RICHARD MILLE


Richard Mille RM 036 Jean Todt Limited Edition : montre capteur de G Tourbillon

Le célèbre horloger Richard Mille a présenté la semaine dernière à Istanbul en Turquie l’une de ses dernières créations : la Richard Mille RM 036 Jean Todt Limited Edition. Une montre « capteur de G Tourbillon » imaginée avec le concours de Jean Todt, grand amateur d’horlogerie. Ce modèle sera produit en une édition ultra-limitée de 15 exemplaires.


Richard Mille RM 036 Jean Todt Limited Edition : montre capteur de G Tourbillon
Ce n’est pas un secret. Jean Todt est un grand amateur de montres de luxe. C’est même lui qui a initié Michael Schumacher à l’horlogerie.

Parallèlement, le monde automobile est une source d’inspiration permanente pour Richard Mille qui applique depuis le début à ses montres, les mêmes processus de création, de recherche et de développement « afin de créer des mécaniques extrêmes et redoutables d’efficacité, de performance et d’innovation » assure la marque dans son communiqué.

La marque est également très impliquée dans la compétition automobile avec des partenaires sportifs reconnus tels que Felipe Massa ou Jules Bianchi et dans des évènements de renommée internationale, -en tant que chronométreur officiel-, comme Le Mans Classic ou le Grand Prix de Pau Historique.

Mais il était un domaine automobile que Richard Mille n’avait pas encore exploré et qui l’intéressait depuis longtemps au plus haut point, la prévention routière. L’horloger français a donc décidé d’apporter son soutien à son ami de longue date, Jean Todt et à l’organisation mondiale « FIA Action For Road Safety » en développant une montre capable d’apporter de véritables réponses aux problèmes de sécurité routière.

Comment ? Les équipes de Richard Mille et de Jean Todt ont choisi de travailler main dans la main à la mise au point d’un mécanisme pouvant retranscrire les contraintes physiques imposées à l’organisme lors de fortes décélérations afin d’en informer les conducteurs et de pouvoir leur faire prendre conscience des dangers de la route. C’est ainsi que le capteur de G Tourbillon RM 036 Jean Todt a été créé !

Richard Mille RM 036 Jean Todt Limited Edition : montre capteur de G Tourbillon
Sans surprise, cette RM 036 reprend la forme tonneau chère à la marque. Le boitier au dessin galbé et ergonomique, voulu par Jean Todt pour cette pièce exceptionnelle, intègre le calibre RM036, un mouvement tourbillon avec une platine en nanofibres de carbone, entièrement construit en titane grade 5 et en ARCAP.

Cette combinaison de matériaux permet d’assurer au mouvement une résistance et une planéité optimales, tout en offrant un contraste de matériaux et de finitions grâce aux pièces polies, microbillées et satinées.

Ce calibre à remontage mécanique manuel avec heures, minutes, petites secondes se caractérise par une complication inédite, le capteur de G mécanique.

Système breveté et développé par Renaud Papi en exclusivité pour Richard Mille, le capteur de G fonctionne selon le principe de masse en translation.

Assemblé directement sur la platine, ce dispositif complexe est pensé pour retranscrire visuellement le nombre de G accumulé par le porteur de la montre lors de décélérations intenses.

Composé de plus de 50 pièces et mesurant seulement 17mm, le capteur de G de la RM 036 est capable de supporter des décélérations de plusieurs dizaines de G. L’on comprend dès lors l’absolue nécessité d’un mouvement à la rigidité implacable. Autre particularité de la RM 036, l’échelle placée à 12h, qui indique, grâce à une aiguille si la décélération est sans danger (zone verte) ou si elle atteint un seuil critique pour le conducteur (zone rouge). Sa remise à 0 s’effectue très rapidement grâce au bouton poussoir situé à 9h.

La RM 036 a été présentée officiellement le 7 décembre dernier à Istanbul (Turquie) lors de la remise des prix de la FIA. Jean Todt reversera les bénéfices générés par cette pièce d’exception à deux organisations chères à son coeur : La campagne mondiale pour la sécurité routière et l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM) dont il est le co-fondateur.

La montre capteur de G Tourbillon RM 036 Jean Todt est une édition limitée de 15 pièces en titane

Spécificités techniques de la montre Richard Mille RM 036 Jean Todt Limited Edition Calibre capteur de G Tourbillon

Richard Mille RM 036 Jean Todt Limited Edition : montre capteur de G Tourbillon
Calibre RM036 : mouvement tourbillon à remontage manuel avec heures, minutes, petite seconde à 6h, capteur de G et sélecteur de fonction.
Dimensions : 50.00 x 42.70 x 16.15 mm.

Réserve de marche : environ 70 heures (±10%).

Platine squelette en nanofibres de carbone
Lorsqu’il est moulé à haute pression, ce matériau composite à base de nanofibres de carbone devient isotrope et acquiert une grande stabilité mécanique, physique et chimique. La platine possède une nervure périphérique qui augmente la rigidité de son assemblage avec les ponts. Ce matériau composite à base de carbone est aussi amorphe et chimiquement neutre. Il conserve ses dimensions dans une large plage de températures. La platine squelettée et les ponts ont été soumis à des essais complets de validation intensifs afin d’optimiser leur capacité de résistance.

Ponts en titane de grade 5
Cet alliage biocompatible offre une très grande résistance à la corrosion et une rigidité remarquable permettant ainsi un très bon fonctionnement du train d’engrenage. Composé à 90% de titane, 6% d’aluminium et 4% de vanadium, cette combinaison accroît encore ses propriétés mécaniques. C’est pourquoi il est fréquemment utilisé dans l’industrie aérospatiale, aéronautique et dans l’automobile.

Indicateur de G
Il indique le nombre de G subit par le conducteur lors de phase de décélération. L’échelle placée à 12h indique, grâce à une aiguille, si la décélération est sans danger (zone verte) ou si elle atteint un seuil critique pour le conducteur (zone rouge). Sa remise à 0 s’effectue très rapidement grâce au bouton poussoir situé à 9h

Sélecteur de fonction
Un poussoir situé au centre de la couronne permet de sélectionner d’une simple pression le remontage, la mise à l’heure ou la position neutre, comme sur le sélecteur de changement de vitesses d’une voiture. Une aiguille à 4 heures affiche le mode sélectionné: W (remontage) – N (neutre) – H (mise à l’heure des aiguilles).

Balancier à inertie variable
Le balancier à inertie variable assure une meilleure fiabilité en cas de choc, lors du montage et du démontage du mouvement et garantit une plus grande exactitude chronométrique à long terme. La raquette est supprimée pour permettre un réglage plus précis et reproductible, grâce à 4 vis réglantes.

Barillet à rotation rapide (un tour en 6 heures au lieu de 7,5 heures)
Ce type de barillet présente les avantages suivants :
- Le phénomène récurrent d’adhérence interne du ressort-moteur est considérablement réduit, ce qui améliore
la performance,
- Le ressort-moteur possède une excellente courbe delta, avec une réserve de marche au rapport idéal entre performance et régularité.

Cliquet de barillet à recul progressif
Ce dispositif apporte un gain appréciable (environ 20 %) au remontage, surtout lorsque le ressort est peu armé.
Il contribue également à une bonne répartition de la tension interne du ressort-moteur.

Mécanisme de mise à l’heure situé côté fond et modulaire
Il présente les avantages suivants en termes de longévité et d’entretien :
- Ce module étant monté en dehors du mouvement, il peut être remplacé sans toucher à la platine lors d’une intervention ou d’une opération d’entretien,
- Le montage ou le démontage de ce module à partir du fond ne nécessite pas le retrait des aiguilles et du cadran.

Système amélioré de mise à l’heure (arrière du mouvement)
La friction d’engagement est remplacée par une friction de roulement. L’opération de mise à l’heure est ainsi plus fluide.

Contre-pivot en céramique pour la cage du tourbillon
Cette caractéristique découle de la volonté de réduire l’usure à long terme et constitue une réponse technique aux phénomènes tribologiques.

Pont de centre en Arcap rigidifié
Les nervures augmentent la rigidité de l’assemblage platine-pont.

Denture du barillet et du pignon de grande moyenne à profil de développante
Le profil en développante centrale de ces dentures exerce une pression selon un angle optimal de 20°, ce qui améliore l’efficacité de l’engrenage et compense les éventuelles variations d’engagement. Il en résulte une excellente transmission du couple et une nette amélioration du rendement.

Vis spline en titane grade 5 pour les ponts
Par leur forme, ces vis offrent un meilleur contrôle du couple de serrage pendant l’assemblage. Ainsi, elles résistent parfaitement aux opérations de montage ou de démontage et sont peu sujettes au vieillissement.

Autres caractéristiques
- Dimensions du mouvement : 32.20 x 32.90mm
- Epaisseur : 4.97 mm
- Diamètre du tourbillon : 12,30 mm
- Diamètre du balancier : 10 mm
- Nombre de Rubis : 26
- Balancier : en GLUCYDUR, à 2 bras et 4 vis de réglage, moment d’inertie 10 mg.cm2, angle de levée 53°
- Fréquence : 21’600 alternances par heure (3 Hz)
- Spiral : ELINVAR, de NIVAROX
- Dispositif antichoc : KIF ELASTOR KE 160 B28
- Arbre de barillet en Chronifer sans nickel (DIN x 46 Cr 13 + S), présentant les propriétés suivantes : inoxydable – antimagnétique – trempé

Boitier
La conception et la réalisation de la montre suivent une approche globale pour le boîtier, le cadran et chaque pièce du mouvement. C’est pourquoi, l’ensemble est construit de manière harmonieuse, selon des spécifications extrêmement rigoureuses, comme un châssis et un moteur de voiture de Formule 1. Le boîtier de la RM 036 nécessite 86 opérations d’étampage dont 49 de frappe sur les trois composants principaux (lunette, carrure, fond) avant de procéder à la coupe et au fraisage. L’usinage demande 20 heures de réglage des machines et 30 heures de programmation pour un kit. Le boîtier nu requiert plus de 255 opérations d’usinage et la phase de terminaison nécessite 5 heures de satinage et de polissage.
Un centre d’usinage 5 axes permet de réaliser la forme complexe de la boîte. Pour chaque boîtier usiné, il faut compter 45 minutes, uniquement pour la gravure en positif du nom “Richard Mille”.

Le boîtier en trois parties est étanche à 50 mètres, grâce à deux joints toriques en Nitril.
Il est assemblé au moyen de 20 vis Spline en titane grade 5 et de rondelles en acier inoxydable 316L résistantes à l’usure

Vis spline en titane grade 5 pour le boitier
Ces vis permettent une meilleure maîtrise du couple de vissage. Peu sensibles aux manipulations lors du montage et du démontage, elles sont assurées d’un très bon vieillissement.

Réhauts : en titane avec traitement galvanique noir, index des heures remplis d’un matériau luminescent homologué.
Cadran en saphir (0,40 mm d’épaisseur) traité antireflet (des deux côtés), protégé par 8 brides en silicone insérées dans les rainures supérieure et inférieure des réhauts.
Glace
Côté lunette : en saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflet (des 2 côtés)
Epaisseur : 1,50 mm
Fond du boîtier : en saphir traité antireflet (des 2 côtés)
Epaisseur : 1.20 mm au centre et 2.04 mm à la périphérie

Finitions mouvement
- Anglages polis à la main
- Blocages polis à la main
- Sections fraisées microbillées
- Points de contact rodés et polis
- Pivots brunis
Pièces en acier
- Surfaces microbillées
- Anglages polis à la main
- Surfaces sus étirées
Roues dentées
- Moulures diamantées
- Décorations circulaires sur les faces
- Dorure (avant taillage de la denture)
- Les corrections sont minimales afin de préserver la géométrie des roues et leur performance

Edition limitée de 15 pièces en titane

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Décembre 2012 | Lu 3184 fois