Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Louis Moinet Qatar Tourbillon


La marque horlogère suisse Louis Moinet a présenté début mars 2014 au Qatar, à l’occasion du salon de la joaillerie et de l’horlogerie qui s’est tenu dans la capitale Doha, sa nouvelle collection Qatar Tourbillon. Une série limitée de douze montres dotées d’un imposant boitier en or gris de 47 mm abritant un calibre tourbillon et affichant l’heure sur un cadran en météorite où sont gravés deux sabres Qataris et des dunes de sables.


Ce garde-temps baptisé Qatar Tourbillon a la particularité de présenter deux fragments de la seule et unique météorite jamais trouvée au Qatar. Selon la société savante américaine « Meteoritical Society », le nom officiel de cette météorite serait Qatar 001. En provenance de la ceinture principale d’astéroïdes située entre les orbites de Mars et Jupiter, elle a parcouru plus de 260 millions de kilomètres avant d’atterrir dans le désert de Jariyan al Batnah.
 
Comme le souligne Luc Labenne, célèbre chasseur de météorites : « il s’agit d’une chondrite type H5, très riche en métal et dont les chondres (grains de minéraux silicatés, propres aux météorites) sont visibles ». Comme le précise le communiqué de la marque horlogère, « il s’agit d’une première mondiale, étant donné qu’aucune autre météorite n’a jamais été trouvée au Qatar ».
 
Louis Moinet est parvenu à se procurer un fragment de cette pierre céleste pour l’intégrer au sein d’un garde-temps qui s’adresse en priorité aux clients qataris et du Moyen-Orient.  
 
« Qatar Tourbillon représente la quintessence de cet émirat du Moyen-Orient, assure Jean-Marie Schaller, le patron de la marque. Une applique gravée à la main, représentant des dunes de sable orne le pourtour du cadran et accompagne les deux sabres Qataris. Cette collection présente également un fragment de Stromatolite, le plus ancien fossile connu au monde, remontant à plus de 3,5 milliards d’années. Ce Stromatolite rouge vient agrémenter le centre du cadran, entre la cage tourbillon à 6 heures et le ressort de barillet visible à midi ».
 
Réalisé en série limitée de douze pièces, le mouvement de la Qatar Tourbillon est un calibre à remontage manuel. Il oscille à 21,600 alternances par heure. Grande particularité technique, le mécanisme de remontage est apparent côté fond de boîte et s’annonce « particulièrement spectaculaire ». En effet, le ressort « pieuvre » y remplit trois fonctions, celle de ressort de tirette, de ressort de bascule et de ressort de cliquet.
 
Ce modèle est présenté dans un imposant boitier de 47 mm en or gris 18 carats. Composé de 59 éléments différents, il est équipé du protège-couronne Louis Moinet. L’arrivée et la présentation de cette nouvelle collection marque aussi le début d’un nouveau partenariat entre la marque horlogère et Al Fardan, l’un des plus prestigieux distributeurs au Moyen-Orient dans le secteur de l’horlogerie et de la joaillerie.

Spécificités techniques de la montre Louis Moinet Qatar Tourbillon

Fonctions : heure et minute
 
Mouvement tourbillon exclusif à remontage manuel
Mécanisme visible côté fond du mouvement avec ressort « pieuvre »
Oscillations : 21,600 A/h
Fréquence : 3 Hz
Lignes  : 14 ½
Cage tourbillon           1 tour/minute
Rubis : 19
Echappement :            ancre de côté
Décoration « Côtes du Jura », vis en acier bleuies
 
Réserve de marche : 72 heures
 
Boîtier : design original Louis Moinet, composé de 59 pièces
Or gris 18 carats de 47 mm
Fond de boîte : à 6 vis, gravée du numéro individuel et des symboles Louis Moinet
Deux glaces saphir anti-reflet
 
Etanchéité : 30 mètres
 
Cadran : météorite Qatar 001 finement incrustée dans un cadran gravé à la main, représentant deux sabres Qataris et des dunes de sable
 
Bracelet alligator de Louisiane cousu main. Largeur entre les cornes : 24 mm
Boucle déployante en or gris 18 carats et titane PVD avec symbole Louis Moinet
 
Ecrin : livre Louis Moinet en version XXL, garantie écrite à la main
 
Edition Limitée de 12 montres / LM-14.70.21 

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Mars 2014 | Lu 872 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques