Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Lange & Söhne : vingt ans en dix questions


La prestigieuse manufacture saxonne Lange & Söhne célébrera ses vingt ans à Paris en septembre prochain et à Dresde (Allemagne) en octobre 2014. Avant de fêter cet anniversaire comme il se doit, revenons en dix points sur ces deux décennies qui ont vu (re)naitre l’une des plus belles marques horlogères au monde.


Lange & Söhne : vingt ans en dix questions
1/ Nationalisation de la manufacture 1948

En 1948, la manufacture est nationalisée par le régime communiste qui a gouverné jusqu'en 1989 la partie Est de l'Allemagne divisée. Après cette nationalisation et pendant les quarante années qui ont suivi, Lange & Söhne n'a plus été qu'un nom de légende pour les collectionneurs d'horlogerie. 
 
2/ La marque renaît de ses cendres en 1990

En 1990, la chute du mur de Berlin (9 novembre 1989) et la réunification de l'Allemagne, sont deux évènements qui ont constitué un tournant historique et ont marqué le début d'une nouvelle ère : Walter Lange relance alors la tradition horlogère de sa famille. Le 7 décembre 1990, il réinstaure l'éminent nom qui avait été la marque horlogère allemande la plus renommée pendant plus de cent ans. 
 
3/ 1997 : Lange & Söhne se dote de sa propre école

Il faut savoir que Lange & Söhne dispose de sa propre école d’horlogerie à Glashütte, petit village situé près de Dresde. Créée en 1997, cet établissement permet de dénicher de nouveaux talents horlogers. Ainsi, chaque année, une vingtaine de jeunes hommes et femmes présélectionnés se familiarisent avec les secrets de l'art horloger Lange & Söhne pendant trois ans avant d’entrer chez… Lange & Söhne.  

4/ En 2013, la manufacture s’agrandit

Le 5 septembre 2013, le fondateur de l'entreprise Walter Lange et Wilhelm Schmid, PDG de Lange & Söhne posent la toute première pierre du nouveau bâtiment de la manufacture. Prévue pour le printemps 2015, l’extension devrait offrir de nombreux avantages : des conditions de travail optimisées, des processus de production rationalisés et une empreinte écologique stabilisée. 

5/ La tradition Lange se transmet de père en fils

En 1845, Ferdinand Adolphe Lange fonde l'industrie de Haute Horlogerie Saxonne à Glashütte après avoir quitté Dresde. Ce n’est qu’en 1868, lorsque son fils Richard s’associe avec lui qu’il rebaptise l'affaire familiale en A. Lange & Söhne, Söhne signifiant « fils » en allemand. En 1906, c’est Otto, un des fils d’Emil Lange qui rejoint la manufacture. C’est ensuite Walter Lange, petit-fils de Ferdinand Lange qui reprend le flambeau en 1990.  

Lange & Söhne : vingt ans en dix questions
6/ Les horlogers Lange & Söhne Lange pratiquent le double assemblage

Il faut savoir que tous les mouvements de chez Lange (tous « in house ») sont systématiquement assemblés deux fois... Une première fois afin de permettre tous les réglages. Puis ils sont démontés, décorés, entièrement nettoyés, graissés et remontés une seconde fois. Les platines étant en « argent allemand », un alliage de cuivre, de zinc et de nickel extrêmement sensible aux agents extérieurs, elles exigent cette double opération… 

7/ La grande date puise son inspiration dans l’Opéra de Dresde

L'horloge à cinq minutes créée pour l'Opéra Semper de Dresde représente un point culminant de l'art horloger saxon. Révolutionnaire pour l'époque, elle indiquait l'heure exacte depuis 1841, lors des interprétations des chefs d'œuvres musicaux. Cent cinquante ans plus tard, cette fameuse horloge inspira Lange & Söhne pour la création d'une autre première mondiale : la fameuse Lange 1, avec sa grande date qui lui assure une place de choix dans l’histoire de l’horlogerie de précision.  

8/ La platine « trois-quarts » de Ferdinand Lange fêtera ses 140 ans en 2015

Après avoir fondé sa manufacture, Adolph Lange fait progresser le développement de l’horlogerie de précision... Il crée notamment la platine trois quarts en maillechort non traité pour améliorer la stabilité du mouvement. Une invention qui aujourd’hui encore, est l’élément commun à la plupart des montres Lange & Söhne. Créée en 1875, la platine trois-quarts fêtera ses 140 ans en 2015.  

9/ Lange & Söhne multiplie les brevets

Lorsque Ferdinand Lange meurt en 1875, il laisse à l’horlogerie de précision des découvertes révolutionnaires. Son fils aîné, Richard Lange (dont une montre porte le nom) jouera ensuite un rôle décisif dans le progrès technique de la manufacture. En tout, vingt-sept brevets attestent de son esprit inventif. Dans le plus célèbre d’entre eux, « alliages métalliques pour spiraux de montres », il décrit les propriétés d’un alliage avec adjonction de béryllium qui améliore la régularité de marche. 

10/ Lange & Söhne célèbre ses vingt ans à Paris

L’année 2014 marque les vingt ans de la renaissance de la marque horlogère saxonne la plus prestigieuse au monde, mais aussi les quatre-vingt-dix ans de Walter Lange. Cet anniversaire aura lieu en septembre prochain à Paris, ville dans laquelle Ferdinand Adolph Lange est venu parfaire sa formation d’horloger au service de Joseph Thaddeus Winnerl, célèbre fabricant de chronomètres de 1837 à 1840.  

Montres-de-luxe.com | Publié le 9 Juillet 2014 | Lu 1640 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos