Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Freak Diavolo Ulysse Nardin : séduisant ovni horloger


Ulysse Nardin, l’un des leaders de l’innovation horlogère, réalise de nouvelles prouesses technologiques avec sa Freak Diavolo. Évolution de l’emblématique Freak, qui a révolutionné le monde de la haute horlogerie, la Freak Diavolo suit les traces de ses ancêtres, incorporant des avancées technologiques, matérielles et conceptuelles uniques. Détails d’un séduisant ovni horloger.


Freak Diavolo Ulysse Nardin
Montre dotée d’un carrousel tourbillon de conception ultramoderne, minimaliste et originale –sans véritable cadran, ni couronne, ni aiguille– et première création fonctionnant avec des roues d’échappement en silicium, matériau révolutionnaire à l’époque (2001), la Freak a changé à jamais le visage de la haute horlogerie.

Aujourd’hui, comme les autres montres de cette gamme –la Freak DIAMonSIL, la Freak Diamond Heart et la Freak Blue Phantom– la Diavolo a voulu rendre hommage à l’esprit pionnier de la Freak de première génération en étendant encore l’utilisation du silicium et en révolutionnant un peu plus son tourbillon.

Tirant son nom de son indicateur de réserve de marche à l’apparence diabolique, avec ses « cornes » rouges sur fond noir, la Freak Diavolo s’annonce comme « la plus intelligente des créations horlogères ».

Le spiral breveté (Si 1.1.1.) et une grande partie de son échappement –coeur et partie la plus délicate de la montre– sont réalisés en silicium. En introduisant cet élément dans la Freak de première génération, Ulysse Nardin avait déjà bouleversé les standards de la haute horlogerie. La Freak Diavolo optimise encore un peu plus l’utilisation de ce matériau novateur.

Par ailleurs, les performances de ce garde-temps étonnant sont améliorées grâce à la mise en oeuvre de technologies de pointe telles que la photolithographie. En outre, la Freak Diavolo incorpore une autre avancée : un tourbillon volant qui indique les secondes, ainsi que deux roulements à billes de nouvelle conception.
 

Freak Diavolo Ulysse Nardin
Son carrousel tourbillon (mouvement des minutes) effectue une rotation complète autour de son centre en 1 heure et indique les minutes. Un tourbillon volant trône au-dessus du carrousel. Sa cage est équipée d’une flèche indiquant les secondes sur un cadran en demi-cercle, transparent, et effectue pour sa part un tour en une minute. Le zéro demeure toujours sur l’axe de l’indicateur des minutes.

La Freak Diavolo s’annonce « d’une exactitude remarquable, semblable à celle d’un chronomètre mécanique ». Ce résultat est obtenu grâce à une fréquence de 4 HZ (28'800 A/h) et un balancier d’un moment d’inertie de 8 mg*cm2. « Il est exceptionnel car rare sont les tourbillons pilotés par un oscillateur d’une telle puissance, en existe-t-il, d’ailleurs ? » souligne la marque dans son communiqué.

La fonction « volante » du mouvement des minutes et du tourbillon (indicateur des secondes) est rendue possible grâce à deux roulements à billes ad hoc qui évitent l’utilisation d’un pont de soutien. En outre, la conception du balancier, avec ses quatre vis de réglage dissimulées dans la serge, évite la formation de turbulences, tandis que le lien direct réalisé entre les trois « aiguilles » empêche tout déphasage entre les heures, les minutes et les secondes lors du réglage de l’heure.

Côté esthétique, la Freak Diavolo s’affiche avec des lignes nettes, des tons noir et charbon, des notes de rouge, un boîtier en or blanc 18 carats et un élégant bracelet en crocodile.

Spécificités techniques de la Freak Diavolo Ulysse Nardin

Mouvement :
Fréquence 4Hz (28’800 A/h)
Moment d’inertie 8 mg*cm2, réglage inertiel par 4 vis.
Spiral Silicium 1.1.1, conception exclusive Ulysse Nardin.
Échappement ancre de côté, silicium, non lubrifié.
Tourbillon 1 révolution en 1 minute.
Orbite 1 révolution en 1 heure.
Remontage manuel au moyen de la lunette arrière. Un tour complet correspond à 12 heures de réserve de marche.
Ajustement de l’heure en avant et en arrière au moyen de la lunette supérieure.

Réserve de marche supérieure à 8 jours, bride glissante

Boîtier or blanc 18 carats
Diamètre 44.5 mm

Référence 2080-115

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Mars 2011 | Lu 2518 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques