RICHARD MILLE


Portrait de Richard Mille, lauréat 2017 du Prix Gaïa "Esprit d'entreprise"

Le jury du Prix Gaïa a souhaité distingue Richard Mille, l’homme, pour le rôle moteur joué par son entreprise sur la scène internationale dans la définition d'une horlogerie suisse de prestige moderne et innovante par l'emploi de matériaux originaux et le développement de créations futuristes. Bref, pour le concept même de sa marque dès les origines.


Richard Mille incarne une vision nouvelle de l'horlogerie moderne ; il déborde de créativité pour proposer des pièces de prestige audacieuses toujours à la pointe de l'innovation. En moins de vingt ans, l’homme, ses équipes, ses partenaires et ses ambassadeurs ont créé l’une de plus belles réussites horlogères de ce siècle. Et ce n’est pas terminé, loin de là !
 
Né à Draguignan en 1951 dans le sud de la France, Richard Mille est un passionné de mécanique qui a su s'imposer rapidement dans l'univers de l’horlogerie suisse. Après des études de marketing à Besançon, il rejoint en 1974 l’entreprise horlogère Finhor en tant que responsable du service exportations, puis comme directeur pour l’ensemble des marques horlogères, lorsque le groupe Matra acquiert Finhor.
 
En 1994, il devient Président de la division horlogère de Mauboussin et est désormais reconnu dans le domaine de l'horlogerie de luxe. Quatre ans plus tard, il quitte Mauboussin pour s'établir à son compte comme consultant en développement d'horlogerie. En 1999, il commence le développement de sa propre ligne de montres. Inspiré par l'aviation et l'automobile, il imagine dès le départ, des garde-temps hautement technologiques… et très chers.   
 
En 2001, la collection Richard Mille est lancée. La fabrique s'installe aux Breuleux et produit sa première montre, la RM 001. L'ambition de l'entreprise Richard Mille est forte. Il s'agit de permettre à l'horlogerie d'atteindre de nouveaux horizons selon trois concepts : d'abord une technique poussée à l'extrême, ensuite une dimension architecturale donnée aux montres et enfin, une finition à la main. Richard Mille se distingue alors par une rupture radicale avec le passé ; ses montres sont reconnaissables entre toutes. Sans compter leur véritable aspect « statutaire ».
 
En 2007, Richard Mille intègre la Fondation de la Haute Horlogerie. Sa vision des codes de l'horlogerie et son goût prononcé pour le défi ont permis à l’homme de s'entourer des meilleurs fabricants suisses de mouvements (Audemars Piguet, Renaud Papi) et de développer une marque prestigieuse, sponsorisant de nombreux athlètes de haut niveau actifs dans des disciplines très variées. De la Formule 1 au tennis en passant par le polo et le ski.   

Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Septembre 2017 | Lu 1553 fois