Girard-Perregaux Sea Hawk Pro 1.000 mètres : une nouvelle boite entièrement développée en interne


La nouvelle Sea Hawk Pro 1.000 mètres de chez Girard-Perregaux, qui sera présentée au SIHH de Genève en avril prochain est une véritable montre de plongée (certifiée ISO 6425) dont la boite a été entièrement développée, testée et manufacturée en interne.


Girard-Perregaux Sea Hawk Pro 1.000 mètres
Le boîtier de cette nouvelle Sea Hawk 1.000 mètres (mouvement Girard-Perregaux GP033R0 mécanique à remontage automatique), véritable instrument de plongée, est équipé d’une lunette tournante unidirectionnelle (60 crans, un par minute) pour permettre le calcul des temps de plongée, ainsi que d’une valve à hélium permettant la décompression de la montre après des plongées profondes. Il est également doté d’une couronne et d’un fond vissés.

La Sea Hawk Pro 1000 mètres a également été soumise à toute une batterie de tests, visant à démontrer sa capacité à résister à la pression exercée à une profondeur de 1.000 mètres, là où la montre est soumise à une pression excédant 1.500 kilogrammes ! C’est après ces nombreuses épreuves qu’elle a pu obtenir la garantie de son étanchéité, selon la sévère norme ISO 6425.

Pour une lisibilité immédiate (également indispensable selon la norme ISO 6425), les index du cadran et les aiguilles sont revêtues de superluminova : les heures, minutes et réserve de marche (minimum 46 heures) sont ainsi lisibles même dans de faibles conditions lumineuses.

Comme toutes les Sea Hawk (il en existe une étanche à 300 mètres, la « John Harrison », et une autre en titane étanche à 3.000 mètres) le boîtier est immédiatement indentifiable par sa couronne positionnée à 4 heures, protégée par un cache-couronne original qui s’intègre parfaitement à l’esthétique de la montre… Sa lunette surmoulée de caoutchouc s’assortit au cadran noir, tout en apportant un relief supplémentaire à l’imposant boîtier en acier de quarante-quatre millimètres.

Le fond de cette montre sportive et technique s’orne d’une gravure attachée à un brevet déposé par Girard-Perregaux en 1897.

Girard-Perregaux Sea Hawk Pro 1.000 mètres

Spécificités techniques de la Girard-Perregaux Sea Hawk Pro 1.000 mètres

Girard-Perregaux Sea Hawk Pro 1.000 mètres : une nouvelle boite entièrement développée en interne
Boîtier en acier
Diamètre : 44 mm
Glace saphir
Valve de décompression à hélium
Fond et couronne vissés

Etanchéité : 1.000 mètres

Mouvement Girard-Perregaux GP033R0 mécanique à remontage automatique
Calibre : 11 ½’’’
Fréquence : 28 800 alternances/heure (4 Hz)
Rubis : 27

Réserve de marche : minimum 46 heures

Fonctions : heures, minute, petite seconde, indicateur de réserve de marche, date

Bracelet en caoutchouc avec boucle déployante de sécurité

Prix public conseillé 9,350 francs suisses

Montres-de-luxe.com | Publié le 20 Mars 2008 | Lu 5523 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques