Montres-de-luxe.com

l'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Vacheron Constantin Métiers d'Art Villes Lumières Beijing : vol de nuit


Après Genève, Paris et New-York, c’est au tour de Beijing (Pékin) d’être survolée de nuit par l’émail Grand Feu champlevé et les poudres de pierres précieuses. En effet, Vacheron Constantin vient de dévoiler la dernière création de sa collection Métiers d’Art Villes Lumières qui est cette fois-ci dédiée à la capitale chinoise.


Ce cadran donne l’impression fabuleuse de survoler Beijing de nuit par temps clair et… sans pollution. Ce qui est malheureusement devenu rare dans la capitale chinoise. Les lumières de la ville, vue d’en-haut, laissent deviner ses multiples splendeurs. Les halos plus intenses de monuments, de lieux emblématiques et de rues particulièrement animées entourent la vaste Cité Interdite - moins éclairée, plus mystérieuse. La Porte de la Paix Céleste, la Porte du Midi ou encore la place Tian’anmen se reconnaissent ainsi dans cette cartographie minutieuse d’émail Grand Feu et de poudres précieuses.
 
La technique de la pose de poudres précieuses requiert par essence une habileté extrême. Leur application à la surface d’un cadran impose une contrainte supplémentaire : définir une altitude idéale pour chaque ville, afin de pouvoir retranscrire de façon réaliste, toute l’émotion des tracés urbains.
 
Le maître émailleur doit tout d’abord étudier les possibilités de champlevé, afin de mettre en valeur les contours des rues, des jardins et des plans d’eau. Après avoir creusé à la main le cadran en or selon les tracés choisis, il applique ensuite des couches successives d’émaux translucides colorés. Entre chaque application, la pièce est cuite à la très haute température de 850°. Ces étapes cruciales et délicates permettent au verre réduit en poudre et mêlé d’oxydes pour les couleurs, de fusionner, se transformer puis se vitrifier en refroidissant, avec le risque que le cadran se fende ou que des imperfections se forment.
 
Pour ce faire, V. C. a invité l’artiste japonaise Yoko Imai. Formée auprès de grands maîtres japonais, elle a développé sa propre technique artistique : la peinture d’inspiration calligraphique sur toile, rehaussée de poudres précieuses. Elle adapte ici pour la première fois ce procédé à l’émail d’un cadran de montre, dans un saisissant jeu de clair-obscur.

À l’aide d’un fin stylet, les poudres sont fixées une à une grâce à une technique gardée secrète. La magie lumineuse du tableau final ne peut naître que de cette extrême rigueur : chaque éclat est déposé en son juste endroit – aucune place n’est laissée à l’aléatoire et au superflu.
 
Chacune des particules est ainsi choisie en fonction de sa taille et ses reflets, puis travaillée sous plusieurs angles et avec différents types de lumières, pour davantage d’éclat et de réalisme. D’abord des grains d’or forment le fond lumineux. Puis des poudres de diamant et de platine se superposent, pour l’étincelant et le sombre, ponctuées de poudres de perles. Leurs scintillements permettent de moduler des axes et des places luminescentes, afin de donner vie et chaleur au cadran. Sur le fond d’émail, entre les saillies d’or, des dizaines de milliers de poudres brillent sous l’effet de la lumière.
 
Les particules de poudres précieuses, de teintes et de luminosités différentes, dialoguent autant entre elles qu’avec le fond émaillé Grand Feu, aux nuances profondes. L’éclat de la composition, plus intense au centre du cadran, s’adoucit progressivement vers les extrémités. Réalisé à la main durant plus de trois mois, chaque cadran est unique. Une loupe, fournie dans l’écrin du garde-temps, permet d’admirer l’ouvrage en détail.
 
Les garde-temps de la collection Métiers d’Art Villes Lumières sont certifiés du Poinçon de Genève. Le calibre automatique manufacture 2460 SC est visible à travers le fond transparent ; la masse oscillante en or 22 carats arbore un décor finement exécuté inspiré de la croix de Malte, symbole de la maison. Chacun des composants, apparent ou caché, est décoré de finitions réalisées dans le plus grand respect des savoir-faire horlogers – anglage, perlage ou encore polissage. Le calibre est protégé par un précieux boîtier d’or blanc de 40 mm en or blanc étanche à 30 mètres.

​Spécificités techniques

Boîtier 40 mm en or blanc
Epaisseur 8.90 mm
Fond transparent avec glace saphir
Le nom de la ville est gravé sur le dos de la montre.
 
Etanchéité testée à une pression de 3 bar (environ 30 mètres)
 
Cadran or blanc, Grand Feu translucide champlevé, poudres de pierres précieuses (diamants, perles) et métaux précieux (or, platine) posées à la main
 
Calibre 2460 SC automatique développé et manufacturé par Vacheron Constantin
26.2 mm (11’’’1/4) de diamètre
3.60 mm d’épaisseur
4 Hz (28’800 alternances/heure)
182 composants
27 rubis
Indications Heures, minutes et seconde centrale
Garde-temps certifiés du Poinçon de Genève
 
Réserve de marche : environ 40 heures
 
Bracelet alligator noir avec doublure alligator, grandes écailles carrées sur boucle ardillon en or blanc avec demi-croix de Malte polie
Livré avec une loupe
 
Disponibles uniquement dans les Boutiques Vacheron Constantin
 
Métiers d’Art Villes Lumières
Références 86222/000G-B101 – Genève
86222/000G-B104 – Paris
86222/000G-B105 – New York
86222/000G-B107 - Pékin

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Juin 2017 | Lu 2193 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos