Riviera Magnum XXL Baume et Mercier : 45 mm de diamètre et une série limitée à 1.000 exemplaires


La marque horlogère Baume & Mercier (groupe Richemont) enrichit sa collection de montres sportives baptisée Riviera Magnum avec l’arrivée de deux nouveaux modèles : un chronographe « all black » doté de la fonction flyback et cadran transparent en édition limitée à 1.000 pièces monde et un robuste modèle trois aiguilles et date, tous deux commercialisées dans une nouvelle taille XXL de 45 mm de diamètre.


Riviera Magnum XXL Baume et Mercier
Outre leur taille plus imposante de 45 mm (vs 43 mm pour les versions précédentes), ces deux nouveautés introduisent de nombreuses évolutions dans le design de la ligne Riviera Magnum : un boîtier redessiné avec un flanc en calandre, de nouvelles aiguilles évidées, une couronne agrandie et un nouveau bracelet en caoutchouc sécurisé par une boucle triple-déployante ajustable.

Toutefois, les nouvelles Riviera Magnum XXL de Baume et Mercier conservent bien sûr les attributs sportifs de la ligne Riviera : la fameuse lunette à douze pans (comme les douze heures affichées sur le cadran), signature de Riviera depuis 1973, solidement arrimée au boîtier par quatre vis en PVD noir ; une étanchéité garantie jusqu’à 200m grâce à la construction du boîtier, au fond et à la couronne vissés ; et des glaces saphir inrayables au traitement antireflet pour une robustesse et une lisibilité sans compromis.

Riviera Magnum XXL Chronographe Flyback

Proposé en édition limitée, ce nouveau chronographe Riviera de 45 mm de diamètre (en photo ci-contre) en impose dès le premier regard par sa carrure dodécagonale, accentuée par l'intensité de son look noir mat très contemporain et dans l’air du temps.

L'œil est immédiatement intrigué par son cadran transparent en saphir teinté noir qui laisse apparaître de face le décor Côte de Genève du mouvement mécanique et ses rouages. « Ce cadran diaphane, aux chiffres romains luminescents, dégage une sensation de technicité et de sophistication tout en restant d'une grande lisibilité » précise la marque dans son communiqué.

Au cœur de ce massif boîtier en acier PVD microbillé bat un mouvement mécanique à remontage automatique (AROLA 7750) avec fonction chronographe Flyback (littéralement, retour en vol). Cette fonction permet d’interrompre et de réenclencher un nouveau décompte d’une seule pression sur un poussoir, pour les chronométrages de haute performance.

Par ailleurs, le fond saphir du boitier laisse apparaître par transparence le fonctionnement du mouvement et les rotations de la masse oscillante. Attention : il s’agit d’une édition limitée à 1.000 pièces, gravées et numérotées. Prix : 5.390 euros.

Riviera Magnum XXL Baume et Mercier : 45 mm de diamètre et une série limitée à 1.000 exemplaires
Riviera Magnum XXL Automatique

Premier modèle non-chronographe de la collection sportive Rivera Magnum (en photo ci-contre), cette athlétique montre trois aiguilles de 45 mm de diamètre se distingue par sa sobriété.

Son boîtier massif en acier, au design ergonomique et surmonté de la célèbre lunette dodécagonale Riviera, s'ouvre sur un cadran noir épuré, aux chiffres romains luminescents, offrant les fonctions heures, minutes et seconde ainsi qu'un affichage de la date à 3h dans un grand guichet vertical (qui laisse apparaître la date de la veille et celle du lendemain).

La finition entièrement satinée de la boîte et de la lunette souligne son look robuste et sportif, tout en virilité.

La couronne vissée est protégée par deux ergots profilés dans un parfait prolongement de la boîte.

Le fond saphir vissé comme la lunette par quatre puissantes vis en PVD noir, laisse apparaître le mouvement mécanique à remontage automatique (ETA 2892) et sa masse oscillante décorée de Côtes de Genève. Prix : 2.490 euros.

Riviera de Baume et Mercier… Flashback sur la naissance de ce modèle emblématique de la marque

Après l'innovation technique de la Tronosonic en 1971, Baume & Mercier lance une bombe esthétique en 1973.

A cette époque, la marque fait doublement sensation avec la Riviera, modèle au design immédiatement identifiable qui sera sa figure de proue pour les 25 prochaines années. Premièrement, la forme dodécagonale de la lunette et du boîtier de la Riviera sont totalement inédits. Un design qui vient pourtant d'une idée simple : puisque le cadran d'une montre comporte douze chiffres, la Riviera aura douze côtés.

Par ailleurs, cette montre cible un nouveau type de clientèle… À une époque où les montres élégantes sont forcément en or, Baume & Mercier ose l'acier, un style robuste mais chic, pour une montre adaptée aussi bien à la vie citadine qu'aux activités du week-end, et baptisée d'un nom mondialement connu qui évoque l'élégance et la détente de la Côte d'Azur.

Ce sera un immense succès commercial, alors que la « société des loisirs » prend son essor. Pourtant, elle a failli ne jamais voir le jour, jugée trop fantaisie par rapport à l'image relativement classique de Baume & Mercier à l'époque.

Considérée comme une montre de sport, elle tiendra ses promesses lors d'un test de robustesse grandeur nature : fixée sur la roue d'une BMW M1 lors de la course automobile des 24 Heures du Mans, elle encaissera sans broncher les aléas de la vitesse, les accélérations, la force centrifuge des virages, une météorologie capricieuse et la chaleur dégagée par les freins. Au bout des 24 heures de course, elle donnait l'heure comme si elle était sortie d'un dîner mondain…

Équipée tout d'abord de mouvement mécanique, la Riviera adoptera rapidement des mouvements à diapasons puis à quartz au milieu des années 1970. Elle connaîtra deux renouvellements majeurs, en 1979 et en 1985.

La deuxième génération de Riviera, lancée six ans après la première Riviera en 1979, possède un boîtier affiné de 6,5 mm d'épaisseur, grâce à la mise au point de mouvements à quartz plus plats. Son bracelet plus flexible à deux maillons extérieurs et un maillon central est muni d'un nouveau fermoir. Enfin, signe de reconnaissance, le mot Riviera s'affiche sur son cadran. À partir de 1981, elle devient montre de plongée, et indique les heures du monde avec une fonction GMT.

En 1985, Baume & Mercier lance une troisième génération de la montre Riviera. Le design de la lunette devient plus doux, moins anguleux. Traité satiné poli, sa boîte est plus arrondie et son nouveau bracelet en épi plus galbé.

Techniquement, elle franchit un nouveau pas dans la sophistication avec une couronne vissée miniaturisée qui garantit une meilleure étanchéité. Elle est dotée de nouveaux mouvements à quartz extra-plats, et d’une indication de la date plus lisible. Comme précédemment, elle est déclinée en quatre dimensions, en or, acier et or, et tout acier.

En 1987, elle est éditée avec un calendrier complet, indiquant dates, jours, mois et phases de lune. Pour son vingtième anniversaire en 1993, elle se fait chronographe. Il faudra attendre 2004 pour découvrir la quatrième génération. L’année suivante, l’icône de Baume & Mercier laisse tomber sa tenue de soirée et enfile une combinaison de sport avec son design 4 vis. Enfin, en 2007, le Studio Design de Baume & Mercier imagine un look encore plus racé avec la Riviera magnum… Une collection définitivement parée pour l’action.

Spécificités techniques des Riviera Magnum XXL de Baume et Mercier

Riviera Magnum XXL auto 8835

Mouvement :
Auto (ETA 2892)
Masse oscillante décorée « Côtes de Genève »

Fonction : date à 3h

Boîtier :
Dodécagonale / XXL (45 mm)
Epaisseur: 12.1 mm
Boite décorée en acier poli satiné
Lunette acier satiné soleil fixée par 4 vis en acier PVD
Joint en caoutchouc vulcanisé noir
Couronne vissée, protége couronne
Fond ouvert fixé par 4 vis en acier PVD noir, glace saphir

Cadran :
Noir satiné soleil
Chiffres romains creusés & index avec Superluminova
Aiguilles avec Superluminova
Glace saphir antireflet

Bracelet :
Caoutchouc vulcanise noir
Boucle triple déployante réglable

Etanchéité : 200 mètres

Prix de vente public conseillé : 2.490 euros

Riviera Magnum XXL chrono Flyback 8834

Mouvement :
Auto (AROLA 7750 Flyback)
Masse oscillante & mouvement décorés “Côtes de Genève”

Fonction : flyback chronographe

Boîtier :
Dodécagonale / XXL (45 mm)
Epaisseur: 15.1 mm
Boite décorée en acier PVD noir microbillé
Lunette en acier PVD noir microbillé fixée par 4 vis PVD noir
Joint en caoutchouc vulcanisé noir
Couronne vissée
Poussoirs ergonomiques
Fond ouvert fixé par 4 vis en acier PVD noir, cran de glace saphir perlé

Cadran :
Saphir teinté noir, compteurs saphir teinté noir
Chiffres romains et index en Superluminova
Aiguilles avec Superluminova
Cadran et glace saphir antireflet

Bracelet :
Caoutchouc vulcanise noir
Boucle triple déployante réglable

Etanchéité : 200 mètres

Edition limitée et numérotée de 1.000 pièces monde

Prix de vente public conseillé : 5.390 euros

Téléphone lecteur : 01 42 18 43 96

Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Avril 2009 | Lu 11517 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques