IWC : lancement d’une Portofino Chronographe en or rouge


IWC a entièrement revu sa collection Portofino en 2011… Avec le lancement à l’époque, d’un chrono en acier. Cette année, la manufacture de Schaffhausen revient avec une nouvelle version, en or rouge cette fois-ci ! Un chrono au design sixties du plus bel effet !


IWC Chronographe Portofino en or rouge
Tout comme les modèles en acier, ce nouveau chrono en or rouge est doté d’un boitier de 42 millimètres aux cornes légèrement galbées.  
 
A noter les poussoirs du chronographe et leurs tiges minces surmontées de têtes marquantes (très sixties) ; on pourrait assurément les retrouver dans le cockpit d’une voiture de sport italienne.
 
De son côté, le cadran (ardoise ou argenté) du chronographe (en « C » et sans tachymètre) est parfaitement fonctionnel. Les affichages des temps additionnels chronométrés sont disposés sur une ligne verticale, avec le compteur des 30 minutes à « 12 heures » et le compteur des 12 heures à « 6 heures ».
 
A noter que les designers IWC se sont permis une petite extravagance en parant de rouge le chiffre 30 du compteur des minutes et le 12 du compteur des heures.
 
En revanche, la petite seconde à « 9 heures » est extrêmement discrète et fait le pendant à l’affichage du jour de la semaine et de la date qui lui font face. Les chiffres romains et les index en appliques semblent à portée de main, grâce au verre saphir bombé et antireflet sur les deux faces.
 
La Portofino Chronographe est animée par le calibre 79320, doté d’une réserve de marche de 44 heures et d’un remontage automatique avec rotor à roulement à billes. 

Spécificités techniques de la montre IWC Portofino Chronographe en or rouge

Calibre 75320 à remontage automatique
Fréquence 28 800 A/h / 4 Hz
Rubis 25
 
Réserve de marche 44 h
 
Boîtier en or rouge 18 carats, cadran argenté,
Diamètre 42 mm
Hauteur 13,5 mm        
Verre saphir bombé, antireflet sur les deux faces
 
Étanche 3 bar
 
Bracelet en alligator brun foncé, boucle ardillon en or rouge 18 carats

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Mars 2014 | Lu 918 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques