Omega Globemaster "Calendrier Annuel" : belle nouveauté 2016


Fort logiquement, Omega poursuit cette année le développement de sa collection Globemaster lancée l’année dernière à l’occasion de la Foire de Bâle. En 2016, cette élégante montre de ville en acier passe de 39 mm à 41 mm et accueille désormais la fonction « Calendrier annuel » (à moins de 8.000 francs suisses) qui s’affiche par le biais d’un calibre mécanique auto Co-axial certifié Metas. Sortie prévue en octobre 2016.



L’Omega Globemaster est en passe de devenir l’un des « classiques » de l’horloger biennois. Cette élégante montre de ville a été présentée dans cette nouvelle version, pour la première fois l’année dernière à l’occasion de la Foire de Bâle 2015. Elle revient cette année dans une nouvelle taille dotée d’une nouvelle fonction.
 
En effet, le boitier (version acier dans un premier temps) passe de 39 mm à 41 mm afin de pouvoir offrir plus d’ampleur au cadran « Pie Pan » qui a fait la réputation de la collection Globemaster. Ce dernier est décliné dans une nouvelle teinte grise avec un design évoquant les modèles Constellation vintage. 

A noter l’aspect original de ce CA : en effet, les mois, indiqués par une aiguille bleue vernis,  s’affichent en toutes lettres sur le cadran et s’intercalent entre les douze index bleuis des heures. Pour que l’ensemble soit visuellement cohérent, les aiguilles polies des heures et des minutes sont bleuies également, facettées, et revêtues de Superluminova, à l'instar des index. La trotteuse polie, le logo Omega, l'étoile Constellation et l'inscription sur le cadran sont également de couleur bleue.
 
Le boîtier de 41 mm est proposé en acier et, comme ce fut le cas lors du lancement de l'an dernier, la lunette cannelée a été réalisée en carbure de tungstène, un métal particulièrement résistant aux rayures. Le tout est complété par un bracelet en alligator bleu sur boucle déployante en acier.

Mais l'élément le plus remarquable de ce modèle est sans conteste le nouveau mouvement qui pilote la fonction calendrier annuel, conçu avec un saut instantané. Rappelons que la Globemaster présentée en 2015 se distinguait comme étant la toute première montre Master Chronometer au monde. La version millésimée 2016 franchit un nouveau cap ! Équipée cette fois du calibre Co-Axial Master Chronometer 8922, elle est accompagnée d'une carte de certification Master Chronometer attestant que la montre a passé avec succès les huit tests drastiques établis par le METAS.
 
Cette Globemaster est ainsi la deuxième montre à être soumise à ces nouveaux tests qui, en plus de mesurer les performances d’un garde-temps dans des conditions d’utilisation quotidienne, testent également son fonctionnement lorsqu’il est exposé à d’intenses champs magnétiques (15’000 gauss).
 
L’histoire de l’horloger biennois a également influencé le décor du fond de boite puisqu’il représente les différents prix de précision remportés par la marque lors de compétitions de chronométrie organisées par des observatoires indépendants au cours des années 1940 et 1950 ; on retrouve donc un médaillon frappé de la coupole de l’observatoire où ces compétitions de précision ont eu lieu par le passé. Les huit étoiles figurant au-dessus de l’observatoire symbolisent ainsi les huit plus importants records de précision établis par l’horloger mais également les huit tests METAS auxquels ces montres et leurs calibres doivent répondre pour obtenir le statut de « Master Chronometer ».

Montres-de-luxe.com | Publié le 9 Mars 2016 | Lu 2543 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos