Girard-Perregaux 1966 : deux éditions limitées proposées en palladium


La manufacture horlogère suisse Girard-Perregaux propose deux séries limitées de 199 pièces réalisées en palladium qui intègrent la collection Girard-Perregaux 1966, l’une des icônes de la marque. Un Calendrier Complet et une Petite Seconde. Détails.


Girard-Perregaux 1966 : deux éditions limitées proposées en palladium
Baptisée ainsi en hommage au Prix du Centenaire de l’Observatoire de Neuchâtel décerné à la manufacture en 1966 pour ses réalisations dans le domaine de la chronométrie, la collection 1966 réunit les savoir-faire de Girard-Perregaux en termes de style et de performances techniques.

Par sa blancheur incomparable, le boîtier en palladium souligne le caractère de ces garde-temps réalisés en 199 exemplaires numérotés. Appartenant à la famille du platine, ce métal est vingt fois moins fréquent que l’or, tout en étant plus résistant que ce dernier.

Rare, le palladium est recherché pour ses multiples qualités. Notamment, il ne nécessite pas de placage de rhodium et ne ternit pas. Il devient ainsi le métal idéal pour une montre au caractère intemporel comme la Girard-Perregaux 1966.

Girard-Perregaux 1966 Calendrier complet en palladium

Sublimée par l’éclat de son boîtier (40 mm) en palladium, la Girard-Perregaux 1966 Calendrier Complet unit les fonctions d’un grand classique horloger revisité dans un métal inédit. Cette édition limitée intègre un quantième complet, qui permet d’afficher la date, le jour de la semaine, le mois et les phases de lune.

Sur le cadran, le temps s’écoule harmonieusement. Accompagnant la course des fines aiguilles en forme de feuille, deux guichets placés côte à côte à 12 heures affichent le jour de la semaine et le mois. Les phases de lune sont présentées à 6 heures et s’auréolent de l’indication de la date.

Symétrie agréable, lisibilité optimale : la Girard-Perregaux 1966 Calendrier Complet répond aux plus grandes exigences en termes de design épuré et de style. Au dos, le fond saphir dévoile le mouvement mécanique à remontage automatique GP033M0 conçu par la manufacture.

Girard-Perregaux 1966 : deux éditions limitées proposées en palladium
Girard-Perregaux 1966 Petite Seconde palladium

Les codes esthétiques se concentrent sur l’essentiel : les finitions et la lisibilité des fonctions d’un classique horloger mis en valeur par un métal hors du commun (voir ci-dessus).

Le boîtier de 38 millimètres a été minutieusement poli pour que la brillance du métal soit parfaite. « Une finition spéciale réalisée sur la lunette confère une luminosité exceptionnelle à la pièce » souligne la marque dans son communiqué.

Tout comme le boîtier, le mouvement est réalisé par la manufacture. Il intègre la date et la petite seconde, qui s’affichent respectivement à 3 et 9 heures.

Le fond saphir permet de contempler le mécanisme à remontage automatique, qui oscille au rythme de 28 800 alternances par heure. Construit sur la base d’un calibre à la fiabilité éprouvée, le GP3300, il a bénéficié des finitions dignes de la tradition de Haute Horlogerie de Girard-Perregaux.

Girard-Perregaux 1966 : deux éditions limitées proposées en palladium

Spécificités techniques de la Girard-Perregaux 1966 Calendrier complet en palladium

Boîtier en palladium
Diamètre : 40 mm
Glace saphir antireflet
Fond saphir
Étanchéité : 30 mètres

Mouvement Girard-Perregaux GP033M0
Mécanique à remontage automatique
Calibre : 11 ½ ’’’
Fréquence : 28 800 alternances/heure (4 Hz)
Réserve de marche : minimum 46 heures
Rubis : 27

Fonctions : heure, minute, seconde centrale, calendrier complet avec indication de la date, du jour de la semaine, du mois et des phases de lune

Bracelet en alligator avec boucle ardillon

Edition limitée et numérotée de 199 pièces

Spécificités techniques de la Girard-Perregaux 1966 Petite Seconde palladium

Boîtier en palladium
Diamètre : 38 mm
Glace saphir antireflet
Fond saphir
Étanchéité : 30 mètres

Mouvement Girard-Perregaux GP03300-39
Mécanique à remontage automatique
Calibre : 11 ½ ’’’
Fréquence : 28 800 alternances/heure (4 Hz)
Réserve de marche : minimum 46 heures
Rubis : 28

Fonctions : heure, minute, petite seconde, date

Bracelet alligator avec boucle ardillon

Edition limitée et numérotée de 199 pièces

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Avril 2010 | Lu 2710 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques