R50TN : une montre BRM dont le mouvement s’inspire d’un moteur de moto


Lors du dernier rendez-vous mensuel organisé par le Club-Chronos, Bernard Richards, fondateur de la marque BRM et venu en compagnie de son horloger Jean-Paul Crabbe, pour nous présenter l’une de ses toutes dernières créations, la R50TN, un garde-temps dont le mouvement s’inspire… d’un moteur de moto.


Une montre dont le mécanisme ressemble à un moteur de moto !

BRM R50TN
Ceux qui connaissent déjà la marque BRM savent que son patron est autant attiré par les grosses mécaniques vrombissantes que par les tic-tacs délicats de mouvements horlogers. C’est donc tout naturellement, que l’idée lui est venue, de créer une montre dont le mécanisme ressemble à un moteur de moto !

Ainsi, au bout de deux ans de recherches et de mises au point avec son horloger, l’équipe de BRM est parvenue à produire un mouvement qui s’inspire des moteurs de courses. Il est en effet doté sur la gauche de son mécanisme, d’un cylindre qui repose sur trois triangles en fibre de carbone ou fibre de verre.

Comme le fait remarquer Bernard Richards, « la R50TN est conçue sur le principe isolastique -déposé par Jean-Paul Crabbe et moi-même. Cela consiste à monter le mouvement souple sur des bras en carbone ou fibre de verre. Nous jouons donc sur l’élasticité de la fibre. Les bras sont maintenus en pression dans un cercle d’emboîtage par l’intermédiaire de ressorts à pas progressif, ce qui isole le mouvement des chocs ainsi que toutes les vibrations parasites, comme un moteur est isolé du châssis par ses silentblocs. Cette fonction est une sécurité supplémentaire aux antichocs montés sur les pivots de balanciers ».

Le plus dur pour une montre, c’est encore le VTT !

BRM R50TN
Un moyen, donc, d’absorber les coups qui peuvent altérer le bon fonctionnement de la montre lors des balades à moto, lors des courses de voitures, lors de votre footing, et, plus prosaïquement, dans tous les gestes de la vie quotidienne.

« On s’est aperçus au cours de nos différents tests de fiabilité, que le plus dur pour une montre, c’est encore le VTT ! Ce sport provoque en effet de très fortes vibrations » souligne l’horloger de BRM.

De fait, en terme de fiabilité, vous pouvez être tranquilles. Les montres ont subi tant de tests, que BRM n’hésite pas à les garantir trois ans. « C’est tellement de travail quand une montre revient à l’atelier qu’on préfère lui faire passer de nombreuses épreuves et vérifier son bon fonctionnement pendant quelques jours afin d’être certains qu’elle n’aura pas de problème et qu’elle ne reviendra pas » ajoute encore Jean-Paul.

BRM R50TN
En ce qui concerne le mouvement proprement dit, un système de ressort à pas progressif permet d’obtenir un montage souple qui absorbe les vibrations à l’intérieur du boîtier. Le rotor, fabriqué en fortale HR ainsi qu’en aluminium AU4G, est doté de masses lourdes en tantale (en photo ci-contre).

Le calibre possède une réserve de marche de 48 heures. « C’est suffisant une réserve de marche de 48 heures. Plus de réserve de marche, ça ne sert à rien, sauf peut-être pour des montres à remontage manuel » remarque Bernard Richards.

Le généreux boîtier (50 mm) est réalisé en titane extra dur grade 2 et certaines pièces du mouvement sont en tantale. Deux métaux extrêmement résistants, difficiles à usiner… Dans son atelier équipé de machines ultramodernes, une quinzaine de personnes oeuvrent à la fabrication des montres BRM.

Les boites sont découpées dans des barres de titane de trois mètres de long. Mais attention, dans cette manufacture de montres « France Made » (c’est mentionné en toute lettre sur les garde-temps), les pièces ne sont jamais réalisées par déformation, mais exclusivement par enlèvement de matière ; leur structure moléculaire est ainsi parfaitement préservée. Ainsi, vous ne trouverez pas chez BRM, de boîtiers étampés d'une seule pièce solidaire des cornes, mais au contraire, un usinage séparé de chaque élément, d'où l'extrême difficulté de rapporter les cornes par vissage sur le boîtier.

Ce modèle est disponible depuis septembre 2007. Mais BRM n’a pas fini de nous étonner… En effet, un tourbillon serait dans les projets de développement pour 2008… Mais ceci est une autre histoire.

Jean-Philippe Tarot pour www.montres-de-luxe.com

Spécifités techniques du modèle R50TN de BRM

BRM R50TN
Mouvement Precitime / A07161
Calibre moteur
Remontage automatique
28800 alternances par heure
24 rubis, réserve de marche 48H
Heures, minutes, seconde au centre
Aiguille de réserve de marche à 6h
Couronne à 3h

Diamètre : 50 mm

Boîtier titane
Verre dessus dessous (fond et lunette) saphir inrayable
Aiguilles allégées super light
Cornes et remontoir acinox

Réserve de marche 48h

Garantie 3 ans

Etanchéité 100m

Prix avec bracelet en cuir noir : 16 850,00 euros

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Décembre 2007 | Lu 31705 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques