Hanhart Pioneer MonoControl, TwinControl 42 mm : deux beaux chronos vintage


Alors que la marque horlogère helvético-allemande Hanhart fête cette année ses 130 ans d’existence, découvrons en cette rentrée 2012 deux modèles de chronos automatiques bicompax en acier (42 mm / étanches 100 mètres). Deux montres de pilote. Deux pièces au design résolument vintage. Deux garde-temps qui respectent en tous points les codes Hanhart d’origine. Et toujours d'un excellent rapport qualité/prix.


Hanhart Pioneer MonoControl
Par leur design et leur technique, la MonoControl et la TwinControl s’inscrivent indiscutablement dans la lignée des chronographes Hanhart tout en faisant revivre la longue tradition de cette marque vieille de 130 ans.

Rappelons que durant la première moitié du 20ème siècle, Hanhart a joué un rôle de pionnier dans le domaine des chronographes de précision extrêmement fonctionnels : la marque était en effet une référence avec ses chronographes à deux compteurs en ligne (dits bicompax).

C’est-à-dire, plus concrètement, un compteur de moins que la concurrence pour une lisibilité accrue. « Les montres Hanhart font également partie des précurseurs des célèbres Type XX dont le cahier des charges fait explicitement référence à Hanhart » assure la marque dans son communiqué.

A l’époque, ces montres ont été imaginées de manière à pouvoir être manipulées sans erreur, de jour comme de nuit –avec ou sans gants. Des exigences auxquelles les chronographes Hanhart n’ont jamais dérogé. Ni hier, ni aujourd’hui.

La Pioneer MonoControl (notre préférée) rappelle le premier chronographe à monopoussoir issu de la manufacture de Gütenbach en Allemagne. Dès 1938, l’entreprise conçoit pour des officiers de la Marine un chronographe de précision à un seul poussoir, doté de son propre « Calibre 40 ».

Sur cette montre-bracelet inhabituelle, toutes les fonctions de chronographe –démarrage, arrêt et remise à zéro – sont pilotées par un seul poussoir et se déroulent toujours invariablement l’une après l’autre, en séquence. A la différence de son homologue à deux poussoirs, il n’est pas possible de laisser courir l’aiguille des secondes du chronographe après l’arrêt car, à la pression suivante, il se produit invariablement le retour au point de départ !

Cette spécificité technique (plus de temps intermédiaire) pour l’orientation et la mesure de distances en mer vise à exclure toute erreur de navigation.

La Pioneer TwinControl possède quant à elle deux poussoirs. Elle découle des premiers chronographes d’aviateur de Hanhart équipés à l’époque du « Calibre 41 » (année 1939). Un mouvement chrono à roue à colonnes avec fonction Flyback.

Ces chronographes pour aviateurs étaient utilisés pour une navigation de précision et étaient donc -en partie- garants de la sécurité et de la bonne issue de chaque vol. Dans l’aéronautique d’alors, ils étaient exposés à des sollicitations beaucoup plus rudes qu’en mer : à de brutales secousses, à d’énormes différences de températures ainsi qu’à des effets magnétiques.

Les montres d’aviateur de Hanhart sont vite devenues les compagnons incontournables des pilotes de cette époque.

Hanhart Pioneer MonoControl, TwinControl 42 mm : deux beaux chronos vintage

Pour rappel, les codes iconiques d’Hanhart sont les suivants :

- Compteurs bicompax : grâce au calibre automatique modifié, il affiche de manière excentrée le compteur 30 minutes à 3 heures et la petite seconde à 9 heures.

- Poussoir asymétrique : on remarque que le poussoir supérieur du chronographe est placé à une plus grande distance de la couronne, ceci, pour optimiser les manipulations. Cette modification est effectuée dans les ateliers de la marque.

- Le rouge du poussoir est l’emblème de Hanhart depuis 1939.

- Couronne surdimensionnée et lunette cannelée : toutes deux prévues pour être maniées par les pionniers de l’aviation avec leurs gants.

-aux dimensions inhabituelles, pour cette époque avec un diamètre de 40 mm, le boîtier des montres d’aviateur de la première heure, était mat de façon à ce qu’aucune pièce brillante ne puisse éblouir le pilote pendant le vol.

- Le cadran est bien lisible sans risque d’erreur dans toutes les situations grâce à ses grands chiffres arabes et à ses aiguilles légèrement cintrées à leurs extrémités, bien sûr, lumineuses la nuit.

- Le bracelet rétro en cuir avec rivets

Hanhart Pioneer MonoControl, TwinControl 42 mm : deux beaux chronos vintage

Spécificités techniques de chronos Hanhart

Pioneer MonoControl 42 mm

Mouvement chronographe automatique modifié HAN3911 (bicompax), poussoir excentré et transformation en chronographe monopoussoir ; masse oscillante avec logo Hanhart squeletté ; 28 800 A/h, 4 Hz ; 28 rubis
Réserve de marche d’au minimum 42 heures.
Fonctions : petite seconde à 9 heures, compteur 30 minutes à 3 heures, affichage de la date à 6 heures
Boîtier : acier ; poussoir rouge en céramique hybride ; lunette lisse ou cannelée tournant dans les deux directions avec marquage rouge ; verre saphir convexe, traité antireflet des deux côtés ; fond de boîtier vissé ; diamètre 42 mm, hauteur 15 mm
Etanche jusqu’à 10 bars/100 m
Cadran : argenté ou noir ; chiffres et aiguilles luminescents avec enduction Superluminova
Bracelet : cuir de veau brun ou noir avec rivets ; boucle ardillon en acier
Prix : 2.950 euros (lunette lisse) à 3.100 euros (lunette cannelée)

Pioneer TwinControl 42 mm

Mouvement chronographe automatique modifié HAN3809 (bicompax), agencement asymétrique des poussoirs ; masse oscillante avec logo Hanhart squeletté ; 28 800 A/h, 4 Hz; 28 rubis ;
Réserve de marche d’au minimum 42 heures.
Fonctions : petite seconde à 9 heures, compteur 30 minutes à 3 heures, affichage de la date à 6 heures
Boîtier : acier ; poussoir de remise à zéro rouge ; lunette lisse ou cannelée tournant dans les deux directions avec marquage rouge ; verre saphir convexe, traité antireflet des deux côtés ; fond de boîtier vissé ; diamètre 42 mm, hauteur 15 mm
Etanche jusqu’à 1bars/100 m
Cadran : blanc cassé ou noir ; chiffres et aiguilles luminescents avec enduction Superluminova
Bracelet : cuir de veau brun ou noir avec rivets ; boucle ardillon en acier
Prix : 2.800 euros (lunette lisse) à 2.950 euros (lunette cannellée)

Revendeurs agréés :

Antoine de Macédo Paris 6, ABP Paris 1, Diamant Blanc à Marseille, L’Atelier du Temps à Compiègne entre autres.

Montres-de-luxe.com | Publié le 26 Septembre 2012 | Lu 1899 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques