Ligne noir absolu de Jaquet Droz : six modèles au cadran émail grand feu noir édités à 88 exemplaires chacun


Fidèle à son esprit d’avant-garde, Jaquet Droz propose aujourd’hui une ligne en numerus clausus à 88 exemplaires de six modèles au cadran en émail grand feu noir absolu, dont une Grande Seconde au boîtier en céramique noire -absolument somptueuse- dévoilée à l’occasion de Baselworld 2007.


Jaquet Droz : Grande Seconde Céramique, Émail Noir Absolu
Car le noir n’a jamais cessé de fasciner… Tout comme il n’a jamais cessé de poser la question de l’écoulement du temps, du cycle de la vie lié à l’immuable passage du jour à la nuit.

Une teinte si rare que les peintres en firent longtemps l’économie et les princes leur apanage ; elle absorbe la lumière comme on garde un secret. Ses codes ont défini une poésie du mystère, tour à tour faite de séduction et de froideur, de glamour et d’autorité, immortelle et fascinante.

C’est donc au noir que Jaquet Droz (filiale du Swatch Group) offre aujourd’hui l’un de ses savoir-faire les plus précieux : le cadran en émail grand feu. Une technique savamment mise en œuvre par ses artisans cadraniers, dont la maîtrise du feu, du temps et de la matière dépasse d’extraordinaires difficultés techniques pour donner naissance à ces disques parfaitement homogènes. Pas un gris très foncé. Un noir absolu.

« Dans le noir, toutes les couleurs s’accordent », affirmait le peintre Francis Bacon. « Il n’existe pas un noir, mais des noirs », souligne de son côté Yves Saint Laurent. Noir ébène, noir des nuits sans lune, noir divin et immortel de Krishna, noir minéral de l’onyx… C’est à toutes les nuances de cette merveille chromatique que Jaquet Droz apporte sa voix.

Aiguilles en or gris, précision du mouvement à remontage automatique avec double barillet, boîtier bassiné de 39 ou 43mm, signature secrète, couronne gravée, numérotation de chaque modèle… Bref, tous les codes Jaquet Droz.

Grande Seconde Céramique, Émail Noir Absolu : le monochrome inconditionnel

Jaquet Droz : Grande Seconde Céramique, Émail Noir Absolu
Innovation majeure dévoilée à l’occasion de Baselworld 2007, défi esthétique et véritable pari technologique, ce garde-temps fait du noir la plus précieuse des signatures horlogères. Son cadran, en émail grand feu, repose dans un boîtier en céramique noire inaltérable.

Défiant les lois de la matière pour privilégier celles de la beauté, ce modèle témoigne de la fusion absolue entre tradition et modernité pour créer cette pièce éditée à 88 exemplaires seulement.

Son boîtier répond à des exigences techniques extrêmes : travail des cornes à angles (alors que la céramique privilégie les courbes), compréhension de l’ADN des matières (la céramique se rétractant d’un tiers à la cuisson, la taille du moule est scientifiquement calculée), ce modèle s’impose comme une prouesse du genre au sein de la Manufacture Jaquet Droz : la perfection hors limites.

A la fois masculine et puissante, féminine et mystérieuse, la Grande Seconde Céramique en émail noir absolu est dès à présent l’un des must du mythe Jaquet Droz, vers lequel convergent les regards et l’attention de celles et ceux qui connaissent la valeur du temps.

Grande Seconde Medium, Émail Noir Absolu : le mystère de chaque instant

Ligne noir absolu  de Jaquet Droz : six modèles au cadran émail grand feu noir édités à 88 exemplaires chacun
Icone de la manufacture de La Chaux-de-Fonds, la Grande Seconde devient, en édition limitée, l’instrument de la mesure intime de chaque instant qui passe.

Le blanc des chiffres romains et arabes épouse le noir absolu d’un cadran forgé dans le feu.

Avec son boîtier de 39mm en or gris 18 carats, la Grande Seconde Medium égrène, entre jeu de dissociation et de réunion sur un fond à la beauté ténébreuse, les passions intimes du temps qui s’écoule.

Grande Seconde décentrée, Émail Noir Absolu : la mesure des possibles

Ligne noir absolu  de Jaquet Droz : six modèles au cadran émail grand feu noir édités à 88 exemplaires chacun
Niché dans l’or gris 18 carats, son cadran noir est celui de possibilités lovées dans un design inédit.

Le décentrage millimétré des compteurs, comme celui du remontoir à 4 heures, évoquent l’univers des Temps Modernes de Charlie Chaplin, amorce d’un mouvement à l’esthétique infinie…

Le cadran en émail grand feu Noir Absolu se fait le miroir des trésors techniques que recèle le cœur de ce garde-temps.

Grande Date, Émail Noir Absolu : l’essence du temps

Ligne noir absolu  de Jaquet Droz : six modèles au cadran émail grand feu noir édités à 88 exemplaires chacun
Elle est de ces chefs d’œuvres travaillés avec pudeur.

Compteur heure minute ramené vers 12 heures, guichet à la lisibilité étudiée : la Grande Date prend tout à la fois la mesure du temps qui passe et celle de l’enchaînement des jours.

Jouant aujourd’hui le contraste du noir et du blanc des chiffres et des indications, son épure comme son graphisme rappellent les chefs d’œuvres du cinéma des années 20, lorsque toute la gamme des sentiments habillait les œuvres cinématographiques de Fritz Lang et de Murnau.

Chrono Monopoussoir, Émail Noir Absolu : les temps infinis

Ligne noir absolu  de Jaquet Droz : six modèles au cadran émail grand feu noir édités à 88 exemplaires chacun
C’est l’un des trésors de la Manufacture Jaquet Droz.

Premier et unique chronographe monopoussoir à présenter l’indication heures-minutes décentrée : l’aiguille des secondes prend ici toute sa valeur.

Elancée, sportive, elle domine l’architecture des quatre compteurs de sa grâce effilée.

Mais sur le fond en émail noir absolu, ce sont toutes les mesures qui s’affirment essentielles.

Une complémentarité dont l’esthétique parfaite se fond dans la profondeur d’un noir souverain.

Quantième perpétuel Émail Noir Absolu : un chef d’œuvre intemporel

Ligne noir absolu  de Jaquet Droz : six modèles au cadran émail grand feu noir édités à 88 exemplaires chacun
Pour le quantième perpétuel, l’art de la complication s’allie à celui du dessin.

Sur un seul et même cadran courent les aiguilles serpentines, réservées à la mesure des mois, des jours et des dates, tandis que les aiguilles lancines mesurent le passage des heures, des minutes et des secondes.

Une performance en noir et blanc, dont l’harmonie idéale habille une mécanique exceptionnelle.

Cette pièce ne nécessite aucun réglage pendant 100 ans.

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Novembre 2007 | Lu 4076 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques