Genève : résultat de la vente de Sotheby's du 15 novembre 2016


Le 15 novembre dernier à Genève, la vente de haute horlogerie de Sotheby’s a dépassé les estimations pour totaliser la somme de 7.088.750 de francs suisses. Comme toujours Patek Philippe et Rolex ont remporté un franc-succès mais notons également la belle prestation de Richard Mille et Greubel-Forsey, deux horlogers contemporains.


Genève : résultat de la vente de Sotheby's du 15 novembre 2016
Les enchérisseurs en provenance d’une soixantaine de pays ont participé dans la salle, au téléphone par internet et par ordre d’achat écrit ; en tout, plus de 700 collectionneurs se sont enregistrés pour participer à la vente.
 
A l’issue de la vente, Pedro Reiser, responsable du département horlogerie chez Sotheby’s à Genève, a indiqué : « aujourd’hui, nous sommes ravis d’avoir vu une salle comble, pleine de vie, et des collectionneurs du monde entier montrant un tel enthousiasme pour les pièces que nous avons rassemblées. En tant que spécialistes, nous cherchons avant tout à être à l’écoute de nos clients et de comprendre leur passion de collectionneur. Cette proximité nous permet de répondre aux attentes d’un public large, proposant des objets de qualité à ceux qui recherchent les meilleures pièces aux enchères. »
 
Parmi les temps forts de la journée, la vente de la première montre-bracelet résistante à l’eau jamais produite en série, toutes maisons horlogères confondues : un exemple en or jaune de la référence 2438 de Patek Philippe (vendue pour 336.500 francs suisses), ainsi qu’une collection privée de plus de cent montres modernes dont les 95% se sont vendus, dépassant les estimations pour atteindre un résultat total de près de 2.5 millions de francs suisses soit une moyenne de 25.000 FS en moyenne, tout de même !
 
Autre lot d’exception : le chrono en platine réf 5970 avec calendrier perpétuel de chez PP se distingue de par ses aiguilles blanches, réalisées suite à une demande particulière. Ce garde-temps est le seul exemple connu intégrant ce détail qui crée d’ailleurs un contraste saisissant avec son cadran noir. La réf 5970 de Patek Philippe a été introduite en 2004 à Bâle. Il existe moins de 25 pièces en platine dans le monde. Depuis sa commercialisation, cette montre a été conservée par son propriétaire d’origine. Elle a été vendue pour 225.000 chf.
 
Aussi importante que rare, la référence 1579 fait partie des exemples les plus complets et attrayants de pièces vintage Patek Philippe dites « sud-américaines » à être mises aux enchères. Elle a été vendue en 1949 par le légendaire détaillant Freccero basé à Montevideo (Uruguay). La forme angulaire des attaches du boîtier en font l’une des plus emblématiques des montres chronographes de Patek Philippe. Cette montre fait partie des sept pièces uniques de ce modèle portant la signature de Freccero. Parmi ces pièces exceptionnelles, seules deux présentent des index en émail. De plus, il est très rare d’en trouver un exemple accompagné de ses documents et de son écrin d’origine. Cette pièce a été vendue pour 110.000 chf.
 
Cette montre automatique référence 3439/1 en or jaune de Patek Philippe présente des caractéristiques d’importance historique. Il s’agirait en effet de la première montre-bracelet développée par la manufacture suisse à être pourvue d’un verre saphir au dos de son boîtier, ce qui permit à son propriétaire d’admirer le célèbre calibre à remontage automatique 27-460. Compte tenu du caractère vintage de ce modèle datant du milieu des années 1960, cette fonctionnalité démontre une avance sur son temps surprenante de la part de la manuf’ genevoise. En effet, les verres saphir n’ont été adoptés de façon régulière que dans les années 1990. A noter également que ce garde-temps arbore un cadran prototype de couleur ardoise, spécialement conçu avec des aiguilles et des chiffres blancs. Conservée jusqu’alors par son acquéreur d’origine, cette montre a été vendue pour la somme de 50.000 Chf.
 
Pour ce qui concerne Rolex, cette vente sera l’occasion de découvrir une sélection de superbes montres de la manufacture à la couronne. Parmi elles, une splendide Rolex Daytona. Rappelons que ce modèle fait partie des plus recherchés par les collectionneurs, notamment cette référence 6239 qui arbore un cadran « Paul Newman ». Ce chrono de légende a été vendu pour 108.750 Chf.
 
Parmi la sélection de montres de poche se trouve un rare médaillon à tact de 1815, en or jaune et serti de perles. Le magnifique boitier en émail bleu renferme un cadran argenté comprenant des chiffres romains ainsi que des aiguilles en acier bleui. Une flèche à tact en or jaune est fixée au dos de la montre de poche. Ce médaillon a été exposé en 1923 au Musée Galliera à Paris à l’occasion d’une rétrospective marquant le centième anniversaire de la mort de Breguet. Pièce vendue 50.000 Chf.
   
Enfin, soulignons que la montre IWC Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse, une pièce unique en or rouge 18 carats s’est vendue pour la somme de 48.750 Chf. Ces fonds seront versés à la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Novembre 2016 | Lu 1103 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos