Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Réserve de marche : une classe folle


A l’occasion du SIHH 2012, la manufacture horlogère Jaeger-LeCoultre a présenté trois nouveautés dans la collection Master Control. Parmi elles, une somptueuse Master Control Réserve de Marche disponible en deux versions de 39 mm : soit sur acier (élégante et discrète) ; soit sur or rose (classe et raffinée). Une belle manière de célébrer les vingt ans de cette ligne totalement intemporelle. A tel point, qu’on a le sentiment qu’elle a toujours existé. Et qu’elle existera toujours.


Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Réserve de marche : une classe folle
Apparue en 1992, la ligne Master Control, dont le design se caractérise par un raffinement d’un classicisme épuré, s’inspire de la grande tradition des montres de poche du XIXe siècle ainsi que des légendaires Memovox et Futurematic, première montre entièrement automatique dépourvue de couronne de remontoir.

Cependant, leur résistance aux conditions les plus extrêmes était déjà le fruit d’une technique d’avant-garde. A une époque où les garde-temps automatiques se contentaient le plus souvent d’imprimer à leur balancier 21 600 alternances par heure, ou 3 Hertz, le Calibre Jaeger-LeCoultre 899/1 se distinguait par sa haute fréquence de 4
Hertz, soit 28 800 alternances par heure, une caractéristique qui lui assurait plusieurs longueurs d’avance sur les mouvements horlogers de son temps.

Qui, hormis Jaeger-LeCoultre, aurait alors songé à se montrer aussi impitoyable avec des montres à peine sorties de production et dont le visage conserve encore l’apparence du neuf ? Alors qu’elles ne semblent aspirer qu’à se glisser dans un précieux écrin afin d’être acheminées avec tous les égards qui leur sont dus vers leurs futurs propriétaires, elles se retrouvent dans des salles de laboratoire, à la blancheur immaculée, le domaine de l’implacable Maître Contrôleur. Il préside au bon déroulement des tests qui s’étendent sur une durée de non moins de six semaines.

Chez Jaeger-LeCoultre, les garde-temps ne sont testés qu’une fois achevés, juste avant leur départ de la manufacture, dans leur forme définitive et le moindre écart, la moindre faiblesse décelés pendant ce mois et demi signifie leur retour immédiat dans les ateliers des horlogers.

Le Maître Contrôleur est inflexible car il en va de sa réputation et, tout aussi important à ses yeux, de la renommée de la marque. Ainsi, dès sa réception, chaque montre subit des épreuves les plus diverses : le cyclotest lui imprime des mouvements de rotation entrecoupés d’interruptions plus ou moins longues alors que d’autres appareils testent son comportement à différentes températures ou vérifient sa précision de marche dans six positions. Six semaines plus tard, le Maître Contrôleur lui décerne enfin sa feuille de route en apposant sa signature sur le certificat attestant qu’elle possède toutes les qualités pour devenir une compagne fidèle et appréciée, jour après jour et année après année.

Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Réserve de marche en or rose

Dans son boîtier au diamètre de 39 mm, la Master Ultra Thin Réserve de Marche est l’expression d’une philosophie horlogère fondée sur la réduction à l’essentiel des fonctions et de leurs représentations. Nul artifice dans le fond et dans la forme. Le Calibre automatique Jaeger-LeCoultre 938 possède tous les attributs d’un mécanisme de précision, avec sa haute fréquence de 4 Hertz et sa réserve de marche de 43 heures.

Doté de la robustesse des mouvements Jaeger-LeCoultre, il se plie cependant aux injonctions des designers, ces architectes de l’horlogerie, qui avaient enjoint aux constructeurs de lui conserver une hauteur aussi faible que possible. Le résultat correspond aux espérances avec un calibre dont l’épaisseur ne dépasse pas 4,9 millimètres. Ainsi, les responsables de la forme ont-ils pu l’insérer dans un boîtier dont la sveltesse devient aussi un critère du minimalisme avec une hauteur totale d’à peine 9,85 millimètres.

En 2012, cette réalisation dédiée à la minceur poursuit sa quête de l’essentiel. Les cornes se sont étirées, le profil est devenu plus acéré, le cadran a encore gagné en lisibilité grâce au nouveau diamètre du boîtier. Mais le cœur de la montre demeure intact et parfaitement préservé avec un mode d’affichage qui assure la lecture immédiate de fonctions claires, évidentes, utiles dans la vie quotidienne.

Les heures et les minutes, bien sûr, sur des index en applique désignés par les aiguilles Dauphine qui décrivent leur cercle au-dessus du cadran, la petite seconde dans un compteur à 8 heures, l’indispensable réserve de marche pour savoir de source sûre quand le mécanisme requiert un remontage par l’entremise de la couronne et, sur le flanc opposé, la date à aiguille.

Chaque indication possède un espace personnel pour faciliter sa consultation, toute méprise est exclue. Que demander d’autre à une montre prête à rendre les services les plus précieux pendant des décennies ? Un instant de doute peut-être, celui que l’amateur de belle horlogerie ressentira au moment de choisir entre une exécution en acier au cadran soleillé argenté et un modèle en or rose dont le visage arbore une délicate teinte coquille d’œuf.

Spécificités techniques de la montre Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Réserve de Marche

Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Réserve de marche en acier
Mouvement :
- mécanique à remontage automatique, Calibre Jaeger-LeCoultre 938
- 28 800 alternances par heure
- 273 pièces
- 41 rubis
- 4.9 mm de hauteur
- 26 mm de diamètre

Réserve de marche : 43 heures

Fonctions
- heures, minutes, petite seconde, date et réserve de marche

Cadran
- coquille d’œuf et argenté soleillé
- chiffres en applique

Aiguilles
- heures et minutes : type dauphine
- date et réserve de marche : type feuille
- seconde : type bâton

Couronnes
- 1 couronne pour le remontage de la montre, le réglage des heures et des minutes
- 1 poussoir pour régler le quantième

Boîtier
- 39 mm, épaisseur : 9.85 mm
- or rose 18 carats ou acier
- verre saphir

Etanchéité : 5 bar

Bracelets
- alligator chocolat avec boucle ardillon en or 18 carats
- alligator noir avec boucle déployante en acier

Références
Q1372520, or rose 18 carats
Q1378420, acier

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Mai 2012 | Lu 4063 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques