Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



El Primero Chronomaster 1969 Tour Auto Edition : Zenith entre dans la course


Depuis quelques temps Zenith s’investit de plus en plus de l’univers de l’automobile. Dernier partenariat en date : le Tour Auto Optic 2000, dont l’horloger est chronométreur officiel. Pour accompagner cette course de voitures classiques, la marque vient de dévoiler une série limitée de 500 exemplaires El Primero Chronomaster 1969 Tour Auto Edition au cadran et bracelet arborant trois lignes bleu blanc et rouge conférant au modèle un aspect résolument « course auto ». Une vraie réussite !


Après l’air et la mer, la marque revient sur la terre ferme… Cette fois, Zenith « prend place derrière le volant d’une voiture classique » en devenant partenaire officiel du Tour Auto Optic 2000, course reconnue pour l’authenticité et la variété des bolides historiques qui y participent. Rappelons que depuis l’an dernier, la marque multiplie les partenariats avec le monde de l’auto (via Peter Auto). Elle assure ainsi le chronométrage de cinq courses prestigieuses : le Vallelunga-Classic en Italie (28-29 mars) ; le Spa-Classic en Belgique (22-24 mai) ; le Grand Prix de l’Age d’Or en France (5-8 juin), la Monza Historic en Italie (10-12 juillet) et les Dix Mille Tours du Castellet également en France (2-4 octobre).
 
Comme le souligne Patrick Peter, président de Peter Auto : « nos événements cultivent une longue tradition de partenariat avec les plus grands horlogers. Premier pilote français de F1 à remporter le Grand Prix de Monaco en 1955, Maurice Trintignant portait une montre Zenith. Je suis donc particulièrement honoré aujourd’hui que Zenith, marque historique réputée pour la précision de ses chronomètres et de ses montres de luxe, nous rejoigne sur cinq de nos rendez-vous européens ».
 
Rappelons que le calibre El Primero présente deux caractéristiques techniques importantes. Tout d’abord, sa conception repose sur la roue à colonnes, composant ultime des chronographes de qualité inventé au XIX e siècle : elle interprète les pressions exercées sur le poussoir pour gérer le départ, l’arrêt et la remise à zéro du chrono. Composée d’un rochet (la roue) pourvu de plusieurs dents de forme triangulaire appelées colonnes, la roue à colonnes est usinée dans un bloc d’acier d’une dureté qui la rend résistante à des manipulations répétées. 

La seconde caractéristique majeure de ce mouvement, c’est sa lubrification. Du fait de la haute fréquence des oscillations du balancier, les huiles de l’échappement sont comme centrifugées, au point de perturber la bonne marche du mécanisme. C’est pourquoi le mouvement bénéficie d’une lubrification… à sec. Si ce calibre équipe toujours les garde-temps Zenith, et pas seulement ceux de la ligne El Primero, il n’a cessé d’évoluer au cours des années pour s’enrichir de complications. A l’occasion du 150ème anniversaire de la marque, tous les calibres El Primero destinés à des modèles Open ou Tourbillon seront désormais certifiés chronomètres par le COSC (Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres). La masse oscillante de ces mouvements sera gravée de la mention « Certified Chronometer ».
 
En 2003, Zenith décide de rendre visible le cœur battant de la montre, son organe réglant. Cette innovation marque le début d’un nouveau concept baptisé Open. Dès lors, les horlogers s’attèlent à repenser la construction du calibre. Et à l’issue de plusieurs mois d’études, le balancier et le spiral se trouvent déplacés en périphérie et deviennent visibles ; ce qui deviendra l’une des signatures de la ligne El Primero, à savoir une ouverture du cadran à 11h, qui dans ce cas précis, rappelle le capot ouvert d’une voiture sur son moteur. Le mouvement chronographe El Primero 4061 automatique qui équipe ce modèle est doté d’une ancre et d’une roue d’échappement réalisées en silicium (plus besoin de lubrifiant). Plus dur et plus léger que l’acier, il est à la fois plus résistant à l’usure et moins gourmand en énergie, du fait de son faible coefficient de frottement. Il est en outre amagnétique.
 
Héritière directe du modèle lancé il y a plus de quarante ans, la Chronomaster 1969 (aux compteurs de différentes couleurs dans le modèle d’origine) Tour Auto Edition en reprend bien sûr les codes tout en y ajoutant une touche de sportivité. Par son design évoquant immédiatement l’univers des courses de voitures classiques, le cadran Open bénéficie d’un traitement spécifique. La surface rhodiée est brossée dans le sens 6h-12h pour assurer une cohérence avec le sens des lignes. 

La répartition des couleurs jouent aussi un rôle important : les lignes bleu, blanc et rouge sont évidemment un clin d’œil aux couleurs du drapeau français. Le tachymètre opalin argent contraste avec la bague intérieure bleue ornée de divisions blanches et les 300 divisions représentant jusqu’au cinquième de seconde du chronographe sont indiquées par des décalques rouges et bleues.
 
De même, les compteurs 30 minutes (à 3h) et 12 heures (à 6h), creusés en assiette et azurés, se parent d’un pourtour satiné circulaire bleu. Comme pour tous les modèles chronographes de la ligne (sauf les modèles dames), l’aiguille centrale des secondes est munie d’un contrepoids en forme d’étoile. Par souci d’esthétique, le trident de la petite seconde apparaissant dans l’Open à 9h est également composé des couleurs bleu blanc rouge.
 
A noter les poussoirs de type champignon qui disposent chacun d’une saignée, bleu pour le départ du chrono, rouge pour sa remise à zéro. Pour renforcer l’aspect sportif, le boîtier en acier arbore des cornes et des bandes de carrure brossées. Muni d’une triple boucle déployante, le bracelet (vraiment réussi) est un clin d’œil aux gants que portent les pilotes des voitures classiques : veau bleu perforé avec doublure de protection en caoutchouc noir et surtout, coup de génie, les lignes bleu, blanc et rouge prolongeant celles du cadran. Cette série limitée à 500 exemplaires arbore un fond de boîte en acier portant deux inscriptions : le logo du Tour Auto (sur la glace) et le numéro de série (x/500) de la montre. L’écrin dispose d’un couvercle arborant le logo du Tour Auto et d’un intérieur bleu pour rappeler la couleur dominante de la montre.

​Spécificités techniques

Mouvement El Primero 4061 à remontage automatique
Calibre : 13 1/4 ‘’’ (diamètre: 30 mm)
Epaisseur : 6,60 mm
Composants : 282
Rubis : 31
Fréquence : 36 000 alt/h (5 Hz)
Finitions : masse oscillante décorée de Côtes de Genève
 
Réserve de marche : 50 heures minimum
 
Fonctions
Heures et minutes au centre
Petite seconde à 9h
Chronographe à 2 compteurs :
- seconde au centre
- compteur 12 heures à 6h
- compteur 30 minutes à 3h
Echelle tachymétrique
 
Boitier en acier brossé de 42 mm
Diamètre de l’ouverture : 37,10 mm
Epaisseur : 14,05 mm
Glace : verre saphir bombé et traité antireflet sur les deux faces
Fond : verre saphir transparent gravé du logo Tour Auto
 
Etanchéité : 10 ATM
 
Cadran : rhodié brossé
Index des heures : rhodiés, facettés et remplis de Superluminova SLN C1
Aiguilles : rhodiées, facettées et remplies de Superluminova SLN C1
 
Bracelet en veau bleu avec doublure de protection en caoutchouc noir et triple boucle déployante à trois lames en acier

Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Avril 2015 | Lu 2767 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques