Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Zenith Academy Christophe Colomb : Tribute to Felix Baumgartner


Zenith poursuit le développement de sa collection Academy Christophe Colomb, avec l’arrivée d’une édition limitée à dix exemplaires baptisée Tribute to Felix Baumgartner. Une pièce de haute horlogerie en platine DLC noir mat (boitier de 45 mm) qui rend hommage à l’un des plus grands aventuriers du 21ème siècle.


Zenith Academy Christophe Colomb : Tribute to Felix Baumgartner
Felix Baumgartner, ancien parachutiste de l’armée autrichienne, est l’homme de tous les records du monde, dont celui du saut en parachute le plus haut depuis les tours Petronas à Kuala Lumpur (Malaisie 1999) et celui du saut extrême le plus bas depuis la main du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro (Brésil la même année). Il a également traversé la Manche en chute libre avec une aile en fibre de carbone (2003), réalisé un base jump du viaduc de Millau (2004) et sauté du 91e étage de la Taipei 101 à Taipei (Taiwan 2007). Mais incontestablement, son exploit le plus époustouflant, le plus historique et planétaire, l’homme l’a accompli avec Zenith pour compagne, le 14 octobre 2012, 65 ans jour pour jour après le premier franchissement du mur du son par Chuck Yeager.
 
Ce n’est pas un, mais trois records de chute libre qu’il a établis ce jour-là. Le premier concerne la hauteur : il s’est élancé en effet d’une capsule hissée par ballon stratosphérique gonflé à l’hélium jusqu’à son altitude de largage, 38 969,4 m. Le deuxième est la vitesse : pendant sa chute, il a dépassé le mur du son à 1.357,6 km/h, soit Mach 1,25. Enfin, le troisième se rapporte à la durée de son saut : 4 minutes et 20 secondes. ait être plus en ligne avec cette philosophie.
 
Comme tous les modèles de la ligne, cette montre Academy Christophe Colomb Tribute to Felix Baumgartner se distingue au premier regard du reste de la collection Zenith. Son cadran illustre en effet l’exploit de Felix Baumgartner au moyen de décorations et de matières inédites. Les artisans de la marque sont en effet parvenus à reproduire la photo de Felix Baumgartner s’apprêtant à sauter de la capsule arrivée à son altitude maximale. Habillant le cadran de la réserve de marche à 3h, le personnage en combinaison spatiale est ciselé et gravé sur une plaque d’or polie à la main puis vissée sur le cadran par deux vis, l’une au-dessus du casque, l’autre sous le pied gauche. A 12h, le cadran des heures et des minutes affiche un léger trait, dessiné entre le chiffre 12 et le premier index, discrète évocation de la durée du saut (4 minutes et 20 secondes). Comme tous les modèles de la ligne, la platine est évidée pour épouser la forme du module gyroscopique de Gravity Control à 6h. A noter sur le fond du cadran, la Terre en turquoise, et, sur la partie supérieure, la voie lactée, vue depuis la stratosphère, en aventurine. Très peu utilisée dans la haute horlogerie, cette dernière est née au 16e siècle, dans l’atelier d’un maître verrier vénitien. Alors qu’il travaillait sur sa dernière création, il laissa tomber de la poussière de métal dans sa pâte en fusion, créant sans le vouloir un verre à l’éclat pailleté.
 
Côté fond, le pont de réserve de marche en or illustre l’incroyable chute libre de l’Autrichien. Tous les motifs y sont gravés à la main en taille douce. A 12h, sa silhouette stylisée, à 9h, sa capsule, et à 3h, la Terre empiétant sur le module gyroscopique de Gravity Control. Tout autour, des mentions gravées indiquent les trois records du champion: « The highest 38,969.4 m = 127,852.4 feet / The fastest 1,357.6 km/h = 843.6 mph / The longest 4min 20s Freefall », le nombre de rubis dont le mouvement est doté « Forty-Five (45) Jewels », ainsi que « Zenith Manufacture Le Locle ». Petit détail, six rubis sont disposés sur la capsule et la combinaison, dont un à l’endroit exact de la montre Zenith que Felix Baumgartner portait à l’occasion du saut.
 
Ce nouveau garde-temps abrite un mouvement qui met deux prouesses horlogères en avant : un organe régulateur à haute fréquence d’oscillation (36.000 alternances/heure) permettant de séquencer le temps en dixièmes de seconde et un module gyroscopique breveté de contrôle de gravité (gravity control) qui neutralise les effets de la gravité terrestre sur la marche de la montre. Imaginé par Zenith, ce système s’inspire des instruments de précision que la manufacture produisait jadis : les chronomètres de marine. La suspension à cardan dont ils étaient équipés leur permettait de rester en position horizontale, quel que soit le tangage des bateaux. Le module de Gravity Control reprend le même principe en le miniaturisant : il permet à l’échappement de rester en permanence en position horizontale, quelle que soit l’inclinaison du poignet. Résultat, le balancier bénéficie de la meilleure amplitude possible et l’influence de la gravité terrestre sur la bonne marche du mouvement est neutralisée, garantissant ainsi la plus grande précision.
 
Ce mouvement trouve place dans un boîtier en platine de 45 mm avec revêtement DLC (comble du luxe) qui confère au matériau sa spectaculaire couleur noir mat et des propriétés de dureté et de résistance aux rayures. Proposée en édition limitée de 10 exemplaires, la montre est quant à elle présentée dans un écrin en ébène habillé de carbone qui peut, au besoin, se transformer en humidor pour cigares. Il porte en outre une plaque en inox sérigraphiée et signée de la main de Felix Baumgartner.

Spécificités techniques de la montre Zenith Academy Christophe Colomb : Tribute to Felix Baumgartner

Calibre El Primero 8804 à remontage manuel Calibre: 16½ ‘’’ (diamètre: 37 mm)
Épaisseur: 5,85 mm
Composants: 308
Cage du Gyroscope: 171 composants
Rubis: 45
Fréquence: 36 000 alt/h (5 Hz)
 
Réserve de marche : 50 heures minimum
 
Fonctions
Heures et minutes dans un cadran décentré à 12h
Module « Gravity Control » autorégulateur à 6h
Petite seconde à 9h
Réserve de marche à 3h
 
Boîtier en platine avec revêtement DLC 45 mm
Épaisseur: 14,35 mm/21,40 mm (avec glace saphir bombée)
Glace saphir bombé et traité antireflet sur les deux faces, domes de protection du module gyroscopique
Fond: pont de réserve de marche agrémenté de motifs et de mentions gravés à la main en taille douce
 
Étanchéité : 3 ATM
 
Cadran : représentation du saut de Felix Baumgartner
- Stratosphère en aventurine
- Terre en turquoise bleue
- Felix Baumgartner sortant de la capsule (or ciselé et gravé à la main)
Aiguilles rhodiées et facettées
Index des heures laqués blanc
 
Bracelet alligator noir avec doublure caoutchouc et boucle déployante à 3 lames en or blanc avec revêtement DLC
 
Référence 39.2210.8804/58.C714 

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Octobre 2014 | Lu 1005 fois



Alpina | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | FP Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques