Girard-Perregaux 1966 répétition minutes, calendrier annuel et équation du temps : l’aboutissement


La manufacture horlogère Girard-Perregaux (groupe Sowind) poursuit le développement de sa ligne 1966 avec l’arrivée cette année d’une pièce qui pourrait être considérée comme étant l’aboutissement de cette collection. En effet, ce modèle regroupe au sein de son boitier de 42 mm en or rose trois complications : un calendrier annuel, l’équation du temps et la plus belle de toutes, la répétition minutes. Tout ceci, orchestré par un calibre manufacture à remontage manuel de plus de 400 composants. Edition limitée de 15 pièces.


Girard-Perregaux 1966 répétition minutes, calendrier annuel et équation du temps : l’aboutissement
Cette nouvelle Girard-Perregaux 1966 Répétition Minutes, Calendrier annuel & Equation du Temps possède tous les atouts pour s’inscrire au firmament des plus belles réalisations horlogères.

Digne héritière, voire aboutissement de la collection Girard-Perregaux 1966 (toujours extrêmement sobre et élégante), elle agence ses fonctions dans un bel équilibre esthétique alors qu’elle recèle de complexités.

Le cadran opte pour un décor soleillé argenté mettant en scène les différentes indications temporelles. Cernées par des index appliques en or massif et au profil escarpé, elles s’organisent sous la ronde des aiguilles des heures et minutes.

L’œil est immédiatement attiré par la date circulaire et imposante à 1h30. En vis-à-vis, le mois affiché dans une fenêtre, complète le calendrier annuel. A noter que cette ingénieuse construction ne demande qu’un seul ajustement par an de la date, au mois de février, qui s’effectue avec simplicité par le biais de la couronne.

Indiquée via une came figurée en relief sur une roue effectuant une tour par an, l’équation du temps –l’une des complications les plus poétiques qui soit- est affichée à 4h30. Elle indique la différence entre le temps civil et le temps solaire. En effet, la durée du jour solaire varie quotidiennement. Si les deux références horaires correspondent quatre fois dans l’année, la différence cumulée peut par exemple atteindre 16 minutes en novembre !

Venant compléter le tout, une répétition minutes permet d’écouter les heures, les quarts et les minutes. Née à une époque sans électricité, où l’on avait besoin de disposer d’une indication sonore de l’heure pendant la nuit, elle est devenue aujourd’hui l’une des complications les plus appréciées des passionnés de « Belle Horlogerie ».

Afin de créer la vibration qui induira un son cristallin, le réglage de la sonnerie demeure un des éléments les plus délicats, exigeant à l’horloger un doigté précis et une oreille particulièrement experte. Fruit de recherches approfondies sur l’acoustique, le mécanisme de répétition minutes de Girard-Perregaux bénéficie de trois perfectionnements relatif à la construction du boîtier : l’optimisation entre le diamètre intérieur du boîtier et celui du calibre, pour une résonance maximale ; le fond galbé qui augmente le volume d’air entre le mouvement et le boîtier, et améliore la propagation du son ; la partie inférieure du fond, diamantée, qui réduit les interférences acoustiques.

Visible par le fond saphir du boîtier, le calibre mécanique à remontage manuel perpétue la grande tradition horlogère de la maison. Dans son souci esthétique permanant, Girard-Perregaux a dessiné le pont de balancier en forme de demi-flèche qui rappelle les Ponts d’or, signature emblématique de la marque.

Spécificités techniques de la montre Girard-Perregaux 1966 Répétition Minutes, Calendrier annuel & Equation du Temps

Girard-Perregaux 1966 répétition minutes, calendrier annuel et équation du temps
Boîtier en or rose poli avec glace saphir antireflet
Lunette : circulaire, intérieur satiné
Dimensions : 42.00 mm
Glace : saphir antireflet bombée

Cadran : laiton, appliques en or rose 5N18
Aiguilles : feuille, bâton et flèche en or 5N18 diamantées pièce à pièce
Couronne : or rose 5N18 avec logo GP gravé
Fond : glace saphir, fermé par 6 vis, toutes inscriptions gravées à la main

Etanchéité : 30 mètres

Mouvement Girard-Perregaux E09-0003
Mécanique à remontage manuel
Calibre : 14 ¼ ’’’
Fréquence : 21,600 Alt/h – (3 Hz)
Empierrage : 48 rubis
Nombre de composants : 419
Platine : rhodiée et perlée
Ponts : côtes de Genève, angles rentrants polis
Pont de balancier : type demi-flèche en or, « bercé »
Balancier : à inertie variable

Réserve de marche : min. 100 heures (4 jours)

Sonnerie : à répétition à 2 marteaux opposés, heures, quarts, minutes. Régulation de la vitesse de sonnerie par volant inertiel, contre-ressorts accessibles côté ponts, râteau des minutes inversé ; timbres de sonnerie conventionnels

Fonctions : heure, minute, petite seconde, répétition minutes, calendrier annuel, équation du temps

Bracelet en alligator brun sur boucle ardillon en or rose

Référence : 99651-52-131-BKBA

Edition limitée de 15 pièces

Montres-de-luxe.com | Publié le 15 Janvier 2013 | Lu 1020 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques