Retour aux sources : IWC présente une nouvelle Portugaise à remontage manuel…


La manufacture horlogère suisse IWC poursuit le développement de sa collection de Portugaise en présentant une toute nouvelle pièce : la Portugaise à remontage manuel. Deux modèles (l’un sur cadran noir, l’autre sur cadran argenté) présentés dans un boitier acier de 44 mm et dotés du Calibre manufacture réf 98295. Détails.


Retour aux sources : IWC présente une nouvelle Portugaise à remontage manuel…
La Portugaise Remontage Manuel s’annonce comme « le témoin temporel de la famille des Portugaise d’IWC, qui existe depuis 1939 ». Et ce n’est pas la première fois, lorsqu’il s’agit de fêter un anniversaire –comme maintenant l’entrée de cette montre dans sa huitième décennie– que la manufacture ajoute à l’intention de tous les amateurs de cette montre, un chapitre à son histoire.

Ce fut déjà le cas en 1993, lorsque la manufacture de Schaffhausen a, à l’occasion du 125e anniversaire de sa création, ressuscité sa montre Portugaise de 1939 en guise d’exemple particulier de son savoir-faire horloger.

C’est ainsi que naquit l’idée de créer la famille des Portugaise, la gamme de montres la plus marquante d’IWC Schaffhausen. La marque ne pouvait donc pas manquer, à l’occasion du 140e anniversaire de la manufacture, de réinterpréter ce grand classique dans un style contemporain dans le cadre de la collection « IWC Vintage Collection ».

En 2010, « année Portugaise » de la manufacture qui marque l’entrée de la première montre de cette gamme dans sa huitième décennie, la Portugaise Remontage Manuel lance une nouvelle passerelle entre le passé et le présent et donne une suite à la saga du modèle historique.

Pour ce faire, la manufacture lance deux modèles en acier fin, en édition illimitée. Car c’est en effet logée dans un boîtier en acier fin doté d’un mouvement de montre de poche original que cette première montre-bracelet a fait son apparition sur le marché il y a… soixante-dix ans.

Les Portugaise font partie, pour les connaisseurs et les collectionneurs, des rares montres qui constituent une référence en matière de bon goût, quelles que soient les tendances du moment. Car seules les valeurs sûres résistent au temps. Leurs éléments de design caractéristiques –forme du boîtier, dimensions et conception du cadran– n’ont en rien été modifiés. Il est donc plus rapide d’expliquer en quoi le nouveau modèle de Portugaise se différencie des précédents que ce qu’ils ont en commun.

La Portugaise Remontage Manuel en acier fin à cadran noir, chiffres arabes rhodiés et aiguilles feuilles caractéristiques se distingue par son cercle des secondes argenté qui comporte un petit détail sortant de l’ordinaire : un « 60 » rouge vif. Le modèle-soeur, à cadran argenté avec des indices et des aiguilles plaqués or rose, se différencie par son cercle des secondes gris clair (avec un petit « 60 » rouge également).

Les deux modèles sont dotés d’une minuterie typique de forme classique « chemin de fer » et d’un calibre de manufacture 98295 (46 heures de réserve de marche) avec des références stylistiques aux premiers mouvements Jones, telles que le pont trois quarts platine en maillechort et la raquette surdimensionnée permettant le réglage précis de la longueur active du spiral.

Deux nouvelles Portugaise qui permettent à la manufacture de Schaffhausen d’effectuer un véritable retour aux sources.

Spécificités techniques de l’IWC Portugaise Remontage Manuel Réf. IW5454

Retour aux sources : IWC présente une nouvelle Portugaise à remontage manuel…
Mouvement mécanique, balancier avec micro-réglage excentré sur les bras du balancier, spiral Breguet, platine et pont trois quarts platine en maillechort, raquette surdimensionnée pour réglage de précision, décoration spéciale (Côtes de Genève), petite seconde avec dispositif d’arrêt

Calibre 98295 Remontage manuel
Alternances 18 000/h
Rubis 18

Réserve de marche 46 h

Boîtier : montre en acier fin avec cadran noir et bracelet en alligator noir, fermoir à boucle
ardillon en acier fin ou montre en acier fin avec cadran argenté et bracelet en alligator noir, fermoir à boucle ardillon en acier fin
Verre saphir, bord arqué, antireflet sur les deux faces
Fond transparent en verre saphir
Diamètre 44mm
Hauteur 10mm

Etanche 3 bar

Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Avril 2010 | Lu 6768 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques