Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Speedmaster Alaska Project : Omega revient avec l’un de ses prototypes des années 70


Speedmaster Alaska Project, un nom qui revient sur le devant de la scène et qui devrait ravir les amateurs de la marque Omega ! En effet, le « navire amiral » du Swatch Group a dévoilé lors du dernier salon horloger de Bâle, la production en série limitée à 1970 exemplaires de l’un de ses modèles mythiques resté pendant quelques trois décennies à l’état de prototype. Une Speedmaster idéale pour les plus intrépides : elle résiste en effet à des températures variant entre -148° C et +260°C, soit une amplitude thermique de plus de 400 degrés !


Speedmaster Alaska Project
Speedmaster Moonwatch « Alaska Project » : rappelez-vous… Avril 2007, la vente Omegamania organisée par Antiquorum… La célèbre maison de ventes aux enchères proposait alors l’un de ces prototypes fabriqué par Omega à quelques exemplaires seulement dans les années 70… la No 29116425, Réf ST. 145.0022-69 fut remportée pour la somme de 64.900 francs suisses, soit environ 40.300 euros…

Au début des années 1970, l’équipe « Projet Alaska » d’Omega dirigée par Pierre Chopard –dont le nom faisait allusion aux températures régnant dans le 49e état américain– s’attacha à développer un boîtier extérieur (brevet Swiss patent CH 537170 déposé le 31 mai 1973) visant à protéger la fameuse Speedmaster Professional Moonwatch des températures extrêmes rencontrées dans l’espace.

A l’époque, la NASA envisageait en effet d’explorer la face cachée de la Lune et Omega voulait s’assurer que la Speedmaster Moonwatch résisterait sans problème aux températures rencontrées.

La NASA indiqua cependant que, telle qu’elle était, la Speedmaster répondait déjà parfaitement à toutes leurs exigences. La Speedmaster « Project Alaska » fut donc stoppée au stade de prototype (dont le boîtier extérieur en aluminium avait subi une oxydation anodique qui lui conférait une couleur rouge très particulière).

Aujourd’hui, la nouvelle Speedmaster Moonwatch « Alaska Project » produite en édition limitée à 1970 pièces rend hommage à son robuste homonyme. Montre idéale pour les aventuriers les plus intrépides, puisqu’elle résiste à des températures variant entre -148° C et +260°C (dans l’espace), soit une amplitude de plus de 400 degrés !

Speedmaster Alaska Project

Speedmaster Alaska Project
Cette Speedmaster Moonwatch « Alaska Project » est équipée du calibre Omega 1861 (vs 861 pour le prototype d’origine). Ce chronographe à remontage manuel possède une réserve de marche de 45 heures.

Le boîtier de 42 mm est en acier inoxydable aux surfaces polies et brossées ; la lunette est équipée d’une bague noire en aluminium à échelle tachymétrique. Ce robuste garde-temps possède des aiguilles centrales pour les heures et les minutes ainsi qu’une petite seconde excentrée à 9 heures.

Particularité de la Speedmaster Moonwatch « Alaska Project » : son cadran blanc choisi pour son coefficient de réflexion thermique. L’aiguille centrale des secondes du chronographe est rouge ; les aiguilles des compteurs 30 minutes et 12 heures (situés respectivement à 3 et 6 heures) possèdent des contrepoids dont la forme très particulière leur a conféré leur appellation d’aiguilles « Apollo ».

La Speedmaster Moonwatch « Alaska Project » se différencie de toute autre montre par son spectaculaire boîtier extérieur en aluminium anodisé à l’étonnante couleur rouge. Cette couleur inhabituelle résultant de l’oxydation anodique (éloxage) n’a pas été choisie pour des raisons esthétiques, mais parce qu’aucune autre couleur n’offre un tel niveau de protection aux chocs thermiques. Ce boîtier de sûreté contenant la montre la protège des températures extrêmes tout en permettant l’utilisation des fonctions du chronographe grâce à un ingénieux système de poussoirs en forme de champignon.

Ce garde-temps est livré avec des bracelets en velcro noir et blanc munis de boucles en aluminium éloxé aux surfaces brossées ainsi qu’un bracelet en acier inoxydable. La Speedmaster Moonwatch « Alaska Project » est présentée dans un coffret spécial renfermant également le boîtier extérieur en aluminium anodisé et une série d’instruments.

Speedmaster Alaska Project

Montres-de-luxe.com | Publié le 21 Avril 2008 | Lu 8918 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques