RICHARD MILLE


Chantilly Arts & Elégance Richard Mille : une 4ème édition sous le signe de la réussite

La 4ème édition de Chantilly Arts et Elegance Richard Mille qui s’est déroulée dimanche 10 septembre dans le Domaine du Château de Chantilly a une nouvelle fois, tenu toutes ses promesses. Propulsé dès sa première édition parmi les concours d’élégance de dimension internationale, l’évènement continue à progresser, tant au niveau de la fréquentation que de la richesse des automobiles inscrites dans les différents concours.


Ainsi 16.300 spectateurs (soit 20% d’augmentation par rapport à l’édition 2016 ; source organisateurs) ont été séduits par l’affiche proposée cette année avec cinq concept-cars en lice pour le Concours d’Elégance et quatre-vingt-dix voitures historiques venues du monde entier (35% de France et 65% de l’étranger), toutes prétendantes à la victoire dans leur classe respective et à l’un des deux titres suprêmes de « Best of Show » attribué selon leur époque (avant ou après-guerre).
 
En lice pour le Concours d’Elégance figuraient cinq concept-cars : DS 7 Crossback Présidentiel associé au couturier Eymeric François, Aston Martin Vanquish Zagato Volante (Couturier : Ann Demeulemeester), McLaren 720 S (Couturier : Haider Ackermann), Renault Trezor Concept (Couturier : Balmain) et Citroën CXperience Concept (Couturier : Yang Li).
 
Après délibération du jury composé de Jean Todt (Président de la FIA), Margot Laffite, Paul Belmondo et Christophe Bonnaud (journaliste), le « Best of Show » du Concours d’Elégance a récompensé deux lauréates : Renault Trezor Concept (Couturier Balmain) et Citroën CXperience Concept (Couturier : Yang Li).
 
Dans le cadre du Concours d’Etat, l’organisateur Peter Auto avait décidé de célébrer à sa manière les soixante-dix ans de Ferrari et choisi les 24 Heures du Mans comme thème majeur. Ainsi vingt-huit machines du Cavallino Rampante ayant toutes participé à la plus célèbre course d’endurance au monde étaient réunies pour l’occasion et réparties dans cinq classes. 

De cette exposition unique en son genre, une machine exceptionnelle a remporté l’adhésion du jury pour l’attribution du « Best of Show » des voitures d’après-guerre : la Ferrari 250 Testa Rossa 58 (châssis #0728) -propriété de Sir Michael Kadoorie-, victorieuse de la course mancelle en 1958 avec Olivier Gendebien et Phil Hill. Au sein des voitures d’avant-guerre, la classe réservée aux Bugatti 57 S a également retenu l’attention du jury.
 
La réunion des quatre Type 57 S présentées constituait un évènement en soi qui justifiait l’attribution de trois prix au sein de cette classe, couronnée par celle de « Best of Show » pour la Bugatti Atlantic (châssis #57374) de 1936 (propriété des américains Robson Walton et Peter Mullin, ce dernier ayant déjà été récompensé à Chantilly en 2014 avec sa Delahaye 135M cabriolet Figoni et Falaschi de 1937).
 
Parmi les Prix Spéciaux, citons le Prix Spécial FFVE de l'authenticité décerné à l’Antony Type A1 et à la collection Antony dans son ensemble, ainsi que le Prix FIVA de la préservation attribuée à la Chrysler Town Country de 1947. 

La présence de quarante-deux clubs réunissant huit cents voitures exposées dans le Domaine faisait également partie intégrante de l’évènement et participait au succès de l’immense Garden Party à laquelle le public était invité à se joindre. Orchestré par la FFVE, le Grand Prix des Clubs récompensait le Fiat Fan Club pour la qualité d’ensemble de sa présentation.
 
Au final, les amateurs d’automobiles toutes générations confondues, mais également les familles, ont de nouveau été séduits par le programme de cette quatrième édition de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille qui célébrait l’art de vivre et le savoir-faire à la Française au travers des nombreux ateliers et animations proposés dans le Domaine de Chantilly.
 
Comme l’indique Patrick Peter, organisateur de cette belle rencontre : « force est de constater que le rendez-vous de Chantilly s’est institutionnalisé auprès des grands collectionneurs qui font venir des automobiles exceptionnelles des quatre coins du monde. Grâce aux nombreuses distinctions qu’il a reçues depuis sa création en 2014, Chantilly Arts & Elegance Richard Mille est un évènement qui arrive à maturité. Pour preuve, les constructeurs automobiles viennent également de plus en plus nombreux à ce rendez-vous qui leur propose une visibilité différente des traditionnels salons automobiles ».

​Les prix par classe

Un grand carrossier français : Pourtout
1er Prix : Delage D8-120 S Coach Sport (1939)
Prix Spécial : Remi Danvignes CD4 Roadster (1938)
 
Les voitures des grands musiciens
1er Prix : Porsche 911 3.0L RS (ex Herbert von Karajan)(1974)
Prix Spécial : Iso Griffo A3C (ex Johnny Hallyday)(1965)
 
Les Woodies
1er Prix : Peugeot 202 ‘‘boulangère’’ (1949)
 
Un siècle de voitures électriques
1er Prix : Detroit Electric Model D Brougham(1910)
 
Les voitures de course et de sport à transmission par chaînes
1er Prix : Gladiator Grand Prix (1904)
Prix Spécial : Panhard Grand Prix (1908)
 
Les Alfa Romeo à carrosserie spéciale d’avant-guerre
1er Prix : Alfa Romeo Alfa Romeo 6C 1750 Grand Sport Spider Zagato MM (1929)
Prix Spécial : Alfa Romeo 8C 2300 MM Torpedo/Cabriolet Brandone (1933)
 
Les Alfa Romeo à carrosserie spéciale d’après-guerre
1er Prix : Alfa Romeo 3000 CM "Superflow IV" Pinin Farina (1960)
Prix spécial : Alfa Romeo 1900 Super Sprint Zagato (1955)
 
Les Barquettes Ecceterini
1er Prix : Siata 500 Record (1946) Prix Spécial : Osca Maserati S-498 (1959)
 
Les Berlinettes Ecceterini
1er Prix : Aguzzoli Condor (1964)
Prix Spécial : Osca MT4 LM (1952)
 
Petites et Grandes
1er Prix : Bugatti Type 52 Baby (1926) & Bugatti Type 35 (1926)
 
Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les GT et dérivés
1er Prix : Ferrari 512 BBLM (1980)(châssis #32129)
Prix Spécial : Ferrari F40 (1992)(châssis ##ZFFGJ34B000074045)
 
Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les protos, voitures ouvertes
1er Prix : Ferrari TR58 (1958)(châssis #0728)
Prix Spécial : Ferrari Dino 166 SP (1965)(châssis #0834)
 
Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les protos, voitures fermées
1er Prix : Ferrari 250 LM (1964)(châssis #5891)
Prix Spécial : Ferrari 512 S (1970)(châssis #1016)
 
Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les 365 GTB/4 Daytona Gr. 4
1er Prix : Ferrari 365 GTB/4 Daytona Gr IV (1972)
1er Prix Spécial : Ferrari 365 GTB/4 Daytona Gr IV (1972)(châssis #15681)
2e Prix Spécial : Ferrari 365 GTB/4 Daytona Gr IV (1970)(châssis #15373)
 
Les Ferrari des 24 Heures du Mans : les 250
1er Prix : Ferrari 250 GTO "62" (1962)(châssis #4293GT)
1er Prix Spécial : Ferrari 250 GT Sperimentale (1961)(châssis #2643GT)
2e Prix Spécial : Ferrari 250 GTO "64" (1964) (châssis #5575GT)
 
Grand Prix des Clubs FFVE : Fiat Fan Club
 
Prix Spécial FFVE de l'authenticité : Antony type A1 et la collection Antony
 
Prix FIVA de la préservation : Chrysler Town country 1947
 
Prix du public : Lexus LFA 



Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Septembre 2017 | Lu 932 fois