RICHARD MILLE


Richard Mille RM 63-02 Heure universelle : voyage en première classe

L’horloger avant-gardiste Richard Mille a présenté fin octobre 2015 à Mexico (Mexique) à l’occasion Salón Internacional Alta Relojería (SIAR) sa nouvelle montre, la RM 63-02 Heure universelle destinée aux grands voyageurs… milliardaires.


Inutile de vous dire que vous ne risquez pas de croiser cette montre dans une cabine « eco » d’un vol Air France en partance pour l’autre bout du monde. Cette nouvelle RM 63-02 Heure universelle est faite pour voyager en jet privé, voire en première, à la limite. Comme la plupart des Richard Mille d’ailleurs…
 
En effet, en une dizaine d’années, cette marque suisse mais créée par un Français ( !) est parvenue à imposer son propre style et un niveau de prix qui dépasse l’entendement. Au-delà des matières et des complications, une montre Richard Mille, c’est un statut social à l’état pur : « je suis riche, je l’assume et je le montre avec montre ».  
 
Aujourd’hui, Richard Mille poursuit donc le développement de ses montres de grands voyageurs avec l’arrivée d’une nouvelle heure universelle, plus lisible que les modèles précédents qui fourmillaient d’informations au détriment, parfois, de la clarté. Déjà sur la RM 58-01, l’horloger avait voulu repenser cette complication dans un sens de simplification maximum de son réglage, en supprimant notamment le bouton poussoir.

La RM 63-02 Heure Universelle (47 mm) réitère l’exercice, en proposant cette belle fonction au sein d’un nouveau mouvement automatique maison. La lunette tournante en titane grade 5 satinée et polie est l’une des pièces maîtresses de ce nouveau modèle. Montée sur roulements à billes pour un maniement fluide, sa rotation permet la sélection d’un fuseau horaire.
 
Ainsi, en positionnant le nom de la ville où l’on se trouve à 12 heures, la RM 63-02 définit automatiquement l’heure locale ainsi que celle des 23 autres villes du monde (uniquement dans les fuseaux horaires en heures pleines) grâce au réhaut gradué sur 24 heures. Ce disque bleu et blanc permet de distinguer heures de nuit et de jour, effectuant automatiquement la correction heure par heure. La lunette bi-directionnelle interagit directement au cœur du mouvement et assure également une étanchéité de 30 mètres au boitier en titane grade 5 satiné vertical et poli.
 
Richard Mille a choisi le calibre maison CRMA3 pour animer la RM 63-02. Assemblé autour d’une platine en titane grade 5 traité éléctroplasma, ce même matériau est utilisé pour ses ponts.  Réalisé en maillechort, le pont supérieur rhodié noir, poli et cerclé laisse entrevoir par ses ouvertures rondes les rouages en action de la minuterie et du mécanisme d’Heure Universelle.
 
A noter la présence d’une date (élément indispensable dans une montre de voyageur) surdimensionnée à 12 heures fonctionnant via deux disques squelettés.  La montre dispose aussi d’un sélecteur de fonctions permettant de choisir d’une simple pression le remontage, la mise à l’heure ou la position neutre. Alimenté par un barillet à rotation rapide qui offre au ressort moteur une régularité optimale et une réserve de marche de 50 heures, il est réarmé par un rotor en or rouge 5N et titane grade 5.  


Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Novembre 2015 | Lu 1199 fois