Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



White Shark : le temps monochrome selon Urwerk, Chronopassion et The Hour Lounge


Urwerk propose depuis une dizaine d'années des garde-temps mutants, inédits, originaux qui nous incitent à porter un regard neuf sur la mesure de l'instant, sur la fuite implacable du temps. Dans les collections 101 ou 102, le cheminement des heures suivait déjà un pas qui lui était propre, s'inspirant de la ronde du soleil. Avec le modèle UR 202 « White Shark » le temps devient monochrome.


Urwerk UR-202 « White Shark »
Au plus chaud de l’été, la marque Urwerk réserve une belle surprise à ses fans avec la naissance de la ligne UR-RARE SPECIES. Un « monde parallèle » dans lequel elle présente des éditions originales créées en collaboration étroite avec ses partenaires.

La UR-202 « White Shark » est la première de ces « RARE SPECIES ». Cette édition spéciale de 12 pièces portent l’empreinte de Chronopassion (Paris) et The Hour Glass (Singapour), deux maisons qui font référence dans le monde la haute horlogerie et qui « ont projeté sur une UR-202, leur envies, leur vision horlogère… » souligne le communiqué

Boîtier, cadran et plots des heures de la montre Urwerk UR-202 « White Shark » s’affichent en couleur métal.

En effet, titane, ARCAP et acier lui ont donnée sa teinte originelle. Selon ses créateurs, Felix Baumgartner et Martin Frei « la « White Shark » est une pièce qui se présente à nu, dépouillée, avec pour seul ornement, sa technicité. Une pièce ascétique centrée sur l’essentiel, l’art mécanique ».

De fait, sur la « White Shark », l’indication des heures –marqueurs noirs- se détache du fond métal. Un chiffre pourtant fait exception à cette règle et claque en rouge vif. Ce chiffre est le numéro de série. Un « 1 » rouge ? Vous avez en main la première représentante de la « White Shark », un « 2 » rouge, vous êtes l’heureux propriétaire de la seconde « White Shark » existante. Et ainsi de suite…

Une phase de lune et une indication jour/nuit viennent compléter les indications présentes sur le cadran. Le carrousel – modèle breveté - forme le centre névralgique de la complication satellite. Il est à la base de la rotation des plots des heures mais aussi de toutes les manœuvres effectuées par les trois aiguilles télescopiques. Le carrousel est d’une technicité telle qu’il requière un usinage à 3 microns près.

Visible au dos de la UR-202 «White Shark », deux turbines couplées au rotor régulent le système de remontage de la montre. Positionnées en mode « FREE » les deux turbines fonctionnent librement et permettent un remontage de la montre optimal. En mode « SPORT », les deux turbines agissent tels deux freins pneumatiques et réduisent la force de remontage de près de 35%. En mode « STOP », les turbines sont freinées jusqu’à l’arrêt et bloquent le rotor, la montre fonctionne alors en remontage manuel.

Cette première édition de douze pièces est présentée en exclusivité chez Chronopassion (Paris) ; The Hour Glass (Singapour) et URWERK (Genève). Voir le microsite UR-RARE SPECIES présentant la UR-202 White Shark : WWW.UR-RARESPECIES.COM.

Partenaires d’Urwerk :

Chronopassion (Paris - France). C’est le repère des férus de haute horlogerie. Ici on parle mécanique avec amour et ferveur. Le maître des lieux, M. Laurent Picciotto, est l’un des plus fins connaisseurs de la discipline. Son credo : « La vie est précieuse, votre montre en témoigne »

The Hour Glass (Singapore - Singapore). Fondé en 1979, The Hour Glass est le plus bel ambassadeur de la Haute Horlogerie en Asie. Il est à la fois le porte-parole et le défenseur d’une culture horlogère contemporaine. Son credo : « l’Excellence au service de nos clients »

Spécificités techniques de la UR-202 « White Shark »

Le temps, sur la UR-202 « White Shark », se lit sur les 3 plots pivotant des heures. Ces plots pivotants sont traversés par une aiguille des minutes télescopique.

Celle-ci trace sa course en suivant à la ligne les trois segments des minutes : 0- 14 ; 15-44 ; 45-60.

En extension, cette aiguille permet une lecture du temps confortable, rétractée elle assure la rotation de la complication satellite central.

Montres-de-luxe.com | Publié le 14 Juillet 2010 | Lu 4184 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques