Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Calendrier perpétuel Malte en platine à date rétrogradante modèle « Open Face » grande complication de Vacheron Constantin


On distingue le véritable connaisseur par son talent à repérer la perfection en devenir – comme celle des dimensions discrètes (à peine 11 1/2 lignes, 5,05 mm d’épaisseur) du Calendrier perpétuel Malte en platine « Openface » et date rétrogradante de Vacheron Constantin.


Calendrier perpétuel Malte en platine à date rétrogradante modèle « Open Face » grande complication de Vacheron Constantin
Offrant une série complète d’indications horaires et calendaires, la pièce comporte un original quantième rétrogradant en forme de damier. Des sous-cadrans transparents affichent le jour et le mois, l’avancement du cycle quadriennal étant indiqué par un carré blanc sur un disque auxiliaire.

Disposition inusitée, l’année en cours est intégralement affichée dans le guichet du calendrier à 6 heures. Bref, cette montre incarne le patrimoine de Vacheron Constantin, ses traditions et son savoir-faire sans pareils.

La transparence de son cadran permet des effets visuels étonnants, à commencer par un aperçu de son scintillant mouvement, tout en mettant en valeur l’ensemble des informations de son cadran.

Depuis longtemps à l’honneur chez Vacheron Constantin, cette particularité fut reprise par Pininfarina qui équipa le modèle Ferrari F430 Spider de son célèbre capot transparent, exauçant le vœu d’innombrables amoureux des belles mécaniques de pouvoir enfin admirer son redoutable moteur V8.

De même, la double glace en saphir transparent du Calendrier perpétuel Malte offre une vue plongeante au cœur de la mécanique en miniature qui en forme le cœur. Profilé contre une plaque d’or rose, les pièces et composants méticuleusement chanfreinés et terminés à la main du calibre 1226 expriment la facture et la finition impeccables d’un mouvement Manufacture Vacheron Constantin. Chaque détail de chaque élément témoigne d’un sourcilleux respect de traditions et de techniques centenaires qui font la fierté des horlogers de la Maison.

Calendrier perpétuel Malte en platine à date rétrogradante modèle « Open Face » grande complication de Vacheron Constantin
Depuis le premier jour, Vacheron Constantin a soigné l’élégance et la pertinence de l’affichage que présente ses garde-temps en surmontant inlassablement tous les obstacles techniques à leur parfaite réalisation.

Si l’ajourage des ponts et des platines tel que son inventeur, le maître horloger André-Charles Caron, le pratiquait vers 1760 demeure d’actualité aujourd’hui encore, la disposition de ses pièces « Openface » sert également, comme ici, à révéler les beautés secrètes d’un mouvement aussi réussi que le calibre 1226.

Selon J.-C. Torres, directeur général de Vacheron Constantin, « soulignant à souhait la personnalité de l’acquéreur, une montre en platine permet aux connaisseurs de posséder tout à la fois le lustre incomparable de ce métal rare et un exemple du métier exclusif, du savoir-faire et des traditions séculaires de notre Maison. Elle lui offre de surcroît un aperçu de l’exceptionnelle virtuosité horlogère qui préside à la réalisation de nos mouvements. »

Malgré la modestie de ses dimensions, à peine 11 1/2 lignes de diamètre pour 5,05 mm d’épaisseur, le calibre 1226 QPRD « openface » de Vacheron Constantin offre une panoplie complète d’indications horaires et calendaires dans une disposition puissamment originale.

Inusitée, sa conception comprend un indicateur rétrogradant de la date. Les quantièmes sont disposés en damier formant deux rangées ajourées sur le pourtour supérieur du cadran et parcourues par une flèche de couleur blanche, terminée par une plaquette indicatrice, qui va et vient sur le cadran.

Bien entendu, ce calendrier perpétuel se règle automatiquement sur les mois à 28, 29, 30 et 31 jours, donc tenant compte par lui-même des années bissextiles. Des cadrans auxiliaires affichent par des panonceaux blancs le jour de la semaine et le mois, peints en chiffres noirs sur le saphir d’une des deux glaces.

Sur un disque situé à 3 heures, un panonceau indique l’avancement du cycle quadriennal – le tout formant un affichage à l’esprit aussi original que résolument contemporain. Conçu et réalisé dans les propres ateliers de la Manufacture, le calibre 1226 QPRD, ne demande qu’un réglage par siècle.

Métal précieux incontournable, le platine fait depuis longtemps partie des acquis traditionnels de l’art horloger selon Vacheron Constantin. Pour une réalisation comme celle-ci, son choix s’imposait comme une évidence.

C’est vers 1820 que la Maison adopta le platine pour certaines de ses réalisations les plus prestigieuses et les plus complexes. À l’encontre de l’or 18 carats, dont la pureté n’est que de 75%, le platine horloger est pur à 95%. Il ne provient que d’un petit nombre de gisements à travers le monde, ce qui le rend 30 fois plus rare que l’or.

La densité et le poids du platine expliquent sa résistance bien supérieure aux autres métaux, ce qui en fait le parfait compagnon d’une vie entière. Une rayure sur une pièce en platine ne fera que déplacer le métal, sans perte de matière.

Spécifités techniques

Référence : 47032/000P-9206
Calibre : 1226 QPRD, mécanique à remontage automatique
Épaisseur du mouvement : 5,05 mm
Diamètre du mouvement : 26 mm, soit 11 ½ lignes
Indications : heures et minutes; calendrier perpétuel à quantième rétrogradant, jour de la semaine, mois et années bissextiles
Fréquence : 28 800 a/h
Empierrage : 36 rubis
Réserve de marche : 38 heures
Boîtier : platine 950; Ø 38,5 mm
Cadran : double glace saphir transparente révélant le mouvement à finition main profilé sur une plaque d’or rose; double rangée ajourée de quantièmes disposés en damier; date indiquée par une flèche blanche à double tête; jours de la semaine, mois et cycle bissextile peints en noir sur une glace saphir, indiqués par panonceau rotatif blanc
Étanchéité : 30 mètres
Bracelet : cuir d’alligator mississipiensis bleu foncé à écailles carrées
Fermoir : boucle déployante en or gris 18 cts

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Avril 2006 | Lu 4164 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques