IWC Ingenieur Double Chronographe en titane : première Ingenieur avec rattrapante


IWC, la manufacture horlogère de Schaffhausen en Suisse vient de dévoiler sa dernière création : un nouveau garde-temps qui vient renforcer –de très belle manière- la collection des Ingenieur. Un double chronographe élégant et sportif intégré dans un robuste boitier en titane de 45 mm, doté d’un cadran qui allie parfaitement le noir à quelques touches de bleu. Une bien belle montre…


IWC Ingenieur Double Chronographe en titane
« L’ingénierie est un art sophistiqué consistant à faire émerger des solutions techniques souveraines à partir de défis techniques... » rappelle la marque dans son communiqué.

Avec la nouvelle Ingenieur Double Chronographe Titane, les horlogers d’IWC Schaffhausen ont réussi à faire entrer cette collection –créée en 1954/555- de plain-pied dans le 21ème siècle. Et pour la première fois, une montre de cette famille est dotée d’une rattrapante (calibre maison 79230).

Autre nouveauté : le boîtier en titane (130 grammes), imposant avec ses 45 mm (mais qui tombe très bien sur la plupart des poignets) a été satiné en surface, ce qui donne un léger brillant satiné.

On remarquera en particulier les cinq têtes de vis sur la lunette revêtues d’une couche de carbone. Elles sont donc coordonnées avec les poussoirs et la protection de la couronne, recouverts de caoutchouc. « Cette vulcanisation permet d’optimiser la maniabilité des éléments de commande » assure la marque.

Le dessin revu du cadran se veut « clair, attractif et marqué ». Pour pouvoir mieux distinguer les affichages, le bleu fait sa première entrée sur scène – une association judicieuse pour cet instrument de mesure.

Les guichets pour les heures, minutes et la petite seconde (de chronomètre) sont en retrait dans le cadran, tandis que l’enduit luminescent dans les interstices des aiguilles rhodiées et des index des heures sont noirs. Ce n’est que dans l’obscurité qu’il révèle cette fonction indispensable pour une telle montre. En raison du poids et de la hauteur de 16 millimètres, IWC a –malheureusement- renoncé au boîtier interne en fer doux.

Avec une étanchéité de 12 bar, un bracelet en caoutchouc, un verre saphir antireflet sur les deux faces, un fond vissé et une couronne vissée, l’Ingenieur Double Chronographe Titane est parfaitement adaptée aux situations extrêmes.

Petit rappel : on entend par un chronographe à rattrapante, ou double chronographe, une extension technique du mécanisme de chronographe par la possibilité de mesurer deux temps différents au sein d’une minute.

Pour le dire plus simplement : lorsque le chronographe est lancé en appuyant sur un poussoir, les deux aiguilles du chronographe qui se couvrent l’une l’autre sont mises en marche à partir du milieu. Les deux étant exactement superposées, la deuxième aiguille n’apparaît pas immédiatement, mais garde en réserve la possibilité d’une deuxième mesure de temps au sein d’une minute : lorsqu’on presse le troisième poussoir à « 10heures » avec le chronographe enclenché, l’aiguille supérieure du chronographe s’arrête tandis que l’aiguille inférieure continue de tourner jusqu’à ce qu’on l’arrête avec le poussoir start-stop régulier à « 2heures ».

Ainsi, il est possible de mesurer deux temps courts différents. Une deuxième pression sur le poussoir de la rattrapante ramène celle-ci immédiatement sur l’aiguille du chronographe, qu’elle soit en marche ou à l’arrêt. La réalisation de cette fonction demande une grande expérience horlogère.

Pionnière, IWC –en même temps que Porsche Design- a abordé le titane comme un matériau d’avenir dès les années 80 avec un premier chronographe en titane. La marque dispose donc d’une riche expérience dans l’utilisation de ce matériau léger, pratiquement indestructible et hautement anallergique. Dès la fin des années 1970, la manufacture horlogère suisse s’était en effet approprié auprès d’experts de l’industrie aérospatiale le savoir-faire pour l’usinage et le traitement thermique, réputés difficiles, du titane. Ce métal pèse 43% de moins que l’acier et séduit par sa résistance absolue à la corrosion, sa faible conductivité électrique et thermique. De plus, le titane, l’un des matériaux les plus exclusifs et les plus chers, présente un coloris unique qui renforce incontestablement l’expression et le caractère viril de l’Ingenieur Double Chronographe Titane.

Spécificités techniques de l’IWC Ingenieur Double Chronographe en titane

Mouvement Calibre 79230
Fréquence 28 800 A/h / 4 Hz
Rubis 29
Remontage automatique

Réserve de marche 44 h

Boîtier et boucle ardillon en titane et caoutchouc, cadran noir avec aiguilles et index blancs et bleus, bracelet en caoutchouc noir
Verre saphir, antireflet sur les deux faces
Fond titane, vissé
Couronne vissée
Diamètre 45 mm
Hauteur 16 mmTitane

Étanche 12 bar

Réf. 3765

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Septembre 2011 | Lu 2900 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques