Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Portrait de Louis-Eric Beckensteiner, président de Yema Maison Horlogère Française 1948


Louis-Eric Beckensteiner rachète la marque Yema le 22 octobre 2004 au groupe Seiko Watch Corporation pour un million d’euros. Retour sur l’histoire professionnelle de ce self-made man au parcours -pour le moins- atypique !


Louis-Eric Beckensteiner, patron de Yema
Né à Lyon le 6 octobre 1960, Louis-Eric Beckensteiner est le vilain petit canard d’une famille de trois enfants où il est le seul garçon. Au plus grand regret de ses parents, il passe son temps à s’amuser au détriment de ses études. . . Un baccalauréat de gestion en poche, il relève le défi lancé par son père excédé : rester un an en Angleterre pour devenir totalement bilingue.

A 18 ans, il part comme jeune homme au pair, puis se frotte au métier de palefrenier pour finir par trouver une place d’aide-cuisinier dans un restaurant français à Londres... A peine quatre mois plus tard, il postule comme chef cuisinier. Le charme et l’audace aidant, il devient « the french chief » du comté de Warwick ! Ce sera la révélation de la restauration...

De retour à Lyon, Louis-Eric Beckensteiner s’inscrit à un CAP de cuisine et travaille chez les plus grands, comme Bocuse, Le Bernardin, Vettard et à la Tour Rose. A 22 ans, il ouvre un restaurant pour femmes d’affaires ! Innovant dans son concept, le tout Lyon se précipite au « Jardin des Gones ». De Gainsbourg à Max Chaoul en passant par Balavoine, toutes les personnalités de passage dans la capitale de la soie font un crochet par son établissement ouvert tard dans la nuit. Une réussite qui lui vaut d’être élu « Révélation de l’année » en 1982 par la radio RTL.

Deux ans plus tard, Louis-Eric Beckensteiner abandonne sa carrière de cuisinier. Il repart à zéro en entrant chez Bernard Julhiet Conseil. Plein de ressources et d’énergie, il décide de donner un sens à cette expérience : ce sera son « école de commerce » ! De démonstrateur d’hydro-nettoyeurs sur les parkings de supermarchés à la vente des premiers téléphones portables - le Radiocom 2000 -, il gravit progressivement les échelons… pour se retrouver un jour dans l’univers de l’horlogerie.

En effet, en 1989, Louis-Eric Beckensteiner a pour mission de restructurer la force de vente de la société COBRA, alors leader mondial de la fabrication de bracelets cuirs pour montres. A peine avait-il fini de présenter sa recommandation que le Directeur lui lance « puisque vous êtes si malin, vous n’avez qu’à le faire ! » Louis-Eric Beckensteiner accepte ce nouveau challenge. Il quitte le cabinet Bernard Julhiet Conseil pour prendre la direction commerciale france de COBRA, société cotée à la bourse de Lyon et employant 1.200 personnes. Il vient de mettre un premier pas dans le monde horloger, pour son plus grand plaisir. Initié dès son plus jeune âge à la belle horlogerie par ses parents, l’emmenant une fois par an en Suisse pour choisir une montre, Louis-Eric Beckensteiner est devenu un véritable passionné de garde-temps.

En 1995, la CGH (Compagnie Générale Horlogère regroupant les marques Seiko, Pulsar, Lassale, Lorus, Jaz et Yema) débauche Louis-Eric Beckensteiner pour qu’il s’occupe de la direction générale de la société Yema S.A. A ce titre, il assurera également le lancement, sur le marché français des marques Dolce Gabbana, Nike, Agnés b, ou encore Breil.

Neuf ans plus tard, Seiko Watch Corporation vend Yema S.A. pour se recentrer sur ses marques japonaises. Après une consultation de plusieurs dossiers, le groupe propose à Louis-Eric Beckensteiner de racheter la société. Un nouveau challenge qu’il relève le 22 octobre 2004 en achetant, pour un million d’euros, exclusivement la marque Yema avec une équipe de 24 collaborateurs. Yema S.A. devient alors « Yema, Maison Horlogère Française 1948 ». Une nouvelle ère débute !

Pilote de courses automobiles à ses heures (Trophée Andros, Championnat français de Rallycross, Funcup) et golfeur passionné, Louis-Eric Beckensteiner est un homme que rien n’arrête. Il fait confiance à son intuition pour relever les défis qui se présentent à lui. Volontaire et travailleur, il arrive toujours à ses fins !

Montres-de-luxe.com | Publié le 13 Février 2008 | Lu 8382 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos