IWC Portugaise Tourbillon Remontage Manuel : en hommage à F.A. Jones


La famille des Portugaise de chez IWC (groupe Richemont) accueille un nouveau membre, à savoir un nouveau classique des montres tourbillon à mouvement de montre de poche et remontage manuel. La Portugaise Tourbillon Remontage Manuel qui rend hommage au fondateur de l’entreprise, F. A. Jones.


IWC Portugaise Tourbillon Remontage Manuel : en hommage à F.A. Jones
Attention : vent fort tourbillonnant à 270 degrés ouest ! Il ne s’agit pas là d’une alerte météo, mais de la description la plus concise que l’on puisse faire de la nouvelle Portugaise Tourbillon Remontage Manuel…

Et en effet, l’échappement du tourbillon est bien visible sur le cadran à « 9 heures », c’est-à-dire, en termes nautiques, à 270 degrés ouest.

Cette nouvelle Portugaise succède à la Portugaise Régulateur Tourbillon –produite en petite série et dotée d’un affichage des heures dans un petit guichet distinct– dédiée aux amateurs de montres d’observatoire de jadis.

Mais aucun doute, ce nouveau modèle évoque bien la Portugaise ! Avec ses élégantes aiguilles feuilles et une minuterie de style « chemin de fer ». Au premier coup d’œil, on n’aperçoit tout d’abord que la partie qui dépasse du poignet de la chemise. Aucune confusion possible cependant : c’est bien une Portugaise, une de ces nobles icônes arborant sur le cadran la signature du fondateur américain de l’entreprise, F. A. Jones. Quant au tourbillon minutes volant, il ne se dévoile que lorsqu’apparaît le dernier tiers de la montre !

IWC Portugaise Tourbillon Remontage Manuel : en hommage à F.A. Jones
A travers le fond en verre saphir, on peut admirer le mouvement de manufacture IWC calibre 98900.

Comme le rappelle la marque dans son communiqué, « il est issu d’une longue lignée de mouvements de montres de poche réputés de la manufacture de Schaffhausen qui conviennent particulièrement bien aux grandes montres bracelets à remontage manuel ».

Et de préciser : « les premières Portugaise de la fin des années 30 étaient déjà dotées de mouvements de montre de poche. En se fondant sur la famille des calibres 98000, fabriqués depuis les années 20 et constamment adaptés aux progrès techniques, l’on marie aujourd’hui tradition et derniers acquis de la technique horlogère. La pont trois quarts platine finement décorée en maillechort nickelé suit le principe de fabrication des calibres Jones d’autrefois. Son pendant optique est constitué du pont pour le tourbillon minutes, fixé au moyen d’un médaillon en or (Probus Scafusia). En ce qui concerne les impulsions, la fréquence des oscillations du balancier a été augmentée de 18 000 à 28 000 alternances/heure. »

Ainsi, lors de sa rotation dans la cage, le balancier dépourvu de raquette oscille quatre fois par seconde. Son réglage fin intervient par le biais de quatre vis. La fréquence accrue, associée à un système d’échappement moderne, confère au mouvement une excellente précision.

La Portugaise Tourbillon Remontage Manuel qui offre –par le biais de son remontoir conçu pour une bonne préhension– une réserve de marche de 54 heures est abritée dans un boîtier d’un diamètre de 43,1millimètres et d’une hauteur de 11 millimètres seulement. Ce joyau horloger est proposé en or rouge 18 carats ; il est cependant limité à 500 exemplaires.

Spécificités techniques de la montre IWC Portugaise Tourbillon Remontage Manuel

IWC Portugaise Tourbillon Remontage Manuel : en hommage à F.A. Jones
Mouvement de montre de poche de manufacture IWC à remontage manuel et pont trois quarts platine en maillechort nickelé, tourbillon minutes volant à 47 éléments.

Mouvement
Calibre 98900
Alternances 28 800/h/4 Hz
Rubis 21
Remontage manuel
Poids du tourbillon 0,689 g

Réserve de marche 54 h

Boîtier
Diamètre 43,1mm
Hauteur 11mm
Matériaux montre en or rouge 18 ct avec cadran noir et bracelet en cuir d’alligator noir, fermoir à boucle déployante en or rouge 18 ct
Verre saphir, bombé, antireflet sur les deux faces
Fond transparent en verre saphir

Etanche 3 bar

Edition limitée à 500 exemplaires

Réf. IW5447

Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Janvier 2011 | Lu 2836 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques