Greubel Forsey : quand son GMT se pare de platine


En 2011, l’horloger indépendant Greubel Forsey a révolutionné le domaine des montres « fuseaux horaires » avec sa montre GMT qui derrière son esthétique peu commune abritait un calibre à la chronométrie exceptionnelle, doté d’un tourbillon 24 secondes incliné à 25°. Ce modèle de 43.5 mm a été présenté cette année au SIHH, dans une version encore plus luxueuse et exclusive puisqu’elle est désormais commercialisée dans un écrin en platine !


Greubel Forsey GMT platine
GMT… Une dénomination qui fait bien évidemment référence au fameux « Greenwich Mean Time » (voir encadré ci-dessous), l’heure du méridien de référence. Rappelons que cet acronyme GMT désigne, dans le vocabulaire horloger, l’indication d’un second fuseau horaire. Une complication mise au point à l’origine par Rolex. Depuis quelques années, Robert Greubel et Stephen Forsey ont largement dépassé l’affichage conventionnel d’un fuseau dans un guichet ou à l’aide d’une aiguille, en incluant à leur montre un globe terrestre effectuant une rotation complète en 24h, dans le sens contraire des aiguilles de la montre, c’est-à-dire celui qu’emprunte notre planète.
 
Ce planisphère matérialise bien sûr, les fuseaux en temps réel, depuis le point de vue du pôle nord vers lequel ils convergent. Un seul regard suffit donc pour saisir les heures du monde… Quand il est 12h en Grande Bretagne, c’est le début de l’après-midi à Rome ou à Genève. Les rayons du soleil éveilleront bientôt la côte Est des États-Unis, tandis que l’Orient est plongé dans l’obscurité…
 
Une fenêtre latérale placée dans le boîtier offre par ailleurs un point de vue sur l’hémisphère austral. Si le pôle Sud n’apparaît pas, c’est qu’il constitue le point d’ancrage du globe, qui est doté d’un mécanisme à pivotement volant. Le choix de Greubel Forsey s’est porté sur le titane (léger), travaillé ici dans les trois dimensions avec une extrême précision pour représenter les continents à une échelle réduite.
 
Le globe occupe une proéminence à 8h, tandis que le tourbillon 24 secondes est placé à 5h dans une deuxième excroissance. Le boîtier en platine en comporte une troisième à 1h : les informations horaires de base ont été regroupées dans cette partie supérieure du côté cadran, avec en cascade une petite seconde à 2h et un indicateur sectoriel de la réserve de marche à 3h.
 
On retrouve à 10h un affichage GMT pour le second fuseau horaire. Au dos de la montre apparaît l’heure universelle des 24 fuseaux, sous la forme d’un véritable disque des heures du monde (affichage traditionnel des montres « worldtime »). Celui-ci égraine le nom de 24 villes, et un affichage différencié par cartouches pour l’heure d’été (pour les villes soumises à ce régime) se fait de manière particulièrement lisible. Ultime clin d’oeil, un Soleil à l’apogée des heures du monde illumine l’arrière du boîtier, laissant le devant de la scène à la Terre.
 
Naturellement, et on reconnaît là aussi la « signature Greubel Forsey », un soin tout particulier est apporté à la décoration des composants jusque dans leurs moindres détails. Les finitions à la main déclinent toute la palette des techniques traditionnelles, du grenage à l’anglage, en passant par les nuances du polissage, du rodage, des traits tirés au poli bloqué noir. Le verre bombé, le fond et la fenêtre latérale sont en saphir. Le bracelet alligator noir cousu main avec boucle déployante en platine.
 
Le calibre GMT est alimenté par deux barillets fournissant une autonomie de 72h fréquencée à 21.600 alternances/heure. Le mouvement comporte 443 composants. Il est doté d’un échappement tourbillon 24 secondes incliné à 25°, constitué de 87 composants pesant au total 0,36 gr. Outre ses propriétés chronométriques et sa fiabilité, ce bloc d’échappement a été retenu pour ses dimensions réduites, ce qui permet de conserver un calibre d’un diamètre de 36.40mm (16 ½ lignes).
 
Cela autorise un nouveau boîtier aux dimensions moyennes, 43,5mm de large pour une hauteur totale de 16,14mm. Constitué de platine 950 inaltérable, il présente une teinte légèrement plus claire que la précédente version en or blanc.

GMT en quelques mots…

Apogée de la révolution industrielle, le 19ème siècle connut un bouleversement radical des communications et des manières de voyager, à commencer par l’arrivée du chemin de fer. Ce fleuron de la révolution industrielle allait chambouler la société elle-même en facilitant les déplacements. La planète dut bientôt être divisée en fuseaux horaires, adoptés selon le pays entre 1884 et 1911. Juste là, le monde s’était accommodé de centaines d’heures locales déterminées d’après la longitude. À elle seule, l’Europe connaissait une trentaine d’heures locales.
 
En 1876, le Canadien Sandford Fleming conçut le premier système mondial de fuseaux horaires. Il divisait la planète en 24 tranches verticales, chacune correspondant à 15° de longitude, articulées à partir du temps moyen de l’observatoire de Greenwich, le Greenwich Mean Time. Bien que n’adoptant pas les propositions de Fleming, la Conférence internationale des méridiens de 1884 se rallia à l’idée d’une journée universelle de 24 heures commençant à 0h00 minuit à Greenwich, soulignant qu’il ne s’agissait que d’une recommandation.
 
Néanmoins vers 1929 la plupart des nations avaient accepté le système des fuseaux horaires, parfois avec certains accommodements, y compris ici et là une heure locale divergeant par une fraction d’heure du fuseau horaire du système GMT. C’est encore le cas aujourd’hui. Cette uniformisation progressive des heures amena parallèlement l’industrie horlogère à adapter son offre en conséquence. C’est alors qu’apparurent les premières montres de poche à cadran 24 heures. D’autres manières de lire l’heure dans plusieurs fuseaux horaires ou endroits éloignés furent également mis au point. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Février 2014 | Lu 1310 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques