Montres-de-luxe.com

l'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



F.P. Journe Vagabondage III : avec seconde sautante digitale


Attention chef d’œuvre ! Un chef d’œuvre dont François-Paul Journe a le secret. En effet, l’homme a présenté en début d’année sa toute dernière création. Un garde-temps totalement hors-norme qui vient clore un chapitre de son histoire, celle de la collection Vagabondage, qui pour cette troisième pièce éditée en série limitée de 137 exemplaires, est équipée d’un calibre avec heure sautante digitale.


François-Paul Journe n’a pas vraiment besoin de s’offrir des encarts publicitaires dans la presse papier ou digitale… En effet, la plupart du temps, ses séries limitées sont vendues en l’espace de quelques semaines. C’est très probablement le cas de cette Vagabondage III présentée en début d’année aux professionnels mais également à quelques clients triés sur le volet qui ne rêvent tous que d’une chose : posséder cette montre d’exception.
 
Cette Vagabondage III vient clore un chapitre de l’histoire de l’horloger français. En effet, avec cette pièce, la collection Vagabondage est complète. Ce troisième opus (le plus intéressant) sera produit en deux séries limitées : 69 exemplaires en platine (56.000 FS) et 68 exemplaires en or rouge (54.000 FS). Et la marque de préciser dans son communiqué que « F.P.Journe est la seule manufacture horlogère à étudier et produire un calibre spécifique pour une série limitée à seulement 137 exemplaires ». Ce qui est probablement vrai…
 
Avant d’aller plus loin, revenons sur la génèse de cette collection qui remonte à plus de dix ans… En 2004, à l’occasion du 30ème anniversaire d’Antiquorum, François-Paul Journe dessine trois montres inédites avec un boîtier de forme tortue plate (modèle déposé), une indication du temps avec affichage digital et un cadran sans signature (pas besoin puisque le modèle est immédiatement identifiable par les amateurs).

Ce trio, une en or blanc, une en or jaune et une en or rose, produites avec un mouvement en laiton, sont mises aux enchères au profit de l’ICM, Institut de recherches pour les maladies du cerveau et de la moelle épinière. Toutefois, l’attrait suscité par ces trois pièces uniques fait monter les enchères qui atteignent le triple de l’estimation initiale !
 
Suite au succès de cette vente, F.P. Journe lance en 2006 la série Vagabondage I. Elle se nomme ainsi car l’indication du temps s’effectue par le biais d’un affichage digital et résulte d’un « vagabondage » dans le travail de François-Paul Journe ; comprendre « en dehors des collections courantes ». Cette série limitée arborant un boitier de forme tortue plate diffère radicalement des boîtiers ronds chers à la marque. Elle est produite à 69 exemplaires en platine et 10 exemplaires en platine sertis de diamants baguette, avec un mouvement à remontage manuel en or rose 18 ct. Elle se vend sans aucune communication et les clients se l’arrachent. La légende Vagabondage est née.
 
Le deuxième volet de la Vagabondage est créé en 2010 et produit à 69 exemplaires en platine, 68 exemplaires en or rouge et 10 exemplaires en platine sertis de diamants baguette. Il conserve un mouvement à remontage manuel avec affichage digital, mais avec une petite seconde à 6h et une réserve de marche à 12h. Le cadran en saphir fumé, sans signature F.P. Journe, laisse entrevoir le mouvement en or rose. Pour l’occasion, la prestigieuse manufacture genevoise a développé un barillet, ainsi qu’un remontoir d’égalité qui permet une meilleure gestion de l’énergie pour le saut instantané des minutes et des heures sautantes.


Naturellement, c’est avec une grande impatience, voire même une certaine fébrilité, que les amateurs (fortunés) attendaient le troisième et dernier volet de cette aventure horlogère hors du commun qui aura duré pratiquement dix ans. Cette troisième édition conserve bien évidemment un boîtier de forme tortue plate, de dimension égale à celui de la Vagabondage II (45.2 x 37.6 mm), un mouvement mécanique à remontage manuel, avec un remontoir d’égalité qui permet de faire avancer le système horaire à chaque seconde. 
 
Le cadran en saphir fumé, entouré d’un cadran extérieur avec appliques vissées, toujours sans signature F.P. Journe, permet d’entrevoir le mouvement en or rose. Les guichets avec affichage digital des heures à 10 h et ceux des secondes à 6h, sont entourés d’un filet blanc. Les minutes au centre sont indiquées par une aiguille blanche et la réserve de marche à 1h par une aiguille en acier bleuie. Les trois affichages digitaux du temps sont désormais complets et le tryptique est ainsi achevé !
 
La priorité est donnée aux propriétaires de la Vagabondage I et II d’acquérir un numéro identique à celui de leurs premières montres ; les collectionneurs peuvent ainsi compléter leur trilogie et posséder une part de l’histoire horlogère F.P. Journe. La Vagabondage III est disponible dans les boutiques et Espaces F.P. Journe, ainsi qu’auprès des points de vente agréés.

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Avril 2017 | Lu 1436 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos