Le Chronographe Royal Oak Tour Auto 2007 Audemars Piguet : symbole du mariage entre le monde de l’automobile de course et celui de la haute horlogerie


A l’occasion de la deuxième année de partenariat avec le Tour Auto Lissac en tant que « Chronométreur officiel », et à l’occasion des 35 ans de sa montre mythique, Audemars Piguet dévoile le Chronographe Royal Oak Tour Auto 2007.


Chronographe Royal Oak Tour Auto 2007 Audemars Piguet
Technologie d’avant-garde, quête de la performance, innovation et audace : le chronographe Royal Oak Tour Auto se veut un véritable hymne à ces valeurs, présentes également dans l’univers de l’automobile de course. Cette nouvelle série, particulièrement représentative de la collection Royal Oak, entretient avec les voitures participant au Tour Auto Lissac une véritable relation de proximité :

« En 1972, la Royal Oak révolutionna l’univers des montres sportives de luxe. A ce titre, nous sommes très fiers d’être associés une nouvelle fois au plus beau rallye de voitures sportives historiques. Les clients des maîtres horlogers partagent une véritable passion pour la mécanique de précision. Ils viennent à la montre par la voiture ou l’inverse ; ces deux univers ont notamment en commun la recherche des performances, les matières, la finition, la perfection…Caractéristiques que l’on retrouve pleinement dans la Royal Oak Tour Auto, comme sur les voitures présentes sur le Tour Auto » déclare Jérôme Auzanneau, directeur Europe d’Audemars Piguet.

Edité en un nombre limité de 50 exemplaires en acier, les créateurs d’Audemars Piguet ont imaginé et conçu un chronographe dont le design est caractéristique des années « seventies » : à un bracelet en cuir perforé inspiré des selleries auto des années 70 s’ajoute le cadran blanc, muni de compteurs noirs, évoquant les couleurs du drapeau à damiers. L’ensemble rappelle les tableaux de bord extrêmement lisibles de ces voitures de course, pendant que les aiguilles, d’un rouge vif, renforcent le caractère sportif de ce chronographe.

L’écrin de ce chronographe vaut tout autant le détour. Développé en collaboration avec MOTUL, qui célèbre également les 35 ans de son huile hautes performances 300V, l’écrin est un authentique bidon d’huile 300V (la première huile 100% synthèse pour la compétition), marqué aux couleurs d’Audemars Piguet et du Tour Auto.

Le chronographe Royal Oak Tour Auto sera vendu sur souscription auprès des concurrents inscrits au Tour Auto Lissac 2007, et dans une sélection de points de vente à Paris, dont la nouvelle boutique Audemars Piguet, qui ouvrira ses portes au mois d’avril 2007.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Jules Audemars Tour Auto d'Audemars Piguet : des voitures de collection et une montre

Le Tour Auto 2007

Cet évènement aura lieu du 23 au 28 avril. Coup d’envoi au Grand Palais à Paris le lundi 23 avril pour les traditionnelles vérifications techniques des voitures engagées dans la course. Les participants quitteront la capitale le mardi 24 avril pour rejoindre Evian par les petites routes, en passant par quatre circuits légendaires : Le Mans, Le Vigeant, Albi et Charade.

Plus d’informations sur :
www.tourauto.com

Chronographe Royal Oak Tour Auto 2007 Audemars Piguet

Spécifités techniques du Chronographe Royal Oak Tour Auto 2007 Audemars Piguet

Référence
26136ST.00.D082VS.01
Série limitée à 50 exemplaires numérotés

Mouvement
Calibre AP 2385 à remontage automatique
Diamètre : 11½ lignes (25,60 mm)
Hauteur : 5,50 mm
37 rubis
Réserve de marche : jusqu’à 60 heures
Cadence du balancier : 21,600 alternances par heure
Finition : décoration manuelle de tous les composants; rhodiage, anglage, perlage sur la platine et côtes de Genève sur les ponts.

Boîtier
Acier
Vis d’assemblage en or 18 carats, glace saphir
Couronne et poussoirs de chronographe vissés
Etanchéité : 50 m

Cadran
Guilloché à l’ancienne avec décor exclusif « Grande Tapisserie »
Index sertis en or gris

Bracelet
Cuir noir perforé (doublé)
Boucle déployante AP

Fonctions
Heures et minutes
Chronographe
Date
Remontage automatique

Prix de vente 15.900 euros

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Mars 2007 | Lu 6809 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques