Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Rolex Oyster Perpetual Cosmograph Daytona : le plus mythique des chronographes (partie 3)


Qu’il s’agisse de la ville de Floride, berceau historique de la vitesse, du circuit et de la course d’endurance qui s’y déroule aujourd’hui, ou du modèle emblématique de Rolex dédié aux pilotes qui y est associé, le nom Daytona raconte une histoire de passion pour la course automobile. Il est au centre d’une légende qu’ont forgée avec le temps les pionniers de la vitesse et de nombreux pilotes.



Rolex Oyster Perpetual Cosmograph Daytona : le plus mythique des chronographes (partie 3)
Chacun des jalons de cette légende témoigne des liens aussi anciens que privilégiés que la marque entretient avec cet univers.
 
Sir Malcolm Campbell a battu neuf fois le record du monde de la vitesse sur terre entre 1924 et 1935, dont cinq fois sur la plage de Daytona.

Il a également établi quatre records du monde de vitesse en bateau. Célébré comme le roi de la vitesse, anobli par le roi d’Angleterre pour ses exploits, il est le premier homme à passer la barre des 300 mph (485 km/h) en 1935 au volant de son fameux bolide Bluebird. Durant cet exploit, et depuis 1930, Campbell porte une Rolex Oyster. Il est ainsi le premier Témoignage Rolex dans le domaine des sports automobiles.
 
Dan Gurney, premier vainqueur à Daytona. Cinq ans plus tard, en 1967, ce pilote légendaire, victorieux aussi bien en F1, en course de sport, de NASCAR et d’IndyCar, instaure l’une des grandes traditions du sport automobile à l’issue de sa victoire aux 24 Heures du Mans. Ne buvant pas d’alcool, il secoue la bouteille de champagne qu’il vient de recevoir et en asperge toute l’assistance sur le podium. Sur les photos qui immortalisent cet instant, on le voit porter sa Rolex Datejust. En 2008, de retour à Daytona, Dan Gurney sera le Grand Marshal de la Rolex 24 At Daytona, donnant le départ de la course.
 
Le Britannique Vic Elford est entré dans la légende automobile comme l’un des pilotes les plus rapides des années 1960 et 1970 et l’un des plus complets. En 1968, il remporte la Rolex 24 At Daytona et gagne le traditionnel Cosmograph Daytona offert au vainqueur. Une année faste pour lui : quelques semaines auparavant, il triomphe au Rallye de Monte-Carlo, et un mois après Daytona, il termine second à Sebring. En mai, il est victorieux à la course d’endurance Targa Florio en Sicile, deux semaines plus tard aux 1000 km du Nürburgring en Allemagne, puis se classe quatrième à son premier Grand Prix de F1, en France. Aux 24 Heures du Mans en 1972, il s’arrête pour sauver un pilote gravement accidenté, un acte qui lui vaudra d’être décoré Chevalier de l’Ordre national du mérite par le président français. Surnommé « quick Vic » par ses pairs, ce pilote d’exception a officié comme Grand Marshal de l’édition 2010 de la Rolex 24 At Daytona.
 
En 1962, Dan Gurney gagne la première édition de la Daytona Continental –qui deviendra la Rolex 24 At Daytona. Une victoire spectaculaire au terme d’une fin de course la plus lente de l’histoire. Après avoir mené tout au long de l’épreuve, Dan Gurney voit son moteur lâcher une minute et quarante secondes avant la fin, tout près de la ligne d’arrivée. Il arrête sa voiture à quelques mètres de la ligne, regarde sa montre et attend les secondes restantes jusqu’à l’abaissement du drapeau. Utilisant la pente du circuit, il relâche alors le frein à main et laisse glisser sa voiture pour franchir le premier la ligne après le temps réglementaire, remportant la victoire.
 
Sir Jackie Stewart est sans conteste l’une des figures les plus emblématiques de la course automobile. Le palmarès de cet Ecossais né en 1939 en fait l’un des pilotes de Formule 1 les plus titrés des quarante dernières années. Son engagement résolu en faveur de la sécurité des pilotes a par ailleurs profondément modifié le visage de la discipline et contribué à faire de lui un véritable « gentleman driver ». Sir Jackie Stewart a disputé 99 Grands Prix de Formule 1, s’imposant à 27 reprises ; il a remporté trois Championnats du Monde (1969, 1971 et 1973) et terminé 43 fois sur le podium. Il est Témoignage Rolex depuis 1969. En 2012, illustration de son statut, il a été Grand Marshal de l’édition des 50 ans de la Rolex 24 At Daytona.

Rolex Oyster Perpetual Cosmograph Daytona : le plus mythique des chronographes (partie 3)
La figure de Paul Newman est indissociable de la légende du Cosmograph Daytona. A partir des années 1970 et pendant des décennies, la star hollywoodienne à la classe légendaire et pilote automobile passionné en portera un à la ville comme sur les circuits. Notamment un modèle au cadran particulier auquel les collectionneurs associeront son nom –et son aura.

Ce cadran se caractérise sur son pourtour par une échelle des secondes imprimée sur une bande de la même couleur de contraste que les trois compteurs, lesquels se différencient par des marqueurs carrés sur leurs divisions pour faciliter la lecture.
 
Avec cinq victoires à la Rolex 24 At Daytona, trois aux 24 Heures du Mans et deux aux 12 Heures de Sebring, Hurley Haywood est reconnu comme l’un des pilotes d’endurance les plus accomplis et le champion le plus titré à Daytona, qu’il gagne pour la première fois en 1973. Il est connu pour avoir dit : « S’il vous reste une goutte d’énergie, c’est que vous n’avez pas fait votre job correctement. »

En 1977, à Daytona, il accomplit l’exploit de piloter huit heures d’affilée, ses deux coéquipiers refusant de conduire de nuit. Et il remporte la course ! Quelques mois plus tard, il gagnera aux 24 Heures du Mans, devenant le premier pilote à accomplir ce doublé mythique. Pour avoir remporté Le Mans,  Sebring et Daytona, Haywood estime que cette dernière est la plus difficile des trois, notamment en raison de la longueur de la nuit en janvier (douze heures contre cinq heures en été au Mans), du grand nombre de voitures sur un circuit plus court et des concurrents de trois classes distinctes. En 2012, à 64 ans, Hurley Haywood termine sa carrière de pilote en beauté en participant à la course du 50e anniversaire de la Rolex 24 At Daytona –sa 40e édition. En 2013, il passe de l’autre côté de la ligne en donnant le départ à Daytona en tant que Grand Marshal –un Cosmograph Daytona au poignet.
 
Rolex 24 At Daytona : la course non-stop

Considérée comme l’une des plus prestigieuses courses automobiles d’endurance au monde, la Rolex 24 At Daytona se déroule sur vingt-quatre heures non-stop sur le circuit international de Daytona, en Floride, avec près de douze heures de nuit. Unique épreuve de cette durée en Amérique du Nord, suivie avec passion par des dizaines de milliers de spectateurs, elle a célébré son 50e anniversaire en 2012. Les meilleurs pilotes du monde s’y donnent rendez-vous pour tenter de remporter cette course mythique et gagner un Cosmograph Daytona, trophée légendaire de cette course. Rolex est associée au circuit de Daytona depuis 1959 et Sponsor Titre de la course depuis 1992.

Rolex Oyster Perpetual Cosmograph Daytona : le plus mythique des chronographes (partie 3)

Les 24 Heures du Mans : l’endurance à rude épreuve

Créées en 1923, les 24 Heures du Mans sont la plus ancienne et l’une des plus prestigieuses courses automobiles d’endurance au monde. L’année 2013 marquera sa 80e édition. Cette compétition, qui met à l’épreuve tant la fiabilité des voitures que la résistance physique et mentale des pilotes, attire certains des plus grands noms du sport automobile. Une cinquantaine d’équipages, composés de trois pilotes chacun, se mesurent sur ce circuit de 13,5 kilomètres au volant de bolides répartis en deux catégories : Le Mans Prototypes et Grand Tourisme. La victoire revient à l’équipage ayant parcouru la plus grande distance –qui peut couvrir quelque 5.000 kilomètres- en 24 heures. Rolex est partenaire de l’épreuve depuis 2001 en qualité de Montre Officielle.
 
Goodwood Revival : la nostalgie des courses d’antan

Le festival Goodwood Revival, qui se déroule chaque année au mois de septembre pendant trois jours, est l’une des manifestations les plus prisées du sport automobile dans le monde. C’est aussi la seule, en Grande-Bretagne, qui recrée l’âge d’or que furent pour le sport automobile les années 1950 et 1960 (avec voitures d’époque, pilotes de légende, mais aussi musique et habits des années 1950). Le festival permet d’admirer des courses spectaculaires sur un circuit classique, faisant revivre les grandes heures du circuit automobile de Goodwood, qui fut en son temps le principal circuit britannique avec Silverstone. Rolex est partenaire officiel du festival Goodwood Revival depuis 2004.

Rolex Oyster Perpetual Cosmograph Daytona : le plus mythique des chronographes (partie 3)
Avec ses huit victoires aux 24 Heures du Mans entre 1997 et 2008 –dont six consécutives de 2000 à 2005 –, le pilote danois Tom Kristensen détient le record du nombre de victoires dans cette course d’endurance, la plus ancienne et l’une des plus prestigieuses au monde.

Figure emblématique de la discipline, il détient aussi, avec six succès, le record de victoires aux 12 Heures de Sebring, qui se disputent chaque année en Floride. Il est Témoignage Rolex depuis 2010.
 
« La course automobile repose sur la capacité à tirer le meilleur de votre moteur par l’optimisation et la technologie, et toute personne intéressée par cela l’est aussi des montres mécaniques », explique Tom Kristensen. « Demandez à n’importe qui dans le monde des sports automobiles de vous donner un nom de montre et le premier qui viendra sera celui de la Rolex Cosmograph Daytona… La Rolex Cosmograph Daytona a une histoire et une classe que connaît et respecte quiconque vise le haut du podium dans les sports automobiles. Chaque pilote veut gagner « sa » Rolex Daytona. »
 
Rolex devient à partir de 2013 et pour plusieurs années l’un des principaux partenaires de la Formule 1 en tant que Partenaire Global et Montre Officielle, renforçant ainsi son engagement dans le domaine de la course automobile et son soutien au plus haut niveau à des sports de portée universelle. Ce nouveau partenariat de longue durée avec la discipline reine des sports mécaniques scelle le rapprochement de deux leaders dans leur domaine, partageant une même passion pour la performance, l’innovation, la précision et l’excellence. Il s’inscrit dans le cadre d’une volonté stratégique de Rolex de recentrer ses activités de sponsoring autour d’engagements à très haute valeur symbolique et au rayonnement mondial. La même année, en mars, Rolex est également Sponsor Titre du Grand Prix d’Australie, qui marque le début de la saison de F1.

Rolex Oyster Perpetual Cosmograph Daytona : le plus mythique des chronographes (partie 3)
En remportant en 2013 sa cinquième victoire à la Rolex 24 At Daytona, Scott Pruett égalise le record détenu depuis plus de vingt ans par Hurley Haywood, et entre lui aussi dans la légende.

Avec chaque victoire, il a gagné un Cosmograph Daytona gravé au dos de la date et du logo de la course, avec le mot magique : « Winner ». « La montre est la raison d’être de cette course », déclare-t-il au sujet de ce trophée légendaire convoité par tous les pilotes.
 
2014–2015 : Bloodhound, Objectif 1000 mph

Le projet Bloodhound SSC vise à battre le record de vitesse sur terre en 2015 à bord d’un véhicule supersonique à la pointe de la technologie grâce à son moteur à réaction et à son moteur-fusée, capable d’atteindre la vitesse de 1000 miles per hour (1000 miles à l’heure, soit 1600 km/h).

Dans le prolongement d’un héritage fait de records et mue par une détermination à « se confronter et dépasser l’impossible », l’équipe britannique du projet Bloodhound cherche également à être une source d’inspiration pour les futures générations de scientifiques et d’ingénieurs. Rolex soutient depuis 2011 ce projet, qui perpétue l’implication de longue date de la marque dans l’univers de la vitesse.

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Mai 2013 | Lu 1042 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos