F.P. Journe Chronomètre Optimum : seconde morte naturelle


L’horloger de génie François-Paul Journe poursuit le développement de sa fameuse collection Souveraine avec l’arrivée d’un tout nouveau garde-temps baptisé Optimum. Ce chronomètre est proposé en deux versions : platine ou or rouge, soit en 40 mm soit en 42 mm, sur bracelet cuir ou platine ou or rouge. Et comme toujours chez Journe, le calibre est réalisé en or rose. A noter la présence d’une seconde morte naturelle visible à travers le fond saphir.


F.P. Journe Chronomètre Optimum
Ce chronomètre « symbolise l’essence même de la précision pour une montre-bracelet dotée des meilleurs composants de l’histoire de l’horlogerie » assure la marque dans son communiqué.

D’une part, le double barillet, avec ses deux ressorts assure la stabilité de la force motrice de son mouvement emblématique en or rose 18ct, spécificité de la marque.

D’autre part, le remontoir d’égalité d’une seconde (brevet EP1528443.A1) permet d’égaliser la force arrivant à l’échappement afin qu’elle soit constante. En ajoutant à l’engrenage traditionnel, un système indépendant remonté en courtes périodes par le ressort principal, l’échappement assure de ce fait l’isochronisme au balancier. Ce remontoir d’égalité construit pour la première fois en titane conserve son équilibre dans les différentes positions, pour une efficacité améliorée.

Egalement breveté, l’échappement bi-axial à Haute Performance EBHP (brevet EP11405210.3) à double roues et impulsions directes fonctionne sans huile. « Le EBHP est le seul échappement avec impulsions directes démarrant seul. Mais au-delà de fonctionner sans lubrifiant, son rendement est très supérieur à la majorité des échappements : 50 heures sans modification de l’amplitude » précise encore le communiqué de Journe qui rappelle que « de nombreux échappements à doubles roues furent créés dans l’histoire, dont le plus performant fut l’échappement dit « naturel » de A-L. Breguet ».

De plus, le balancier assorti d’un spiral avec courbe Philips lui garantit un meilleur équilibre.

Ce chronomètre Journe renferme en lui une majorité de composants rassemblés pour la première fois dans une montre : deux barillets en parallèle, le remontoir d’Egalité, l’EBHP nouvel échappement révolutionnaire et la seconde morte naturelle.

L’esthétique de l’indication des heures, minutes et petite seconde et de la réserve de marche de 70 heures s’équilibre avec le volant visible du remontoir d’égalité sur la face du cadran. Le dos du mouvement -en or rose 18 ct.- révèle à travers le fond saphir, une surprenante seconde morte naturelle délimitée par un cercle de secondes vissé sur les ponts du mouvement.

Spécificités techniques du chronomètre F.P. Journe Optimum

F.P. Journe Chronomètre Optimum
Calibre 1510 à remontage manuel
Or rose 18 ct.

Dimensions du mouvement
Diamètre total mouvement : 34 mm
Diamètre encageage : 33.6 mm
Hauteur totale : 3.75 mm
Hauteur axe de tige : 2.395 mm
Diamètre filetage tige : S1.2 mm
Balancier
Balancier chronométrique avec réglage inertiel
Echappement Bi-axial à Haute Performance ajusté dans les 6 positions
Spiral plat avec courbe Philips
Porte-piton mobile
Sans raquette
Piton GE goupillé
Fréquence : 21,600 Alt / h, (3Hz)
Inertie : 10.10 mg x cm2
Angle de levée : 58°
Amplitude : 0h à plat : > 260° ; 24h à plat : > 280°

Caractéristiques principales
Remontoir d’égalité de 1 seconde à 11h, très léger en titane et équilibré
Seconde morte naturelle au dos du mouvement
2 barillets en parallèle
Tige de remontoir à 2 positions
Correction de l’heure en position 2
Echappement Bi-axial à Haute Performance avec ancre et roues en titane, fonctionnant sans huile (inspiré par celui d’A.L. Breguet créé au XVIIIème)
Heures et minutes décentrées
Petite Seconde à 9h00
Réserve de marche à 6h00

Réserve de marche : 70 heures

Décoration
Platine partiellement perlée
Côtes de Genève sur les Ponts
Têtes de vis polies, tour et fente anglés
Goupille à bouts bombés polis

Boîte : platine ou or rouge 18 ct.
Diamètre : 40 et 42 mm
Hauteur totale boîte : 10.10 mm
Cadran : Or et Argent guilloché clous de Paris

Nombre de pièces
Mouvement sans cadran : 240
Avec boîte sur cuir : 264
Rubis : 44

F.P. Journe Chronomètre Optimum : seconde morte naturelle

F.P. Journe Chronomètre Optimum : seconde morte naturelle

Montres-de-luxe.com | Publié le 8 Octobre 2012 | Lu 1668 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques