RICHARD MILLE


Richard Mille RM 39-01 Automatique Aviation E6-B : ultra-technique

Richard Mille poursuit le développement de ses montres de pilotes avec l’arrivée de ce modèle d’exception ultra-technique : la RM 39-01 Automatique Aviation E6-B. Un imposant garde-temps qui associe matériaux aéronautiques d’avant-garde à un calibre conçu comme un outil de navigation en vol.


Richard Mille RM 39-01 Automatique Aviation E6-B : ultra-technique
Pour ce nouveau modèle, des matériaux comme le titane, la nanofibre de carbone, l’aluminure de titane orthorhombique, l’ARCAP ou bien encore le carbure de tungstène ont été introduits au sein de la collection Richard Mille, quittant le monde aéronautique pour rejoindre celui de l’horlogerie...
 
Plus concrètement, la RM 39-01 est la descendante directe de la RM 039 Aviation, un calibre tourbillon flyback ultra complexe rassemblant pas moins de 1000 composants ! Le mouvement de la RM 39-01 est conçu comme un outil de navigation en vol. Cette montre s’annonce même comme « une interprétation moderne d’un outil indispensable pour tout pilote confirmé : la règle de calcul E6-B, inventée aux États-Unis par le lieutenant Philippe Dalton dans les années 30 ».
 
Rappelons que la règle E6-B se compose d’une lunette fixe et d’une lunette tournante bidirectionnelle, toutes deux marquées de plusieurs indications complexes. Celle-ci permet de lire, de calculer la consommation de carburant, les temps de vols, la vitesse au sol, l’altitude densité, l’influence des vents et de convertir rapidement des unités de mesures (Naut/KM/Gallons/Liters/Feet/KG/LBS). Cette lunette, extrêmement technique, a demandé de nombreux mois d’étude afin d’offrir un réglage aisé ainsi qu’une visibilité optimale de ces différents calculs et de leurs résultats.
 
Dans cet esprit, la RM 39-01 permet aux pilotes de bénéficier d’un dispositif pratique et rapide lorsqu´ils doivent chronométrer successivement différentes durées dans diverses directions. Ils peuvent ainsi relever, sans perdre de temps, le top départ des signaux émis par les balises radio sans avoir recours à une multitude de manipulations. Ainsi, lors de la préparation en vol, la règle E6-B reste l’outil le plus précis pour déterminer la consommation de carburant nécessaire et l’altitude densité (essentielle pour le décollage et l’atterrissage). « La règle E6-B ne nécessite aucune source d’alimentation et en fait un instrument extrêmement sûr en vol pour les pilotes, même de nos jours » assure la marque dans son communiqué.
 
Le calibre automatique RMAC2 qui bat au coeur de la RM 39-01 dispose d’une fonction UTC, d’un décompteur, d’un chronographe flyback, d’une date surdimensionnée à 12 heures, de l’affichage du mois et d’un rotor à géométrie variable, soit près de 620 composants et 62 rubis pour une réserve de marche de 50 heures. S’additionne à ce calibre un mécanisme spécifique de verrouillage des fonctions. Afin d’éviter toute mise en fonction accidentelle du chronographe en vol, la maison Richard Mille a utilisé une couronne bloquante condamnant par une simple rotation de la bague, les poussoirs et la couronne. Les index verts et rouges indiquent si celle-ci est désactivée ou en fonction.

Richard Mille RM 39-01 Automatique Aviation E6-B : ultra-technique

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Août 2013 | Lu 2742 fois