Master Grande Tradition Grande Complication : répétition minutes, tourbillon volant et calendrier zodiacal sidéral !


Jaeger-LeCoultre a présenté à l’occasion du dernier SIHH, la première Grande Complication de sa ligne Master Grande Tradition. Une montre totalement exceptionnelle, en or gris, d’un diamètre de 44 mm, dotée d’une répétition minutes, d’un tourbillon volant et d’un calendrier zodiacal sidéral… Sidérant !


Master Grande Tradition Grande Complication : répétition minutes, tourbillon volant et calendrier zodiacal sidéral
Selon la tradition, une Grande Complication se compose de trois complications horlogères.

La première transmet une information astronomique, à l’instar d’un calendrier perpétuel, la seconde est constituée d’une indication sonore à l’exemple d’une répétition minutes alors que la troisième recourt généralement à une ou plusieurs aiguilles supplémentaires pour délivrer une indication additionnelle, habituellement un chronographe, mais peut aussi prendre la forme de toute autre complication, en l’occurrence d’un tourbillon.

Cependant, sur la dernière-née de la ligne Master Grande Tradition, ces complications ne coexistent pas simplement à l’intérieur du boîtier rond en or gris, mais sont inextricablement liées dans un élan presque poétique : la quintessence de cette création horlogère hors pair réside en effet dans sa stupéfiante interprétation du temps astronomique pour le poignet.

Et elle ne pourrait être dotée d’un plus bel attrait que le coeur battant d’un tourbillon volant qui décrit ses évolutions sur un cadran représentant la carte céleste de l’hémisphère septentrional.

Afin de mettre pleinement en évidence l’aspect astronomique de la mesure du temps, le tourbillon n’indique pas le passage de l’heure civile, mais celui de l’heure sidérale, dont la durée est plus courte de près de quatre minutes par rapport à l’heure solaire. Un petit soleil qui décrit ses rotations sur la périphérie du cadran, où sont reportés les signes du zodiaque et le nom des douze mois de l’année à l’extérieur de la carte du ciel étoilé, indique notre temps « officiel », également connu sous l’appellation de temps solaire moyen.

Le tout nouveau Calibre Jaeger-LeCoultre 945 est un mécanisme extrêmement complexe composé de 527 pièces, toutes assemblées et ajustées par les mains d’un seul horloger. Quant à la précision, elle se fonde sur les dernières avancées en matière de technologie : le tourbillon volant veille à l’exactitude de la mesure du temps avec un échappement de dernière génération en silicium, spécialement mis au point pour fonctionner à l’intérieur d’une cage ultralégère en titane.

De surcroît, ce garde-temps intègre une répétition minutes novatrice, dont le son est émis par timbres « cristal » directement fixé sur le verre saphir. Dotée de marteaux baptisés « trébuchets », la Grande Complication distille un son d’une clarté et d’une plénitude sans précédent, sur simple coulissement d’un verrou.

D’un design classique, son boîtier en or gris et la décoration des composants du mouvement selon la plus haute tradition horlogère attestent de la prodigieuse somme de techniques et connaissances acquise en 177 ans d’existence par la manufacture dans le domaine de la Haute Horlogerie. Cependant, Jaeger-LeCoultre a toujours associé la scrupuleuse observation des savoir-faire historiques à un indomptable esprit d’innovation, ainsi qu’en témoigne l’échappement ultramoderne en silicium. Cette alliance unique confère à la Master Grande Tradition Grande Complication le rang de sérieux prétendant pour les prix d’innovation mécanique décernés par les concours annuels d’horlogerie.

Une nouvelle interprétation du concept de la Grande Complication

Dans les époques où les montres voyaient le jour l’une après l’autre sur l’établi du même artisan, la maîtrise d’une seule complication était déjà considérée comme un achèvement digne d’éloges. Et les maîtres qui étaient capables d’associer deux ou trois mécanismes complexes dans un même garde-temps étaient rares au point de se compter sur les doigts de la main.

Aujourd’hui, il demeure parfaitement légitime de recourir à un concept classique pour apporter la preuve de sa maîtrise de l’art vénérable de l’horlogerie. Toutefois, les maîtres horlogers contemporains ne doivent pas uniquement posséder une connaissance approfondie de la mécanique de leurs garde-temps et de nombreuses années d’expérience dans la fabrication, la finition et l’assemblage des composants les plus minuscules. Il leur est également demandé de disposer d’une vue d’ensemble des propriétés, des effets et des pièges des nouveaux matériaux et des techniques de production assistée par ordinateur.

De ce fait, la construction d’une Grande Complication sous la forme d’un garde-temps contemporain représente une entreprise tout aussi difficile et délicate de nos jours qu’elle ne l’était au cours des siècles précédents.

Le calendrier – sous un jour inattendu

Les horlogers de Jaeger-LeCoultre ont intimement entrelacé ces trois complications dans le calibre 945, un mouvement entièrement nouveau, spécialement mis au point pour garantir les performances les plus élevées possibles.

Dans leur interprétation d’une Grande Complication, ils ont choisi le tourbillon volant –la version la plus complexe de cet échappement qui défie les lois de la gravité. Au coeur du mécanisme de la montre, ils ne lui ont pas uniquement conféré le rôle d’organe réglant, mais l’ont envisagé comme l’élément prépondérant utilisé pour l’indication horaire.

En effet, le tourbillon assume le rôle de l’aiguille des heures pour afficher le temps sidéral sur le cadran qui reproduit la carte céleste de l’hémisphère septentrional. Sur son pourtour, un soleil effectue une révolution du cadran en très exactement 24 heures et indique les signes du zodiaque, les mois et les jours qui figurent sur une échelle circulaire portée en lisière.

Le temps sidéral et le temps solaire

Master Grande Tradition Grande Complication : répétition minutes, tourbillon volant et calendrier zodiacal sidéral !
La Master Grande Tradition Grande Complication est entièrement dédiée à la mesure du temps astronomique.

L’élément essentiel à cet égard et la caractéristique la plus frappante de ce garde-temps est le tourbillon volant qui agit comme une aiguille des heures et n’indique pas le temps moyen, comme le font toutes les montres-bracelets, mais l’unité utilisée par les astronomes pour suivre la trajectoire des corps célestes : le temps sidéral.

Fondamentalement, la définition d’un jour correspond à une rotation de la terre autour de son axe. En fonction du système de mesure considéré, l’astronomie distingue entre le jour solaire et le jour sidéral. Le premier utilise le soleil comme élément de comparaison alors que le second prend comme point de référence d’autres étoiles fixes, plus éloignées.

Comme la terre tourne autour du soleil et de son propre axe, le jour solaire est légèrement plus long que le jour sidéral, dont il diffère d’un degré, soit de presque quatre minutes.

Afin de souligner les ambitions célestes qui font de cette montre un instrument parfait pour se livrer à des observations astronomiques, un calendrier zodiacal est situé sur le pourtour du cadran avec une indication des mois pour indiquer la position des constellations à tout moment de l’année, par l’entremise d’un quantième annuel qui régule le système d’affichage et de mesure du temps.

Le tourbillon volant – une aiguille des heures tournoyante

La Master Grande Tradition Grande Complication est la seule montre de Haute Horlogerie qui recourt à un tourbillon volant afin d’afficher le temps sidéral. Cette particularité est commandée par un mécanisme complexe situé sous le cadran et subdivisé en trois parties : le niveau inférieur est constitué d’un disque qui tourne une fois par 24 heures et comprend un soleil indiquant l’heure civile sur sa partie externe. Il est surmonté d’un second disque laqué bleu illustrant la carte céleste de l’hémisphère septentrional sur lequel est fixé le tourbillon volant.

Dans cette construction, le tourbillon volant se déplace au-dessus du mouvement avec la carte du ciel étoilé, qui est elle-même montée sur un roulement à billes et huit rubis pour assurer un parfait fonctionnement. Contrairement à la construction traditionnelle qui comporte un pont inférieur et un pont supérieur, un tourbillon volant est uniquement fixé du côté mouvement et ne comporte donc qu’un seul pivot. Au total, le tourbillon de la Grande Complication recèle non moins de 73 composants pour un diamètre de 12,42 millimètres et une hauteur de 3,85 millimètres.

Confectionnée en titane ultraléger, la cage est réduite à sa plus simple expression fonctionnelle afin d’offrir une vue panoramique sur l’échappement. Elle est montée sur un roulement à billes en céramique qui ne requiert aucune lubrification. Le balancier monométallique de 10 millimètres avec ses vis de régulation et son spiral à courbe terminale Breguet possède une inertie de 11,5 mg/cm2 et bat à une haute fréquence de 4 Hertz.

Les composants en silicium de l’échappement sont ainsi clairement visibles, à l’image de l’ancre avec ses palettes intégrées et de la roue d’échappement. Cette dernière possède une forme entièrement inédite afin de répondre aux plus récentes exigences en matière de légèreté et de fonctionnement. Pour sa part, l’ancre aux palettes intégrées possède une forme droite qui lui confère de meilleures propriétés aérodynamiques. L’utilisation de composants en silicium, qui ne requièrent aucune lubrification, n’améliore pas uniquement la précision à long terme de la montre, mais réduit aussi l’inertie des composants d’environ un tiers par rapport à l’acier communément utilisé. Ces perfectionnements permettent d’accroître le rendement global de l’échappement de plus de 15%.

La répétition minutes – une sonorité d’une pureté et d’une ampleur inédites

Afin de délivrer une indication acoustique de l’heure, la Master Grande Tradition Grande Complication est dotée d’une caractéristique supplémentaire sous la forme d’un mécanisme qui sonne les heures, les quarts et les minutes à la demande.

La qualité acoustique d’une montre à sonnerie repose dans une grande mesure sur les timbres qui sont les éléments essentiels pour la production du son. Afin d’émettre une sonorité aussi pure et mélodieuse que possible, Jaeger-LeCoultre a développé un timbre cathédral entièrement nouveau, procurant au son une richesse exceptionnel.

Ces timbres sont réalisés dans un alliage spécial et usinés entièrement d’une seule pièce. Leur section est carrée et non ronde comme c’est habituellement le cas afin d’offrir une surface de contact plus grande pour le marteau qui, à son tour, peut frapper avec une force accrue.

En règle générale, le son d’un timbre de répétition est amplifié par la vibration du boîtier de la montre. Toutefois, les experts de la Manufacture ont recouru à un « haut-parleur » d’une nature différente en faisant usage de leur système breveté dans lequel les talons des timbres cristal sont fixés à un revêtement métallique appliqué sur le verre en saphir.

Lorsqu’il repousse le verrou situé sur le flanc du boîtier en or gris, l’observateur peut suivre l’action des deux petits marteaux à travers le fond. A cet effet, les horlogers ont inventé un mécanisme particulier qu’ils ont appelé « marteaux trébuchet » pour améliorer encore les propriétés acoustiques de la sonnerie. Plutôt que de recourir à un marteau traditionnel, ils ont inventé une construction à double axe avec une articulation spéciale sur un bras mobile. Une fois le mécanisme activé, les marteaux sont accélérés jusqu’à ce qu’ils entrent en contact avec un petit doigt qui libère alors un second bras mobile afin de donner une nouvelle accélération aux marteaux juste avant le moment de l’impact. Cette méthode utilise environ 80% de la force déployée par le ressort alors que le système traditionnel ne transmet que de 10 à 30% de l’énergie initialement exercée.

Le mouvement – décoration classique et matériaux modernes

Tous les composants du Calibre Jaeger-LeCoultre 945 à remontage manuel qui vient de voir le jour sont décorés de motifs soleillés, perlés, colimaçonnés ou arborent un brossage satiné pour souligner l’apparence classique de la construction.

Les pièces en acier sont polies et anglées, les vis d’ajustement bleuies et les vis de fixation rhodiées. Cependant, du côté cadran de la montre, l’oeil est attiré par une autre caractéristique spectaculaire : le tourbillon volant est doté d’un échappement high-tech, à l’éclat profond du silicium qui contraste avec le poli spéculaire de la cage de tourbillon en titane de grade 5.

Un design de boîtier classique à l’élégance intemporelle

Le design du boîtier respecte les codes de la ligne Master Grande Tradition et il arbore un aspect classique par son style et ses matériaux. La Master Grande Tradition Grande Complication sera produite dans une édition limitée de 75 exemplaires en or gris, afin de rendre hommage à l’exclusivité d’un mouvement qui présente une telle complexité et une infinité de subtiles interactions entre les trois complications qu’il doit impérativement être assemblé et réglé par un seul maître horloger.

Le Calibre Jaeger-LeCoultre 945 est inséré dans un boîtier rond en or gris, sur lequel les cornes polies et le fond s’inscrivent en contraste avec la carrure brossée. Le fond transparent permet d’admirer le mouvement aux finitions raffinées alors que le cadran est recouvert par un verre saphir bordé d’une lunette bombée, qui en souligne l’apparence traditionnelle, accroît la séduction de cette montre d’un diamètre de 44 millimètres et dissimule avec élégance sa respectable hauteur de 15,6 millimètres.

Spécificités techniques de la Jaeger-LeCoultre Master Grande Tradition Grande Complication :

Mouvement :
• mécanique à remontage manuel, calibre Jaeger-LeCoultre 945, fabriqué, ébauche en maillechort non traité, assemblé et décoré à la main
• 28 800 alternances par heure
• 48 heures de réserve de marche
• 527 pièces
• 49 rubis
• 12,62 mm de hauteur
• 34,70 mm de diamètre
• échappement en silicium

Fonctions :
• heures, minutes
• tourbillon volant tournant et carte céleste
• répétition minutes avec timbres cristal cathédral
• zodiaque, mois et indicateur 24 heures
• marteaux trébuchet

Cadran :
• bleu guilloché avec bague argenté

Aiguilles :
• dauphines Grande Tradition rhodiées

Boîtier :
• diamètre 44 mm, épaisseur : 15,6 mm
• Or gris 18 carats
• étanche à 5 atm

Bracelet :
• alligator avec boucle ardillon

Référence :
• Q5023580, série limitée de 75 exemplaires

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Janvier 2010 | Lu 4432 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques