Tiercé gagnant : céramique, heures du monde et retour en vol pour la ww.tc Shadow Girard-Perregaux


La ww.tc Shadow de Girard-Perregaux surfe sur la vague du full black grâce à son boitier de 43 mm en céramique noire mate qui affiche un caractère résolument viril. Un modèle par ailleurs très contemporain grâce à ses fonctions de chronographe « retour en vol » et un affichage des heures du monde. Deux complications pratiques pour l’homme moderne qui passe son temps à parcourir la planète.


ww.tc Shadow
« L’imposant boîtier de 43 mm en céramique noire de la ww.tc Shadow est issu d’un long et précis processus de fabrication qui, lui seul, permet d’obtenir un résultat exceptionnel » souligne d’emblée la marque dans son communiqué.

Sa texture homogène lui confère des atouts séduisants : une extrême dureté (1500 Vickers, bien plus élevée que l’acier avec ses 600 Vickers) et donc une bonne résistance à l’usure et aux rayures tout en étant particulièrement légère et agréable à porter.

La céramique est en effet considérablement moins lourde que l’acier et à peine plus que le titane, tout en étant totalement biocompatible et hypoallergénique. Comme les professionnels de l’horlogerie, les industries électroniques ou aéronautiques notamment en ont d’ailleurs saisi tout l’intérêt. Il suffit de faire un tour chez votre horloger habituel et de constater le nombre important de garde-temps qui sont désormais proposés dans une version céramique.

La poudre de céramique, composée à plus de 90 % d’oxyde de zirconium, est tout d’abord mélangée à un polymère pour lui donner les caractéristiques nécessaires au moulage par injection de la carrure. Ce moulage est suivi de plusieurs étapes, dont le passage dans un four chauffé à plus de 1500°C, pour supprimer toute porosité de la céramique et obtenir sa dureté.

ww.tc Shadow

Ces actions sont menées avec de grandes précautions et une infinie patience, car le matériau est très délicat à manipuler avant sa version finale. Les opérations d’usinage permettant notamment d’ouvrir les emplacements pour les poussoirs et les couronnes sont réalisées tout aussi minutieusement avec des outils en diamant qui, seuls, peuvent ouvrager la céramique.

Témoignage du soin apporté à chaque détail, le boîtier est méticuleusement satiné afin d’ôter tout défaut et d’accentuer son aspect sombre. Des nuances ténébreuses structurent alors superbement son architecture. La sophistication de cette construction est renforcée par l’utilisation d’un container interne en titane et de vis six pans creux pour fermer le fond, ces vis étant aussi employées pour monter la structure de moteurs automobiles de compétition. Des couronnes et poussoirs revêtus de caoutchouc ainsi que des cornes raccourcies complètent ses caractéristiques sportives et confortables.

Fidèle aux principes de la marque, la ww.tc Shadow s’illustre également par son mécanisme. Conçu spécialement pour ce modèle, le mouvement à remontage automatique Girard-Perregaux GP03387 associe l’affichage simultané de la date, de la petite seconde, des heures dans vingt-quatre fuseaux différents et un chronographe « retour en vol ». Bref, une pièce particulièrement complète.

Ces différentes fonctions se détachent nettement sur le cadran noir : l’aiguille des secondes du chronographe se distingue aisément par sa couleur rouge, tandis que les divisions des trois compteurs optent pour le blanc. Une indication jour/nuit des heures du monde, une date à 1h30, des aiguilles et chiffres des heures luminescents favorisent la lisibilité. Le style unique de la ww.tc Shadow se poursuit sur le verso de la montre, qui arbore un verre saphir teinté permettant d’admirer le mécanisme.

Spécificités techniques de la ww.tc Shadow Girard-Perregaux

Tiercé gagnant : céramique, heures du monde et retour en vol pour la ww.tc Shadow Girard-Perregaux
Boîtier en céramique noire avec couronnes et poussoirs revêtus de caoutchouc
Container interne en titane

Diamètre : 43 mm

Glace saphir
Fond saphir teinté fermé par 6 vis

Etanchéité : 30 mètres

Mouvement Girard-Perregaux GP03387 mécanique à remontage automatique
Calibre : 13 ’’’
Fréquence: 28 800 alternances/heure (4 Hz)
Rubis : 63

Réserve de marche : minimum 46 heures

Fonction : heure, minute, petite seconde, date, chronographe « retour en vol », heures du monde avec indicateur jour/nuit

Bracelet en veau avec boucle déployante

Prix de vente public conseillé : 23.000 Francs suisses

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Novembre 2008 | Lu 4854 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques