Reverso : une légende en mouvement et de belles nouveautés pour 2011


La manufacture horlogère Jaeger-LeCoultre présente en avant-première du SIHH 2011 quelques unes de ses nouveautés… Et notamment, de nouvelles versions de son iconique montre Reverso : une Grande Reverso Ultra Thin et deux séries limitées « Tribute to 1931 ». Détails.


Reverso Tribute to 1931
Certaines légendes puisent leur force dans leur ancienneté. Figées par le temps, définitivement immobiles, elles ne se racontent qu’au passé.

Mais, parfois, la magie est telle qu’un étrange phénomène se produit : la légende vit, respire, se transforme, embellit, tout en conservant son aura.

L’histoire est connue, mais on ne s’en lasse pas… Il y a bien longtemps, en 1931, en Inde, dans un tourbillon de poussière et le martèlement des sabots des chevaux, une idée voyait le jour : une montre dont le cadran pouvait se mettre à l’abri des chocs, tout en offrant aux regards un fond gravé personnalisé.

La montre Reverso était si unique qu’elle a réussi au fil des années « à devenir multiple sans jamais perdre son âme » souligne la marque dans son communiqué.

En concevant la fameuse Reverso, une poignée d’hommes pleins d’imagination et d’esprit d’innovation firent bien plus que créer un simple boîtier réversible… Ils inventèrent une émotion qui perdure depuis huit décennies, ils dessinèrent une montre dont on ne finit pas de découvrir les nouvelles possibilités.

1931, 2011 : le succès d’un style classique intemporel

Le récit de la conception de la montre Reverso, née aux Indes d’une demande exprimée par des joueurs de polo anglais de disposer d’une montre incassable est encore plus étonnant qu’il n’y paraît. En 2011, la montre Reverso va une fois encore surprendre et séduire, aussi bien en restant fidèle à sa légende qu’en repoussant « très loin les limites de la créativité » assure encore la marque.

En imaginant une montre réversible dont le boîtier pouvait pivoter afin de protéger le cadran et de n’exposer aux chocs que son dos en métal, les concepteurs de la Reverso savaient qu’ils avaient trouvé une réponse technique efficace au défi qui leur avait été lancé : « créer une montre élégante capable de survivre au polo ! »

Mais sans doute ignoraient-ils encore que leur idée se préparait à jouer un tout autre rôle que celui de simple bouclier protecteur. Ce dos en acier ou en or qu’il était possible de faire apparaître en retournant le boîtier, allait écrire une nouvelle page dans l’histoire de l’horlogerie. Une page blanche qui devait faire de la Reverso bien plus qu’une montre : un objet culte que chaque possesseur avait la possibilité de rendre unique en la personnalisant.

Reverso Tribute to 1931
Qui, le premier, eut l’idée de faire graver ses initiales ? Le blason de son régiment ? L’emblème de son club ? Qui, pour la première fois, eut envie de faire réaliser en émail le portrait d’une femme aimée ? D’inscrire son chiffre fétiche ?

Grâce à cette surface de quelques cm2 offerte à tous les désirs de personnalisation, la Reverso est devenue montre-œuvre d’art et objet de transmission, de partage, d’émotion.

Au fil des décennies, quand ses dimensions évoluaient, plus petites pour les versions féminines, plus grandes pour les modèles masculins à partir des années 1990, son style inimitable est resté immuable, même lorsque de rectangulaire son boîtier est devenu carré (Reverso Squadra).

Nouveauté 2011:

Grande Reverso Ultra Thin

Après quatre-vingts ans de célébration du classicisme, la nouvelle Grande Reverso Ultra Thin joue la carte de l’extrême simplicité.

La très faible épaisseur du Calibre Jaeger-LeCoultre 822 (2,94 mm seulement !) a permis de conférer à cette montre Reverso une finesse jamais atteinte. Si son boîtier aux nouvelles proportions généreuses affirme une vraie présence au poignet, sa finesse la rend aussi légère que confortable à porter grâce à sa forme subtilement galbée. Cadran épuré à guillochage vertical, chiffres arabes pleins de sobriété, fines aiguilles bleuies, tous les codes esthétiques de la Reverso se retrouvent dans cette déclinaison ultra plate.

Deux séries limitées « Tribute to 1931 »

Parce que cette nouvelle Reverso se veut un trait d’union entre hier et aujourd’hui, Jaeger-LeCoultre a décidé de donner le jour à deux séries limitées Grande Reverso Ultra Thin Tribute to 1931, en acier et en or rose 18 carats, dont le cadran noir ou blanc à index bâtons et aiguilles glaives s’inspire directement de la Reverso originelle. L’esprit de 1931 aux dimensions actuelles, tout le charme Art Déco des premières Reverso à l’heure d’aujourd’hui…

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Décembre 2010 | Lu 8903 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques