Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

IWC : une Aquatimer chrono QP se pare de ceratanium


Pour le 50ème anniversaire de son Aquatimer, IWC vient de dévoiler une pièce très spéciale dotée du tout premier boîtier (49 mm) en Ceratanium. Ce matériau est aussi léger et incassable que le titane mais aussi dur et résistant aux rayures que la céramique. Bref, un matière révolutionnaire qui se distingue aussi par sa tolérance cutanée et sa couleur noir mat. Résultat une « plongeuse » très horlogère résolument tournée vers le futur.



Lorsque la plongée avec des bouteilles d’oxygène devient un phénomène de masse dans les années 60/70, IWC présente la première Aquatimer en 1967 (dessinée à l’origine par Ferdinand Porsche). A l’époque déjà, cette plongeuse était étanche jusqu’à 200 mètres et était munie d’une lunette tournante interne (ou réhaut interne) qui permettait de régler la durée de plongée sans risque de déréglage.
 
Cette montre a durablement marqué le début de la tradition des montres de plongée issues de la manufacture de Schaffhausen. Aujourd’hui, IWC fête le 50ème anniversaire de cette famille avec l’arrivée de ce premier boîtier en Ceratanium : « Nous avons déjà joué un rôle de pionnier dans l’utilisation du titane et de la céramique dans les années 1980 et, avec le Ceratanium, nous soulignons une fois de plus notre compétence dans le domaine des matériaux », explique Christoph Grainger-Herr, PDG d’IWC Schaffhausen.
 
Cette Aquatimer Calendrier Perpétuel Digital Date et Mois Edition « 50 Years Aquatimer » (réf. IW379403) est limitée à 50 exemplaires. Les ingénieurs d’IWC ont travaillé pendant plus de cinq ans à la mise au point de ce matériau basé sur un alliage en titane. Le métal doit sa surface en céramique noire à un processus de fabrication spécial. Le Ceratanium s’annonce donc aussi léger et incassable que le titane mais aussi dur et résistant aux rayures et à la corrosion que la céramique. Il est aussi anallergique.
 
Le cadran est noir et quelques autres composants du calibre de manufacture 89802 ont été noircis –par exemple le rotor du remontage automatique. Un calendrier perpétuel digital fait partie des caractéristiques techniques. Il indique la date et le mois avec de grands chiffres dans le style d’une montre « digitale ». Outre les différentes longueurs de mois, il reconnaît bien entendu également les années bissextiles, ce jusqu’en 2100. Le chronographe à fonction flyback indique quant à lui les temps chronométrés, réunis dans un compteur à « 12 heures ».
 
Comme tous les modèles Aquatimer, le garde-temps, étanche jusqu’à 10 bars, est équipé d’une lunette tournante interne pour régler la durée de plongée. Le système SafeDive d’IWC garantit que la lunette tournante interne ne peut être réglée que lorsque la lunette extérieure est tournée dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. En cas de déréglage involontaire de la lunette tournante externe, le temps zéro, durant lequel un plongeur peut remonter à la surface sans paliers de décompression, ne peut en aucun cas être dépassé.
 
« Last but not least », grâce au système de bracelet interchangeable, le bracelet noir en caoutchouc peut être remplacé tout simplement par un autre. Cette édition limitée est disponible en boutique dès à présent au prix de 50.000 CHF.      

​Spécificités techniques

Boîtier de 49 mm en Ceratanium,
Verre Saphir bombé, antireflet sur les deux faces
Epaisseur 19,5 mm                             
Lunettes tournantes mécaniques externe et interne avec système SafeDive d’IWC
Éléments luminescents sur les aiguilles, le cadran et la lunette tournante interne
Couronne vissée
Fond transparent en verre saphir
 
Cadran noir,
Aiguilles noires et rouges, 
 
Étanche 10 bars
 
Calibre automatique de manufacture 89802
Fréquence 28 800 A/h | 4 Hz
Rubis 51
Calendrier perpétuel
Grand affichage à deux chiffres de la date et du mois
Fonction stop heure, minute et seconde
Compteurs des heures et des minutes réunis dans un compteur à 12 heures
Fonction flyback
Petite seconde avec dispositif d’arrêt
 
Réserve de marche : 68 h  
 
Bracelet en caoutchouc noir
Système breveté IWC de bracelet interchangeable
 
Édition limitée à 50 exemplaires 

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Septembre 2017 | Lu 1477 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques