Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Montblanc Collection 1858 : hommage au passé de Minerva


Montblanc est l’une des marques les plus importantes du groupe Richemont. Ce grand nom du luxe reste cependant relativement récent dans l’univers de l’horlogerie… Ce qui n’est pas le cas de la manufacture Minerva qui appartient à Montblanc et à qui la marque rend un bel hommage avec cette collection baptisée Collection 1858.



Voici une collection particulièrement intéressante. En effet, en Europe, tout le monde sait que l’arrivée de Montblanc sur le marché de l’horlogerie reste relativement récente, une vingtaine d’années environ. Mais avec ces nouveaux modèles, la marque, très intelligemment, renforce sa crédibilité horlogère en proposant un design rétro qui rend hommage à la manufacture Minerva.
 
Rappelons que la manufacture Minerva, fondée à Villeret dans la vallée de Saint-Imier en 1858, fait désormais partie intégrante de Montblanc. Sa grande spécialité ? Les chronographes, d’ailleurs, le calibre 13.20 inauguré au début des années 20, est l'une des créations emblématiques de Villeret. Le compteur mécanique, précis au centième de seconde et qui vit le jour en 1936, est également remarquable.  

Plus concrètement, les designers se sont inspirés du chronographe monopoussoir conçu par la manufacture suisse dans les années trente pour créer le nouveau chrono Montblanc 1858. Les cadrans de cette collection sont ornées du logo Montblanc historique utilisé à cette époque et les chiffres et les aiguilles luminescentes sont une reproduction parfaite de celles du modèle ayant servi d'inspiration. Seule la minuterie en chemin de fer a été légèrement modifiée.

Plusieurs modèles seront disponibles… Tout d’abord, le plus prestigieux, le chronographe tachymètre Montblanc 1858 avec son boîtier or rouge de 44 mm (cité précédemment) qui sera proposé en une édition limitée de 100 exemplaires. Tout comme le modèle original des pilotes, les cornes sont fines et incurvées. Les lignes, typiques de cette époque, permettent à la carrure d'une épaisseur de 13,15 mm, de reposer confortablement sur n'importe quel poignet. 
  
Pour mieux mettre en évidence le caractère historique de cette montre, la couronne biseautée sur laquelle se trouve le bouton-poussoir du chronographe a été conservée, ainsi que sa fine lunette pour que la taille du cadran soit aussi grande que possible. Ce dernier arbore de larges chiffres arabes et des aiguilles de type « cathédrale » avec Superluminova.
 
Le calibre mécanique à remontage manuel, le MB M16.29, est de la même taille que celui d’une montre de poche –visible à travers le fond transparent en saphir– et tire son inspiration du mouvement chronographe d'origine, le calibre 17.29, conçu par Minerva en 1929. Ses composants sont par conséquent très similaires. Tout comme le chronographe historique, la roue à colonne, activée par bouton-poussoir, est intégrée à la couronne de remontoir.
  
À travers le fond saphir, on peut voir l'emblématique pont du chrono en « V », gravé et protégé par Minerva depuis 1912. Tous les éléments sont pourvus de côtes de Genève. Ce mécanisme assemblé et fini à la main comporte 252 composants et oscille à 18.000 vibrations par heure pour une autonomie de 50 heures.  

Montblanc Collection 1858 : hommage au passé de Minerva
La collection Montblanc 1858 comporte également un modèle « trois aiguilles » en acier de 44 mm. Tout comme les anciens modèles, cette montre est dotée d’un calibre à remontage manuel. On retrouve les mêmes chiffres arabes et les mêmes aiguilles que sur le chrono, là encore avec Superluminova beige pour renforcer le caractère rétro de cette pièce.

Dans l'esprit des modèles utilisés par les pilotes lors de leurs missions aériennes, le MB 23.03 à remontage manuel est à la fois simple et efficace. Ce mouvement de 46h de réserve de marche, d'un large diamètre de 37,2 mm, rappelle la beauté des calibres des montres de poche. Le balancier oscille à 21 600 vibrations par heure. Les finitions visibles à travers le fond transparent, notamment les vis bleuies, sont conformes à l'esprit des modèles produits dans les années 30. Cette édition limitée à 858 pièces est pourvue d'un bracelet en alligator noir avec surpiqure sellier écrue sur boucle ardillon. 


Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Mars 2016 | Lu 1320 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos