IWC Montre d’Aviateur Mark XVII : digne héritière de la Mark XI


L’année 2012 chez IWC est entièrement dédiée aux montres d’aviateurs. Parmi les différentes nouveautés présentées à l’occasion du dernier SIHH, la Montre d’Aviateur Mark XVII. Un garde-temps idéal pour démarrer une collection. Une montre contemporaine avec sa boite de 41 mm qui s’affiche en digne héritière de la fameuse Mark XI de 1948. A noter un cadran ultra-lisible et un boitier interne en fer doux pour assurer sa protection antimagnétique. Disponible sur bracelet croco ou acier.


IWC Montre d’Aviateur Mark XVII sur bracelet acier
La Mark XVII reprend le design des montres d’aviateur classiques.

De fait, son cadran noir aux index blancs (dont le traditionnel index en triangle entouré de deux points situé à 12h, « marque de fabrique » des montres d’aviateur) est réduit à sa plus simple expression !

Un seul objectif : une lisibilité optimale à tout moment ! Tout comme les instruments de bord qui sont présents dans les cockpits.

A noter que les designers d’IWC ont décidé d’adapter le guichet date (de type « date trainante ») et de lui donner l’aspect d’un instrument de bord -qui n’est pas sans rappeler l’altimètre- avec les chiffres disposés verticalement.

La date du jour est signalée par un repère triangulaire rouge vif, un élément inspiré par les commandes rouges des avions et qui est devenu, entretemps, une caractéristique du design des Montres d’Aviateur IWC.

IWC Montre d’Aviateur Mark XVII sur bracelet croco

Le boîtier en acier affiche désormais un diamètre de 41 millimètres, soit 2 millimètres de plus que celui de son prédécesseur (Mark XVI). Ce garde-temps est étanche à 6 bar.

Côté moteur, cette montre est pourvue d’un calibre mécanique (le 30110) à remontage automatique qui assure une réserve de marche de 42 heures. Comme toutes les montres d’aviateurs dignes de ce « label », cette Mark XVII est équipée d’un boîtier interne en fer doux qui assure une protection antimagnétique (tout comme la Milgauss de chez Rolex d’ailleurs qui elle, était une montre de scientifiques) et d’un verre saphir avec fixation assurée en cas de dépressurisation subite.

Bref, la Mark XVII s’annonce comme la digne héritière de la légendaire Mark 11 des années 1940 (voir photo dans l’encadré ci-dessous). A l’époque, son boîtier interne en alliage spécial de haute conductivité conduisait parfaitement les lignes de champ magnétique des appareils de radio puis des radars tout autour du mouvement. Une solution à la fois simple et géniale qui contribua à l’immense succès de ce modèle.

« Grâce à ses caractéristiques techniques remarquables, la Mark 11 fut longtemps « la » montre de service officielle des pilotes et des navigateurs de la Royal Air Force, l’armée de l’air britannique » souligne le communiqué d’IWC. Le design de son cadran est resté une référence jusqu’à aujourd’hui pour la création de montres d’aviateur.

La Mark 17 est vite devenue un objet culte aux yeux des amateurs de montres. Les quelques exemplaires que l’on trouve encore dans les ventes fonctionnent encore (pour la plupart) comme au premier jour et sont très prisés des collectionneurs.

La Mark XVII est disponible avec un bracelet en alligator noir et boucle ardillon ou avec le nouveau bracelet en acier fin doté d’une boucle déployante avec mécanisme de fermeture de précision (réf. 326501 / réf. 326504). Sachez que d’une manière générale, il est toujours plus intéressant d’acheter une montre sur son bracelet acier puis de passer ensuite au bracelet cuir que l’inverse…

Spécificités techniques de la Montre d’Aviateur Mark XVII

IWC Mark 11 de 1948
Mouvement de montre mécanique, remontage automatique, affichage de la date, seconde au centre avec dispositif d’arrêt, boîtier interne en fer doux assurant une protection antimagnétique, couronne vissée, verre avec fixation assurée en cas de dépressurisation.

Calibre automatique : 30110
Fréquence : 28'800 A/h / 4 Hz
Rubis : 21

Réserve de marche : 42 h

Boîtier en acier fin
Cadran noir
Verre : saphir bombé, antireflet sur les deux faces
Diamètre : 41 mm
Hauteur : 11 mm

Étanche : 6 bar

Bracelet en alligator noir, boucle déployante en acier fin ou boîtier en acier fin, bracelet en acier fin avec mécanisme de fermeture de précision

Réf. IW326501/IW326504

Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Juin 2012 | Lu 3367 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques