Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Blancpain Chronographe Flyback Air Command


Blancpain poursuit le développement de sa collection Air Command avec l’arrivée de ce nouveau modèle d’inspiration vintage, disponible avec un boitier de 42,5 en titane ou or rouge (il existait en acier jusqu’à présent en édition limitée à 500 pièces) avec lunette compte à rebours, associée à un cadran bleu bicompax et un calibre automatique avec fonction Flyback.



On le sait, la collection Air Command (nettement plus confidentielle que les Fifty Fathoms) s'inspire d'un chronographe Blancpain des années 1950 très recherché car produit en quantité infime… Dans la lignée de son aïeul, ce chrono aux origines militaires, propose deux modes de chronométrage distincts : un chronographe avec fonction flyback et une lunette de compte à rebours.
 
Né au milieu des années 1950 (même époque que les fameux Type XX), le chronographe Air Command est probablement la montre Blancpain la plus rare de son époque.
 
Les seules traces de son passé qui existent sont les quelques informations recueillies sporadiquement lors de ventes aux enchères – où les pièces Air Command ont atteint des prix stratosphériques – et les souvenirs épars des descendants de la grande « famille » Blancpain des années 1950… Bref, pas grand-chose.

Proposé en or rouge ou en titane de grade 23 –une qualité de titane très rarement utilisée en horlogerie– le boîtier de 42,5 mm est étanche à 3 bar (environ 30 mètres). Ce dernier alterne surfaces satinées et polies, à l'instar des arrêtes extérieures des cornes et des surfaces de contact des poussoirs.
 
Par ailleurs, cette Air Command respecte l'esprit de la montre de pilote vintage. Elle présente un chronographe flyback et une lunette tournante de type compte à rebours. La fonction flyback ou « retour en vol » était à l’époque, une composante précieuse pour les pilotes. Elle permettait en effet, d’une seule pression, de remettre à zéro le chronométrage en cours et de lancer un nouveau comptage tandis que le chronographe était en marche.
 
Avec un chronographe classique, rappelons-le, chaque nouvelle mesure nécessite trois pressions –sur deux poussoirs différents– pour arrêter, remettre à zéro puis redémarrer le mécanisme. La lunette compte à rebours, quant à elle, a pour utilité d'indiquer le temps restant jusqu'à l'atteinte de sa destination.
 
Ses chiffres ou index sont disposés dans le sens antihoraire, contrairement à ceux de la lunette d'une montre de plongée. L'Air Command de Blancpain possède également une échelle tachymétrique indiquant les vitesses-sol, ainsi qu'un compteur de 30 minutes avec trois repères allongés marquant les
tranches de 3 minutes et un compteur de 12 heures.

Ce modèle embarque un beau cadran bleu arborant un fin soleillage, tandis que les compteurs du chronographe sont azurés. Ce contraste renforce la lisibilité de la pièce, qui est idéale de jour comme de nuit grâce à l'utilisation d'index et d'aiguilles en Superluminova.

Ce matériau luminescent se retrouve sur la lunette de la montre, qui intègre un insert en céramique inrayable assorti à la couleur du cadran. L’ensemble étant protégé par un verre saphir de type « glass box » qui renforce l’aspect vintage de cette pièce.
 
Le dos de la montre dévoile le mouvement F388B (une variante du F385), très peu décoré, qui se caractérise par un balancier libre avec spiral en silicium oscillant à une fréquence de 5 Hz. Ce dernier, est régulé par des vis d’inertie. Il a été conçu pour faciliter les réglages fins et augmenter la résistance aux chocs.

« Comparativement aux spiraux métalliques existants, le spiral en silicium est insensible aux champs magnétiques et garantit une précision accrue sur toute la durée de la réserve de marche » assure la marque dans son communiqué. La fréquence de 5 Hz, pour sa part, contribue à l'amélioration de la précision, mais elle permet aussi d'obtenir une division nette des secondes en intervalles de 1/10ème.
 
Le mouvement F388B possède un système de roue à colonnes avec un embrayage vertical Blancpain qui assure un démarrage et un arrêt parfaits, sans les à-coups qui se produisent occasionnellement avec les constructions horizontales.

Automatique, il est surmonté d'une masse oscillante en or ajourée affichant une terminaison colimaçonnée identique à celle des ponts du calibre. A noter la couleur du rotor qui est assortie à celle du boîtier de la montre. Ce modèle se porte sur un bracelet en veau bleu avec surpiqûres blanches.

Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Novembre 2021 | Lu 8675 fois