JCVD : Jean-Claude Vandamme joue le rôle de Jean-Claude Vandamme et porte une Hamilton Khaki X-Wind Automatic


Cette semaine* sort sur les écrans français le film JCVD avec Jean-Claude Vandamme qui joue le rôle de… Jean-Claude Vandamme. Une œuvre de Mabrouk El Mechri présentée au dernier Festival de Cannes où réalité et fiction s’entremêlent pour le plus grand plaisir des spectateurs qui découvrent un JCVD à contre-emploi, et qui porte tout au long du film, une Hamilton Khaki X-Wind auto chrono sur cuir marron. Pour rester « aware » et déjouer les vents contraires…


JCVD : Jean-Claude Vandamme joue le rôle de Jean-Claude Vandamme et porte une Hamilton Khaki X-Wind Automatic
« Porter la nouvelle Khaki X-Wind Automatic de Hamilton (Swatch Group), c’est avoir la certitude de garder le cap » souligne le communiqué de la marque. Ce chronographe (ETA 7750) fera peut-être tourner les têtes, mais grâce à sa fonction de navigation intégrée, toute dérive involontaire est exclue...

La Khaki X-Wind Automatic s’annonce comme la première montre dotée d’une calculatrice intégrée d’angle qui permet aux pilotes de calculer et d’enregistrer avec précision les vents latéraux qu’ils croiseront sur leur route.

Le diamètre de cette montre sportive et technique est de 44mm. Ce qui lui permet d’offrir une visibilité optimale en toutes circonstances. Ce chrono au caractère affirmé et viril –comme le sont souvent les modèles Hamilton- existe avec un cadran noir ou argenté sur lequel l’affichage est facile à lire.

De plus, pour perpétuer l’esprit pionnier des aviateurs, Hamilton créé deux nouvelles interprétations du « looping » pour le dernier-né de sa collection Khaki.

Le bracelet en cuir brun surpiqué de la Khaki X-Wind Automatic est en effet muni d’une rallonge qui permet de la porter par-dessus une épaisse veste d’aviateur et d’un passant fixe qui maintient la montre en place. Une double boucle en forme de « H » offre une sécurité supplémentaire.

La Khaki X-Wind Automatic est également disponible avec un bracelet en caoutchouc noir surpiqué. Une étanchéité à 100m et un verre saphir soulignent le caractère aventureux de ce modèle adopté par JCVD dans son nouveau film !

*sortie officielle dans les salles françaises le 4 juin 2008

La navigation en quelques mots…

Jean-Claude Vandamme
Pour calculer les vents latéraux, il faut commencer par indiquer la direction du vent et la vitesse réelle de l’avion ou du bateau -180 mph par exemple- sur la lunette rotative extérieure.

Les informations clé, soit la différence entre les pôles géographiques et magnétiques ainsi que la force et la direction du vent sur le trajet, doivent ensuite être lues sur une carte météorologique ou demandées à la tour de contrôle.

En se référant à la tabelle de calcul gravée au dos de la montre ou à celle sur la petite carte fournie avec la montre, le pilote soustrait la différence entre les pôles, par exemple 30° en partant de la ligne 90°. Du point qui en résulte sur la courbe, soit 60°, le navigateur suit la ligne jusqu’à ce qu’elle coupe la courbe de vitesse, dans le cas présent 40 mph. Ce dernier chiffre est décomposé en faisant un angle droit vers l’échelle horizontale.

Dans cet exemple, l’intersection se fait à 20 mph. En ajoutant ces 20 mph à la vitesse de l’avion, soit 180 mph, le pilote obtient le chiffre 200 qui est à reporter sur la lunette extérieure en utilisant la couronne des secondes. Le chiffre correspondant sur la lunette intérieure est 6.5 dans cet exemple. C’est la composante « vents latéraux ».

La dernière étape consiste à additionner cette composante « vents latéraux » et le cap magnétique : –6.5 + 130 = 136.5. Il ne reste plus au pilote qu’à reporter 136° sur la lunette intérieure pour se rappeler qu’il s’agit de la direction à prendre s’il désire atteindre sa destination selon l’itinéraire le plus direct.

Spécificités techniques de la Hamilton Khaki X-Wind Automatic

Mouvement : ETA 7750

Diamètre : 44 mm

Boîtier : acier

Cadran : noir ou argenté

Bracelet : cuir brun surpiqué, caoutchouc noir ou métal

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Juin 2008 | Lu 14712 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques