Corum s’associe à Vincent Calabrese, père du Golden Bridge

La marque horlogère suisse Corum vient d’annoncer la mise en place d’un partenariat avec Vincent Calabrese, génie italien autodidacte et anticonformiste de l’horlogerie suisse, également initiateur du fameux mouvement Golden Bridge cher à Corum.


Vincent Calabrese à gauche et Antionio Calce au centre
1977 – Une rencontre entre deux génies créateurs

Vincent Calabrese invente et fabrique des montres qui sont autant de défis aux habitudes et certitudes de l’horlogerie depuis 1975.

Dans ces années-là, il a l’idée de créer un mouvement à rouages linéaires, monté en transparence et isolé dans l’espace, sans lien apparent avec le boîtier. Calabrese réussit son tour de force et sa création, brevetée, est récompensée au Salon international de Genève en 1977.

Le brevet porte sur le système ingénieux de remontage et de mise à l’heure à travers l’arbre de barillet, ce qui évitela pose de deux couronnes. C’est René Bannwart, fondateur de la Maison Corum, qui en sa qualité de créateur et passionné d’horlogerie, identifie le réel potentiel de cette idée et acquiert le brevet. Un coup de génie pour la marque, qui dessine et développe ensuite les plans de tous les composants pour procéder à la construction du mouvement Golden Bridge, si caractéristique et emblématique de la marque.

1980 – Lancement d’une première mondiale

En 1980 la première Golden Bridge, avec son mouvement baguette gravé à la main, voit le jour. « Une révolution de renommée mondiale, un prodige de finesse, immédiatement plébiscité par les amateurs et les collectionneurs de belles montres, qui valut à la marque Corum le titre de manufacture » souligne la marque dans son communiqué. Trente ans plus tard, ce mouvement, devenu depuis mythique, reste un concentré de haute horlogerie et une expression horlogère unique en son genre.

Pour Antonio Calce, PDG et partenaire de la marque, il était inimaginable de ne pas capitaliser avec de nouveaux développements produits, basés sur ce mouvement baguette en ligne, unique sur le marché, qu’est le Golden Bridge. Cela s’est traduit par la création d’une famille complète de produits, avec quatre fonctions mouvement, jusqu’à en étendre le concept à une version contemporaine présentée en 2009, la Ti-Bridge.

« La Golden Bridge est un modèle emblématique de la marque et un pilier fondamental de notre collection » indique Antonio Calce. Et d’ajouter : « c’est une merveilleuse opportunité de renouer avec l’inventeur d’une idée qui a permis à Corum de créer et de développer ce mouvement icône, qui continue de séduire les amateurs et connaisseurs de haute horlogerie plus de trente ans après sa création. »

Ce partenariat sera l’occasion de poursuivre la promotion mondiale de la Golden Bridge également au travers d’un porte-parole de choix et de véhiculer avec légitimité le message historique de cette création. Par ailleurs, Vincent Calabrese apportera ses idées créatives au département Recherche et Développement mouvement Corum, dirigé par Laurent Besse. Plus de trente ans après son avènement, la collection Bridges, animée par les diverses évolutions du mouvement Golden Bridge, n’a toujours aucun équivalent dans l’univers horloger.

Brève biographie de M. Vincent Calabrese

Corum s’associe à Vincent Calabrese, père du Golden Bridge
Vincent Calabrese est né à Naples en 1944. Renvoyé de l’école à 12 ans, il est engagé dans une boutique d’horlogerie pour remplacer au pied levé un apprenti absent, qui pourtant reprend sa place trois semaines plus tard.

Au bénéfice de quelques rudiments horlogers et les outils en main, Vincent Calabrese se met à son compte comme horloger de rue.

A 17 ans il décide de quitter l’Italie pour la Suisse. Engagé par des maisons horlogères de l’Arc Jurassien, M. Vincent Calabrese se forge des bases horlogères solides. Et c’est en 1975, que cet inventeur hors pair se met à son compte.

De tout temps il s’est lancé des défis à lui-même pour réaliser des rêves impossibles, à l’origine de créations telles que les montres spatiales. En 1985 il inaugure l'Académie Horlogère des Créateurs Indépendants en tant que cofondateur.

C’est dans ce cadre propice à l’innovation qu’il créera, le premier le tourbillon volant en montre bracelet et qui encore aujourd’hui reste le plus plat au monde. Artisan de prouesses techniques et esthétiques, Vincent Calabrese compte de nombreuses réalisations. En 2012, il a repris les activités des pendules Kazès avec, pour challenge, d’en industrialiser la production et de pérenniser cette marque historique, mission qu’il poursuit aujourd’hui.

« La simplicité est la chose la plus difficile à réaliser » Vincent Calabrese

Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Janvier 2013 | Lu 654 fois