Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Hublot, des montres d’exception et un design révolutionnaire depuis plus de 25 ans


Hublot défia toutes les conventions en 1980 lorsque Carlo Crocco créa la montre Hublot en or habillée du premier bracelet noir en caoutchouc naturel de l’histoire horlogère. Elle est aujourd’hui devenue l’inspiration pionnière d’une mode horlogère célèbre sur tous les fronts.


Une histoire qui démarre avec Carlo Crocco dans les années 80...

Modèle Tradition 1915 en or rose
Son créateur, Carlo Crocco, acquit, déjà enfant, la notion du beau en grandissant dans une famille Italienne d’horlogers. En 1967, il avait déjà dessiné sa première montre et c’est en 1980 qu’il créa sa propre compagnie, MDM Genève.

Il développa une montre aux lignes épurées avec un grand respect des matériaux tout en transgressant le courant des modes, élégante et sportive à la fois, et pouvant être portée en toute situation. Sa première règle fut la simplicité et son look fut modelé d’après un hublot de bateau. Douze petites vis en titane vinrent sceller la lunette sur le boîtier et marquèrent les heures dans une confluence de forme et de fonction.

Ce boîtier en forme de hublot avec sa combinaison de métal poli et brossé ainsi que le cadran noir minimaliste devinrent l’écrin parfait pour l’inimitable bracelet noir Hublot en caoutchouc naturel. L’unique montre Hublot était née. L’éclat de ce garde-temps a été renforcé par la présentation simultanée d’une montre couvercle renforçant l’image du hublot.

Les membres des familles royales montrèrent immédiatement leur enthousiasme pour Hublot et furent rapidement suivis par un grand nombre de célébrités du monde entier. Carlo Crocco avait pris un énorme risque mais en quelques courtes années, les montres Hublot ont rejoint le cercle fermé et prestigieux des grandes marques horlogères.

Les ateliers Hublot
Il aura fallu trois ans de recherches pour réaliser cet unique bracelet et révéler les propriétés exceptionnelles du caoutchouc naturel qui semble se régénérer au contact quotidien de la peau. Les deux brins qui le composent, posés à la mesure du poignet du client au moment de l’achat de la montre, s’adaptent instantanément au pourtour du poignet avec confort et délicatesse et offrent à chacun un confort unique en son genre. Son succès et sa technologie sont tels que le bracelet en caoutchouc Hublot est le seul bracelet à avoir habillé toutes les montres Hublot.

Dans le milieu des années 90, le caoutchouc attire les plus grandes marques horlogères comme le montre d’évidence leurs créations. Mais pour cette marque suisse le caoutchouc n’est pas un phénomène de mode ; il représente parfaitement sa philosophie, une façon de vivre et l’image de marque de la maison depuis le premier jour.

Hublot demeure l’une des dernières entreprises horlogères familiale indépendante avec un concept unique de mono produit. Sa totale liberté de création lui permet de préserver sa personnalité et de d’élargir sa gamme en un large éventail de collections, certaines dotées de complications sportives. La grande maîtrise de Hublot ainsi que son grand soin du détail lui ont permis de réaliser des collection en séries limitées avec un large gamme de cadrans en émail champlevé et bas-reliefs ou avec des couvercles superbement gravés, sertis ou émaillés, utilisant les artistes les plus talentueux chacun dans leur domaine permettant de réaliser des pièces sur mesure qui viennent enrichir la « Hublot Art Collection ».

Carlo Crocco pris par son travail de création et ses multiples activités pour la Fondation MDM venant en aide à l’enfance déshéritée dans le monde, recherchait l’homme pouvant tenir la barre de sa maison horlogère.

Et qui continue en 2004 avec l'arrivée de Jean-Claude Biver

Hublot Big Bang Black Magic
Fin 2003, Jean-CLaude Biver décide de prendre une année sabbatique afin de remettre les pendules à l’heure et se reposer un peu. Mais l’homme ne connaît pas le repos. C’est alors qu’il rencontre Carlo Crocco. Le contact passe immédiatement, Carlo Crocco a bien sûr suivi le parcours de Jean-Claude Biver et il est l’homme de la situation. Le mercredi 2 mai 2004, Jean-Claude Biver prit donc ses fonctions de comme CEO et membre du conseil d’administration des montres Hublot, la tête remplie de projets extraordinaires pour le développement et le futur de la maison.

Jean-Claude Biver fait partie de ces rares hommes ayant vraiment marqué l'horlogerie suisse. Il est né au Luxembourg le 20 septembre 1949 et sa famille s’installe en Suisse alors qu’il a 10 ans. Il arrive au Brassus avec son nouveau diplôme HEC en poche et la vallée de Joux, berceau de l'horlogerie compliquée, va marquer profondément sa vie. Tout de suite, il s'intègre en prenant domicile à côté d'une ferme qui, des années plus tard, deviendra le siège de Blancpain. Il se marie dans la vallée en 1979.

Jean-Claude Biver s'affûte avec assiduité depuis 1975 lorsqu’il entre chez Audemars Piguet puis chez Omega jusqu'en 1981. Cette année-là, avec son ami Jacques Piguet, il rachète la marque Blancpain alors endormie. Dix ans après sa création, l'entreprise est magnifiquement lancée. Pour mettre la société à l'abri et lui permettre de se développer harmonieusement, les deux associés décident de vendre. Nicolas Hayek et le Swatch Group rachètent Blancpain en 1992, mais Jean-Claude Biver en reste le patron, tout en faisant partie du comité de direction du groupe Swatch jusqu’à la fin de l’année 2003.

Vingt-cinq ans après le premier modèle Hublot, sous la houlette de son nouveau directeur, la marque réinterprète son ADN en revisitant ses principes originaux : Jean-Claude Biver relance la fusion au travers de l’art horloger traditionnel avec la fusion de matériaux inédits comme l’or et la céramique, le tantale et l’or rose ou le magnésium et le titane – tout en préservant le design unique et intemporel de ces montres.

En moins d’un an, Jean-Claude Biver réalise l’exploit inédit de mettre sur pied une nouvelle collection Hublot qui est présentée à Bâle en avril 2005, avec le chrono « Big Bang », dernière icône redynamisant la marque et représentant parfaitement son concept de fusion. C’est un succès fracassant et les commandes sont triplées par rapport à l’année précédente. Quelque mois plus tard, en novembre 2005, le chronographe Big Bang commence de la plus belle manière sa carrière en remportant de nombreux hommages au travers de Prix Internationaux : le prestigieux « Prix du Design 2005 » du « Grand Prix d’Horlogerie de la Ville de Genève » a été un témoignage notoire, suivi du « Prix de la Montre Sport » lors de la très respectée cérémonie « Watch of the Year » au Japon, ainsi que l’hommage du Moyen-Orient avec le Prix « Best Oversized Watch » de l’Editor’s Choice « Watch of the Year »
au Barhain.

Jean-Claude Biver s’investit également dans des activités de sponsoring voile faisant ainsi retrouver à la marque sa légitimité avec la mer, dont le prestigieux et emblématique partenariat avec le Yacht Club de Monaco (YCM), présidé par S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco. « Le Yacht Club de Monaco est synonyme dans le monde entier de prestige, de luxe et de rêve d’une part, de sport, de performances et du meilleur du yachting d’autre part. Cette image de fusion entre des éléments à priori contradictoires, en parfaite cohérence avec la renaissance de Hublot, est une opportunité unique pour la marque de renforcer sa présence dans l’univers du yachting de prestige ».

Montres-de-luxe.com | Publié le 5 Octobre 2006 | Lu 20276 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos