Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Exportations : les ventes de montres suisses sont en berne


Ce n’est pas un secret… Depuis des mois, les ventes de montres de luxe (suisses forcément) baissent… Un franc suisse fort, la Chine qui achète moins, Hong Kong sur-stocké, les Etats-Unis qui fléchissent… Bref, ça va pas fort...



La baisse des ventes de montres de luxe n’en finit pas de… baisser. Chaque mois les ventes régressent… Tout d’abord, la Chine achète nettement moins qu’auparavant (-5% sur l’année). En effet, l’économie n’est plus aussi bonne, la croissance devient poussive et la lutte anti-corruption a donné un sérieux coup de frein aux achats… Notamment à Hong-Kong, premier marché au monde qui subit une baisse de… 38,5% sur un an. D’aucuns évoquent même une chute des ventes de 60%.
 
Actuellement, l’ex-colonie britannique est sur-stockée et les montres ne sortent pas des vitrines… La révolution des parapluies l’année dernière en plein Watches and Wonders n’a pas arrangé les choses. Et puis les querelles fratricides entre Hongkongais qui ne veulent pas être Chinois et Chinois du continent n’arrangent pas les choses…
 
On craint même qu’à terme, les Chinois boycottent véritablement et longuement HK pour cette attitude. Ce qui ne va pas arranger les affaires du commerce « retail » de luxe local déjà fort mal en point. On parle de plus en plus de fermetures de gros points de vente horlogers dans les semaines à venir. Même certains flagships installés à des endroits stratégiques (Heritage 1881) pourraient disparaitre compte tenu de l’effet conjugué des loyers trop élevés, des marges qui se réduitent et de la chute des ventes…   
 
Enfin, depuis que les marques et les groupes ont décidé de « lisser » les prix (on retrouve pratiquement les mêmes tarifs pour chaque montre un peu partout dans le monde), il y a moins d’intérêt à acheter à HK (où il n’y a pas de taxes) qu’auparavant… Quand les montres étaient véritablement vendues HT.
 
Les USA ne se portent pas très bien non plus… Le deuxième marché au monde accuse une baisse de 12,3% sur un an, notamment à cause d’un dollar fort (qui pèse également sur HK puisque le HKD suit le dollar). Petite « bonne nouvelle » cependant, cette parité dollar/euro rend l’Europe attractive pour les Américains qui viennent acheter en France (+7,1%) et en Angleterre (11,5%), deux pays qui connaissent une belle croissance en raison des achats en masse des touristes US et Chinois. Malheureusement, les récents et dramatiques évènements qu’a connu Paris récemment risquent de mettre un terme à cette bulle d’air ! Deux gros acheteurs européens sont en baisse : l'Italie accuse un recul de 4,1% et l'Allemagne de 4,7%.
 
Le Japon (troisième marché au monde) s’en sort également pas trop mal… Le yen est faible. Le yuan est fort. Les deux pays (qui ne s’aiment pas particulièrement) s’entendent plutôt bien dès qu’il s’agit de bizness. Ainsi, le quartier chic de Ginza à Tokyo est-il littéralement envahi de Chinois « mainland » qui viennent faire leurs courses au Japon. Les magasins ont même embauché des vendeuses chinoises pour répondre à cette clientèle qui rapporte !
 
Affaire à suivre…

Montres-de-luxe.com | Publié le 20 Novembre 2015 | Lu 1166 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos