fond de la boîte en verre saphir, tandis que les boîtes Trip-Tick (modèle déposé) et leurs trois composantes sont fabriquées à la main. Ainsi, seulement mille exemplaires de chaque modèle sont produits annuellement. Chaque montre est bien sûr enregistrée auprès du siège de l’entreprise à des fins de sécurité et de service après-vente. Toutes sont livrées dans des écrins ou des  marmottes de cuir fabriqués à la main, conçus pour protéger les montres en toutes situations.

Bremont : à la découverte de ces montres militaires britanniques
En 2010, Bremont a présenté l’horloge B-1 Marine dotée d’un mouvement manufacture, la première montre Bremont entièrement fabriquée en Angleterre. En juillet 2012, Bremont a ouvert sa boutique-phare dans le quartier de Mayfair à Londres, rejoignant ainsi une multitude de marques haut de gamme telles que Marc Jacobs et Purdey sur la prestigieuse South Audley Street. Le magasin, vitrine idéale pour présenter les collections et l’héritage de la marque, s’étend sur deux étages et dispose d’une bibliothèque équipée de fauteuils et d’un canapé en cuir, d’une salle de réunion ainsi que de son propre bar pour les clients et visiteurs. Accueillant les réunions mensuelles d’un club d’explorateurs exclusif et doté d’une imposante bibliothèque consacrée aux montres et aux pièces uniques exposées, telles que l’horloge en édition limitée B-1 Marine de Ronnie Wood.
 
En janvier 2013, Bremont a inauguré son nouvel atelier de production à Henley-on-Thames, dans le comté de l’Oxfordshire. Avec son ossature en chêne, l’atelier est un beau bâtiment niché au coeur des Chilterns et construit sur mesure pour abriter la fabrication de ses montres mécaniques haut de gamme. Bremont a mis en place un programme d’investissements visant à développer le savoir-faire horloger au Royaume-Uni sur le long terme. Tous les mouvements et la totalité des pièces des boîtes de montre sont assemblés et finis à Henley. Rassembler sous un même toit expédition et contrôle de la qualité permet de développer le service aux clients, qui peuvent ainsi venir observer l’assemblage de leur future montre.
 
A la rentrée 2013, Bremont a ouvert un flagship à Hong Kong. Un très beau magasin situé en plein coeur de Central et un endroit idéal pour découvrir en Asie, les garde-temps de la marque dans une ambiance résolument british ! Un grand et bel espace sur deux niveaux où les montres, tout comme à Londres d’ailleurs, sont élégamment présentées dans un univers entièrement dédié à l’aéronautique (un biplan au plafond, un siège éjectable près des marches, etc.). Au fond du magasin, un bar permet d’accueillir les clients dans une ambiance décontractée qui n’est pas sans rappeler celles des clubs anglais.
 
Précisons que Bremont est une société britannique certes, mais qui partage sa production entre la Suisse et le Royaume-Uni.

Partenariats et collaborations Bremont

Bremont : à la découverte de ces montres militaires britanniques
La famille de montres Bremont comprend une gamme de chronographes et de montres certifiées chronomètres, dont un certain nombre d’éditions limitées. Toutes sont étanches jusqu’à une profondeur de 100 m, à l’exception des montres de plongée qui ont été testées à une profondeur de 1 500 m.
 
Bremont a réalisé quelques éditions limitées emblématiques, dont la montre EP120, qui en est un exemple éloquent. Inspirée du célèbre Spitfire Mk V construit en 1942, un avion de chasse de légende visible actuellement à Duxford, dans le comté de Cambridgeshire, la montre est fabriquée avec des pièces récupérées sur l’avion et porte son nom. Le chronomètre-chronographe P-51 est quant à lui construit avec des pièces originales du célèbre P-51K-10 Mustang 1944, vétéran de la guerre du Pacifique aussi connu sous le nom de « Fragile mais Agile ».
 
En 2010, Bremont collabore avec le constructeur de voiture de luxe Jaguar en vue de créer des horloges pour célébrer le 75e anniversaire de la Jaguar XJ75 et du concept-car de la CX75. Suite aux tests Bremont extrêmes réalisés avec la compagnie britannique Martin-Baker (qui produit les sièges éjectables des chasseurs de 70 % des forces aériennes de la planète), la société continue de travailler en étroite collaboration avec divers escadrons militaires à la fois au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, en quête d’une montre sobre, exclusive et raffinée.
 
L’année 2012 a été marquée par la collaboration la plus passionnante à ce jour, avec le lancement de la montre Bremont Victory. La marque a travaillé en étroite collaboration avec le Musée national de la Marine royale à Portsmouth pour créer une montre mécanique en édition limitée abritant un mouvement rétrograde et fabriquée avec des morceaux originaux de bois de chêne et de cuivre récupérés sur le navire HMS Victory, plus connu comme le navire amiral de Lord Nelson lors de la bataille de Trafalgar.

Récompenses Bremont

Bremont : à la découverte de ces montres militaires britanniques
Bremont est couronné « Montre de Luxe de l’année » lors des WatchPro Awards de 2012
Bremont remporte le prix du « Choix du Public » (Catégorie Montre) lors du Couture Watch & Jewellery Show de 2012 à Las Vegas
Bremont remporte le prix de la « Nouvelle Marque de Commerce de l’année » lors des Luxury Briefing Awards de 2012
Bremont est couronnée « Meilleure Marque de Montre de Luxe de l’année » lors des UK Jewellery Awards de 2011
Bremont remporte le prix « Meilleure Marque de Luxe » aux Walpole Awards de 2008
Bremont est primée et reconnue « Meilleure Marque de Demain » lors des Walpole Awards de 2007 

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Mai 2014 | Lu 8713 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos